Thunder

Paul George est rempli de seum après le shoot de Damian Lillard : « C’était un mauvais tir »

Paul George/Russell Westbrook

Le seum, un langage univer-sel.

Source image : YouTube

Dame. Winner. Après l’incroyable performance à laquelle nous venons d’assister, on est tous un peu en phase de redescente là. Doux Seigneur Dieu, comment est-ce que c’est rentré, merde ?! C’est la question qu’on se pose tous, mais surtout, la question que se posent les joueurs du Thunder. Et visiblement, l’esprit de Thibaut Courtois a déjà gagné Paul George.

En ce jour de sortie du dernier film de la saga Avengers, on sait déjà qui pourrait jouer le rôle de Thanos en NBA. Ce n’est pas en un claquement de doigts cette fois-ci, mais en un tir mons-tru-eux à trois points que Damian Lillard a une nouvelle fois réduit à néant les espoirs de tout un état. Ça nous ferait peut-être un tout petit peu moins tilter si le shot, déjà historique, ne lui avait pas permis d’atteindre la barre symbolique des 50 points. Et oui, 50 gros pions sur Brodie et sa bande, 6 passes dé’ et 7 rebonds, un café et l’addition, s’il vous plait. Cette perf’ stratosphérique vient ponctuer à merveille un premier tour qui ne l’est pas moins pour Portland et son meneur, avec une série sur le papier tendax, mais au final menée d’une main de maître pour les hommes de Terry Stotts, qui à n’en pas douter, sont déjà amplement pardonnés du sweep encaissé l’année dernière. Pour Lillard, en ce premier tour, on part tranquillement sur du 28,8 points et 6 passes de moyenne, le tout à 43,9% d’adresse, dont 44,4% du parking, une expression qui porte tout son sens avec le gus, qui cette fois, s’est permis d’aller shooter de downtown OKC jusqu’à Portland pour rajouter à l’humiliation. Très énervant, enfin, surtout si vous êtes pro-Thunder.

A ce sujet, on peut facilement comprendre le seum présent côté adverse. La troupe de Billy Donovan était attendue comme l’un des épouvantails de la Conférence Ouest, avec un duo Russell Westbrook/Paul George qui a tourné, à peu de choses près, à plein régime lors de la régulière. Malgré le gros goût de sel dans la bouche, la campagne de PG13 restera tout de même un des coups de cœur de l’exercice écoulé, rien que pour la belle histoire derrière. M’enfin, c’est bien beau tout ça, mais en Playoffs, le monstre à deux têtes du Thunder s’est tout simplement déchiré, de A à Z. Et même si George est resté dans ses stats, quand on regarde les pourcentages (37% au tir dont même pas 31% à distance…), finalement ça donne encore une jolie saison bien pourave au moment de faire le bilan. Mais la dure réalité est toujours si compliquée à accepter, surtout en NBA, et du coup, c’est un PG plein d’amertume qui s’est présenté en conférence de presse après le match, aux côtés de Westbrook. Pour l’ailier superstar, il n’y a pas déblatérer éternellement, c’est de la faute à pas de chance, en gros. Pas mal Paulo, on savait pas que tu parlais belge tiens.

« C’est un mauvais tir. Je me fous de ce que les gens vont dire. C’est un mauvais tir. Mais il l’a mis et personne ne se rappellera pas que c’était un mauvais tir. Nous allons devoir vivre avec. »

De là, plusieurs questions se posent. Est-ce que PG compte les parpaings qu’il a envoyé pendant toute la série comme des mauvais tirs aussi ? Est-ce que le terme « mauvais shoot » existe vraiment pour Damian Lillard ? Là où il n’y a aucune question à poser, c’est qu’à la fin, ça fait 4/1 Blazers. Merci, et à l’année prochaine, peut-être. 

Source texte : Twitter/@BenGolliver

5 Commentaires

5 Comments

  1. LeVerbe

    24 avril 2019 à 14 h 27 min at 14 h 27 min

    son amertume est compréhensible et surtout sa déclaration. Il se justifie de ne pas avoir collé son attaquant. S’il s’était fait contourner et si OKC avait encaissé le panier sur pénétration ou tir ouver, ça aurait été pire pour lui. Il a fait son choix défensif et il a perdu mais il n’avait pas d’autre chose à faire.
    Oui il est en colère mais bon finir au premier tour sur un tir de 10m… ça aurait énervé pas mal de gens.
    Sa réaction est plus fair que Westbrook qui ne répond pas du tout aux questions des médias.

  2. MJ GOAT

    24 avril 2019 à 14 h 31 min at 14 h 31 min

    C’était un mauvais tir , il l’aurait rater tout le monde aurait dit que c’était un mauvais tir et qu’il aurait fait un mauvais choix. Donc stop chercher du trashtalking là où il n’y en à pas , ça devient ridicule

  3. Nicolas

    24 avril 2019 à 19 h 17 min at 19 h 17 min

    Il faut remettre la phrase dans son contexte.

    La question du journaliste était: « Est-ce qu’un défenseur peut faire quelque chose sur ce genre de tir à 37 pieds dans le sens où vous le défendez aussi bien que vous le voulez ? À un moment donné vous devez le laisser prendre ce tir non ? »

    De plus PG a salué à deux reprises la performance de Lillard un peu plus tôt dans cette conférence d’après-match.

    Je pense qu’il est regrettable de donner une mauvaise image à une personne en reprennant une phrase sorti de son contexte.

  4. Kidbruce

    24 avril 2019 à 20 h 24 min at 20 h 24 min

    Cette article est basé sur un mauvais traduction, paul george n’a jamais dit que ct un mauvais tir… Mais un tir difficile… Qu’il a tout de même mis… Il dit également que ses shoot avaient été contesté mais que ct la soirée de Lillard malgré la difficultés de ses tirs il les a mis..

  5. nalndae

    25 avril 2019 à 0 h 55 min at 0 h 55 min

    Il faut remettre la phrase dans son contexte.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top