Rockets

Les Rockets vont déjà se rendre à Oakland : clairement ça anticipe un adversaire très précis

rockets

Run as one, direction les Warriors.

Source image : NBA League Pass

Les Rockets veulent les Warriors, et ils n’ont visiblement que ça en tête. Alors que la série entre Golden State et les Clippers n’est même pas terminée, la bande à James Harden va déjà mettre le cap sur la Baie.

Officiellement, selon Tim McMahon d’ESPN, les Rockets se rendent dans la Baie pour s’ajuster parfaitement au changement d’heure entre le Texas et la côte Pacifique. Sans vouloir manquer de respect aux Clippers, les hommes de Mike D’Antoni préfèrent anticiper une qualification des Warriors pour les demi-finales de conférence, et dès le Game 6, ce qui signifierait un début de la série tant attendue par Clint Capela dimanche ou lundi. Cependant, McMahon précise qu’en cas de Game 7 à l’Oracle Arena, les Rockets resteraient à San Francisco, toujours en anticipant un succès des coéquipiers de Steph Curry. Mais si, par miracle, les hommes de Doc Rivers venaient à renverser l’ogre Warriors, alors… Alors tous ces efforts de préparation auront été vains, puisqu’il faudra retourner dans le Texas, se réajuster au décalage horaire et se préparer pour une équipe qui ne figurait pas dans les plans originaux. Mais évidemment, sans aucun disrespect pour ces Clippers, qui nous régalent depuis le début de la série, il faudrait vraiment un miracle pour les voir rallier les demi-finales de conférence.

Derrière ce plan de préparation, on voit tout de même très clairement à quel point Houston veut en découdre avec Golden State. La revanche de la dernière finale de conférence se fait une marche plus tôt, mais l’affiche a gardé ses allures de Finales NBA. Les Rockets, malgré leur statut de seed 4, peuvent réellement prétendre à l’exploit. Ils seront plus reposés, après leur victoire 4-1 sur le Jazz. Ils seront au complet, ce qui n’avait pas été le cas l’an passé, suite à la blessure de Chris Paul, qui avait manqué les Games 6 et 7. Et surtout, Houston a dominé les confrontations en saison régulière, trois victoires à une. D’abord mi-novembre, avec un blowout à domicile (107-86). Puis début janvier, dans un thriller scellé par un trois-points stratosphérique de James Harden en fin de prolongation (135-134 OT). Fin février, les Texans avaient de nouveau fait chuter les double champions à domicile (118-112). Mais finalement, c’est bien la Dub Nation qui a pris la dernière manche, à Houston, d’une courte tête (106-104). C’était en mars dernier, et si les Warriors ont l’avantage d’avoir remporté le dernier match entre les deux équipes, ils ont également des certitudes face aux Rockets. Depuis le premier titre de la dynastie Curry, en 2015, les coéquipiers du Baby Face Assassin sont à 12-6 face à la bande du Barbu en saison régulière, et à 12-5 en Playoffs. Il reste important de signaler que l’écart s’est resserré, et on ne serait pas surpris que la probable série entre les deux têtes d’affiches de l’Ouest se finisse à nouveau en sept matchs.

Les Rockets savent qui ils veulent affronter, et ils comptent bien se donner les moyens de s’imposer. En prenant déjà la direction de la Baie, les hommes de Mike D’Antoni ont pour ambition d’arriver fin prêts pour le Game 1 des demi-finales de conférence. Par contre, si jamais les Clippers réalisent l’upset de la décennie, les coéquipiers de James Harden auront l’air un poil con.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top