Lakers

LeBron James pense que l’Est est libéré depuis qu’il est parti : c’est très Stéphane Modestie mais c’est surtout très vrai

Clique lebron

« Pourquoi j’ai signé aux Lakers ? L’Est c’était trop facile ».

Source image : YouTube

Pour la première fois en quinze ans de carrière, LeBron James est un joueur de la Conférence Ouest. Après onze saisons chez les Cavaliers et quatre sous le maillot du Heat, il a décidé de changer d’air et d’aller voir à l’autre bout du pays, du côté de L.A., au plus grand bonheur des contenders à l’Est qui peuvent désormais apercevoir une fenêtre de tir en vue du titre suprême.

Pendant presque dix ans, la Conférence Est était une prison et LeBron James était son geôlier. Certainement l’expression qui pourrait le mieux décrire la situation de l’Est tant que le King était assis sur le trône. Après une première finale NBA perdue en 2007 avec Cleveland, The Chosen One est remonté sur la dernière marche huit fois d’affilée entre 2011 et 2018. Un exploit que seul le préhistorique Bill Russell aura su dépasser. Dans l’ère moderne, on imagine mal un joueur atteindre les Finales NBA huit années de suite, même les Warriors avec Curry. Pendant des années, Bron aura dégoûté tous les prétendants à l’Est en les écrasant un par un.  Les Bulls, les Celtics, les Pacers, les Pistons, tous sont passés à la moulinette et ont dû subir le châtiment du King. L’année dernière, la suprématie du meilleur joueur du monde a été très contestée par Indiana au premier tour puis par Boston en Finales de Conférence avec deux séries en sept matchs, mais le Roi a su encore élever son niveau de jeu pour venir à bout de tous ses adversaires et ramener son équipe, pourtant touchée par la perte de Kyrie Irving un an plus tôt, en Finales face aux Warriors. Cette dernière prouesse était ainsi une preuve de plus de la suprématie du joueur, et tout le monde ne rêvait plus que d’une chose durant la dernière free agency : le voir quitter Cleveland pour rejoindre l’Ouest afin de libérer enfin la route jusqu’aux Finales. Et ça, le principal intéressé en est bien conscient aujourd’hui et vu comment il galère avec ses Lakers cette année, autant se remémorer les bons moments qu’il a vécus de l’autre côté du pays. BronBron s’est donc exprimé au micro de Joe Varden de The Athletic à propos de la situation des grosses équipes de l’Est, qui jouent désormais pour le titre de champions de Conférence, tout en rajoutant une phrase tout en modestie. Du LeBron James dans le texte.

« Ces top équipes de l’Est, oui, ils jouent pour ça. Milwaukee joue pour ça, Toronto aussi, Philly. Boston croit qu’elle peut le faire aussi. Ils savent qu’ils n’ont plus à passer par Cleveland maintenant. […] Tous à l’Est pensent qu’ils peuvent aller en Finales parce qu’ils n’ont plus à passer par moi »

On dirait que ses années fastes à Cleveland lui ont permis non seulement de choper des titres de Conférence mais aussi le melon. Après avoir déclaré il y a peu qu’il était le GOAT, il se permet cette fois-ci de balayer tout l’Est en une petite phrase. Mais honnêtement, qui peut réellement lui donner tort ? Depuis sa signature à Miami, aucune équipe n’aura su l’empêcher de participer aux Finales NBA. Du coup, maintenant qu’il est parti, le sourire est revenu dans bon nombre de franchises, particulièrement à Toronto qui avait une trouille bleue du numéro 23 en Playoffs. Désormais, les équipes peuvent se renforcer en prenant plus de risques sans se dire qu’elles vont être stoppées nettes par l’équipe de LeBron en Playoffs. Philly a fait cette saison un all-in en attirant Jimmy Butler en début de saison pour ensuite rajouter Tobias Harris au roster juste avant la deadline. Les Raptors se sont permis le gros coup Marc Gasol en provenance de Memphis maintenant qu’ils croient durs comme fer aux Finales NBA en juin. Chez les Celtics, on doute très fort que Kyrie prolongerait l’aventure à Boston si The Chosen One était resté à l’Est cette année. Les cartes ont été redistribuées et désormais, l’espoir renaît dans l’esprit d’Uncle Drew, de Giannis Antetokounmpo, de Joel Embiid et compagnie. Tous croient en leur chance de dominer la Conférence Est et les franchises sont libérées de l’emprise de LBJ. Bon, fondamentalement ça ne change pas grand chose car peu importe l’équipe de l’Est qui aura le privilège de participer aux Finales NBA, elle ira selon toute vraisemblance se faire cuisiner par les Warriors. Mais au moins ça change et ça permettra à plusieurs franchises de progresser et de voir plus haut en Playoffs dans les années à venir.

LeBron James a rappelé à tout le monde à quel point il était le roi pendant des années à l’Est. Un peu de modestie ne l’aurait pas tué mais force est de constater qu’il a raison. Mais c’est pas le moment de se disperser BronBron, t’as une équipe à porter jusqu’aux Playoffs, donc au travail.

Source texte : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Perlinbine

    9 février 2019 à 18 h 58 min at 18 h 58 min

    C’est vrai que il n’a pas tort, mais je suis certain qu’il aurait fini par chuté tôt ou tard a l’Est, qui est de plus en plus compétitif

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top