Nuggets

Les Nuggets gèrent sans trembler à la maison : premier back-to-back de la série au meilleur moment pour Denver

C’est tout de suite plus facile quand Derrick White redevient un sophomore comme les autres.

Source image : NBA League Pass

Si vous êtes parti rejoindre les bras de Morphée après la qualification des Sixers face aux Nets, vous ne pouvez vous prendre qu’à vous-même pour avoir manqué un moment qui fera date en NBA. Le problème, c’est qu’il a d’abord fallu se coltiner un blowout des Nuggets avant d’assister au Dame Show. Chapeau bas à tous les survivants.

C’est seulement la deuxième fois de la série que l’écart est supérieur à dix points. Denver a bien compris la leçon en se mettant tout de suite dans le match pour ne pas courir après le score toute la soirée. Résultat ? Pour la première fois de la série, ce sont les hommes de Mike Malone qui regagnaient leur banc en tête au bout de douze minutes (26-19). Le technicien a vu juste en remplaçant Will Barton par Torrey Craig dans son cinq de départ pour permettre à Gary Harris de s’occuper personnellement de Derrick White dans ce match. Le sophomore en feu lors des trois premiers match (23 points de moyenne dont une pointe à 36) a retrouvé ses standards de saison depuis le Game 4. Mangé par le produit de Michigan State, il termine la soirée à 5/11 au tir pour 12 petits points au total. Logique, sauf que quand Richard Blanc redevient un second-year comme les autres et que ni DeMar DeRozan ni LaMarcus Aldridge ne sont capables de compenser cette baisse de forme, les Spurs redeviennent une équipe prévisible et peu dangereuse du parking. Les onze points d’écart à la mi-temps se transforment vite en 21 en défaveur des Texans, auteurs de seulement sept points lors des huit premières minutes au retour des vestiaires. Gregg Popovich va vite se résigner pour commencer à préparer le prochain match qui pourrait donc être le dernier de cette série en cas de succès des dauphins de Golden State en saison régulière.

Après un joli ping-pong depuis le début des hostilités, les Nuggets sont les premiers à confirmer un succès avec un autre. Un joli back-to-back assuré par un collectif soudé (sept joueurs en double figure) qui les place dans une position idéale avant de retourner à Fort Alamo demain soir. Du côté des champions NBA 2014, il va désormais falloir réaliser un sans-faute pour gagner le droit d’affronter les Blazers au tour suivant. Si la réaction à domicile semble tout à fait probable, c’est surtout le Game 7 qui inquiète alors que San Antonio n’était pas très à l’aise hors de ses terres tout au long de la saison (16-25) et que cela se confirme en Playoffs avec déjà deux défaites à la Mile-High City. Le Pop en a vu d’autres mais son effectif a bien changé depuis quelques années et DeMar DeRozan notamment doit montrer qu’il connait le chemin des Finales de Conférence malgré ce changement d’équipe lors de la dernière intersaison. En face, les Nuggets semblent avoir pris la mesure de la postseason et le tandem formé par Nikola Jokic et Jamal Murray est magnifiquement suppléé par un groupe où tout le monde se sent impliqué. Avec huit joueurs utilisés plus de 24 minutes, Mike Malone fait confiance à ses rotations. Ça tombe bien, il aura besoin de tout le monde s’il veut aller loin en Playoffs.

Le score final est anecdotique tout comme ce match quand on voit ce qui s’est passé à Portland quelques heures plus tard. Mais dans leur style, sans faire de bruit, les Nuggets se rapprochent de l’objectif qu’ils s’étaient fixés il y a quelques semaines et ce n’était pas gagné d’avance.

BoxNuggets BoxSpurs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top