News NBA

Le record de trois-points battus pour la septième saison consécutive : The Era of Snipers ne fait que commencer

Kevin Durant, Klay Thompson, Avery Bradley

Qui n’a pas encore pris son abonnement au parking ?

Source image : YouTube / American Sniper

C’est officiel depuis la nuit dernière, le record du nombre de trois-points vient d’être battu pour la septième année de suite en NBA. Il y a toujours des entraîneurs qui doutent de l’efficacité de cette stratégie aujourd’hui ?

La question n’était pas de savoir « si » mais plutôt « quand » le fameux record du nombre de ficelles du parking allait de nouveau être battu cette saison. La réponse nous a été donnée ce samedi 30 mai avec un 25 808ème tir primé recensé depuis le début de l’exercice 2018-19. Plusieurs signes avant-coureurs nous avaient déjà préparé à accueillir cette bombe. Entre les orgies offensives du début de saison et des nouveaux records apparaissant chaque semaine dans la catégorie des tirs derrière l’arc, on était prévenu et il ne restait plus qu’à attendre l’officialisation. Chaque année depuis 2013, cette marque est sans cesse améliorée par les snipers qui peuplent la Grande Ligue. Si on reste sur les mêmes bases, c’est une augmentation finale de 8% qui devrait être réalisée cette saison. La première fois que la barre des 20 000 triples avait été franchie remonte à la saison 2015-16 et ce chiffre devrait presque être augmenté de moitié rien que trois ans plus tard. Le moment de ressortir avec un petit sourire les citations de certains coachs aguerris qui déclaraient quelques années en arrière que ce ne serait jamais la solution pour obtenir un titre.

Stephen Curry et les Warriors sont passés par là avec un calcul assez simple. Si trois points valent plus que deux, le risque rajouté à prendre sa chance de plus loin est largement compensé par le gain potentiel d’une ficelle qui tremble. Depuis, Golden State a été détrôné par le run-and-gun de Mike D’Antoni à Houston. Dans le sillage d’un James Harden qui a fait de son step-back à trois points son arme favorite, les Rockets dominent la NBA avec 44,8 tirs du centre-ville pour 15,7 réussites par match en moyenne. Des leaders toutes catégories qui auront encore des chances d’aller loin en Playoffs cette saison. Mais le jump le plus spectaculaire est à mettre au crédit de Milwaukee, deuxième de la Ligue aux three pointers tentés et réussis. Un changement de stratégie qui coïncide avec l’arrivée de Mike Budenholzer à la tête du groupe mais surtout à la domination sans partage des Bucks sur le reste de la NBA cette saison. On attendra bien sûr encore quelques mois pour savoir si cette stratégie leur permet d’aller au bout mais en tout cas en saison régulière il y a tout bon. Symbole de cette nouvelle ère qui a révolutionné le jeu, c’est Brook Lopez qui tente le plus sa chance de loin chez le first seed, lui qui a dû attendre sa septième saison chez les pros pour rentrer son premier triple.

Plus de 72 000 tentatives ont déjà été comptées par les statisticiens cette saison et ça ne fait sûrement que commencer. La mode du trois points a quelques belles années devant elle et les big men doivent aussi savoir shooter s’il veulent avoir une chance de dominer dans la Ligue désormais. Apparemment, les prospects ont bien reçu le message.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top