Nuggets

Preview Nuggets – Spurs, Game 2 : la jeunesse du Colorado a découvert les Playoffs, maintenant il faut gagner

Nikola Jokic

Il va falloir gagner rapidement s’il ne veut pas qu’on le surnomme Chokic.

Source image : NBA League Pass

Le revenge game des Nuggets est attendu de pied ferme, cette nuit, à 3 heures du matin. Après avoir perdu le Game 1 (101-96), les hommes de Mike Malone doivent absolument égaliser.

Les jeunes Nuggets, qui découvrent les Playoffs, face aux vieux briscards des Spurs, habitués à jouer en avril. C’était l’opposition de style de cette affiche de la Conférence Ouest. Le jeune Mike Malone, candidat très sérieux au Coach de l’Année, face à la légende Gregg Popovich. Le vieux monsieur a remporté la première bataille à la Mile-High, avec un plan défensif aux petits oignons pour limiter l’impact de Nikola Jokic. Le Serbe a bien réussi son triple-double, avec 10 points, 14 rebonds et 14 passes décisives, mais il n’a pu prendre que neuf petits tirs, pour quatre réussites. Même ratio pour son compère à l’intérieur, Paul Millsap. Et si la raquette de Denver ne pèse pas un peu plus au scoring, les choses vont être compliquées pour les pensionnaires du Pepsi Center. Surtout si les trois-points continuent à ne pas rentrer. Lors de la première manche, c’est un joli 6/28 que nous ont offert les Nuggets. Un nouveau building de briques, et Jamal a même ajouté un petit Murray avec son 0/6 du parking. Le meneur canadien a bien déchiré pour son premier match de postseason (8/23), et s’est même fait dominer en long et en large par Derrick White (16 points, 5 passes décisives à 7/10). Franchement, ça la fout mal. Mais finalement, c’est peut-être un motif d’espoir pour les hommes de Mike Malone : dans un jour sans au tir (37/88) mais discipliné dans les autres aspects du jeu (seulement 10 turnovers), les Nuggets n’ont échoué qu’à cinq petits points de Spurs un peu plus efficaces. Pour peu que les tirs commencent à tomber, les dauphins des Warriors en régulière peuvent croire à la victoire.

D’autant plus que défensivement, les Pépites étaient également arrivées préparées. LaMarcus Aldridge et DeMar DeRozan ? Bien endigués, puisque le power duo du Texas a apporté 33 points, 20 rebonds et 7 passes décisives, à 12/36. Mais la lumière est venue de là où on ne l’attendait pas forcément. En plus de Derrick White, Bryn Forbes a également noirci la feuille, avec 15 points et 5 rebonds à 6/9. Ajoutez 14 points et 6 rebonds de Rudy Gay en leader du banc, un 7/15 du parking tout en efficacité, et vous obtenez un upset dans le Colorado. Une défaite qui fait mal à Denver, qui se retrouve déjà en situation de must-win. Débarquer à Fort Alamo en étant mené 2-0 n’est pas une situation enviable. Désormais, c’est à Mike Malone et ses joueurs de trouver des solutions, d’abord pour libérer le Joker et lui éviter une nouvelle transformation en Chokic. Face à Jakob Poeltl, la capacité du Serbe à s’écarter pourrait créer des décalages. Et il faudra de l’adresse, plus qu’au Game 1, pour éviter de suffoquer dans les hauteurs de la Mile-High.

Les Nuggets étaient conscients que la série ne serait pas facile, ils ont été servis d’entrée de jeu. Une défaite dans le Game 1, ils n’ont pas été les seuls, et rien n’est encore perdu. Les Sixers ont réagi avec brio la nuit dernière, au tour du seed 2 de l’Ouest de suivre l’exemple.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top