Sixers

Elton Brand et les Sixers n’ont plus le temps : quand on vous disait que l’Est est décomplexé, là on est en plein dedans

Elton Brand

Quand on lui demande le projet des Sixers pour l’année prochaine.

Source image : YouTube

Depuis que LeBron James est parti pour Los Angeles, le paysage a changé à l’Est et plusieurs franchises sont désormais susceptibles d’atteindre les Finales NBA. Les meilleures équipes s’activent alors pour arriver en Playoffs en étant les mieux armées possibles. Parmi elles, les Sixers de Philadelphie. Pour eux, l’objectif est clair, gagner gagner gagner, et tout de suite.

Aucun contenter à l’Est ne s’est autant activé que Philly avant la trade deadline. Les Celtics n’ont pas bougé, les Raptors ont sauté sur l’occasion Marc Gasol et les Bucks ont bien senti le coup Nikola Mirotic. Mais aucune des ces trois franchises n’a pris autant de risque que les Sixers. Ces derniers ont multiplié les mouvements sur le marché. Après avoir laissé partir Robert Covington et Dario Saric en début de saison pour arriver à Jimmy Butler, ils ont su récupérer un Tobias Harris niveau All-Star en chamboulant complètement leur rotation sur le banc. Ils n’ont pas hésité à lâcher des premiers tours de Draft et des assets assez intéressants pour construire une équipe capable de concurrencer n’importe qui une fois en Playoffs. On peut clairement parler de all-in réalisé par les Sixers qui profitent de leur flexibilité financière encore intéressante pour recruter du gros poisson. En tout, pas moins de sept joueurs ont rejoint la ville de l’amour fraternel en cours de saison. En terme de continuité, on a déjà fait mieux mais force est de constater que sur le papier, l’équipe s’est sacrément renforcée. Reste maintenant à Brett Brown à trouver un équilibre avec tous les joueurs qu’il a à disposition afin de faire tourner l’effectif à plein régime pour pouvoir espérer le meilleur résultat possible en post season. C’est en tout ce qu’espère Elton Brand, actuel GM de la franchise qui s’est exprimé au micro de ESPN.

« Nous pensons être en position de lutter désormais, et nos mouvements (sur le marché) le montrent […] Nous avons dû rajouter un joueur comme lui (Tobias Harris) quand nous avons eu l’opportunité. Nous l’avions ciblé comme un joueur que nous souhaiterions s’il devenait disponible et nous l’avons convoité. Nous savons qu’il intégrera à merveille notre système et qu’il s’en sortira très bien. […] Simmons et Embiid ont progressé rapidement par rapport à la saison dernière, la fenêtre est désormais ouverte. L’opportunité se présente maintenant alors quand j’ai vu ça, nous avons décidé de tenter le coup maintenant car qui sait pendant combien de temps la fenêtre sera encore ouverte ? »

,Philly a donc opté pour une vision à très court terme, à l’instar de ses concurrents à l’Est qui restent un peu plus prudents. La franchise se retrouvera l’été prochain face aux dossiers Harris et Butler qui seront tous les deux agents libres non restreints à l’issue de la saison à moins que Jimmy Buckets décide de faire un geste pour les Sixers en prenant son option joueur, ce qui est peu probable. Des décisions qui s’annoncent épineuses pour le front-office mais ce dernier préfère se concentrer sur l’exercice 2018-19 et croire en ce nouvel effectif construit en quelques mois pour viser les sommets. Cette future campagne de postseason risque en tout cas d’être déterminante. Si les Sixers se hissent jusqu’en Finales de Conférence, les joueurs devraient continuer à adhérer au projet et pourquoi pas rempiler à Philly la saison prochaine, mais s’ils venaient à être éliminés avant, nul doute que Tobias Harris et Jimmy Butler réfléchiront bien fort avant de prolonger chez les Sixers et la franchise pourrait bien repartir l’année prochaine comme ils ont commencé celle-ci, avec… Ben Simmons et Joel Embiid. En soit c’est déjà pas mal mais ce serait une déception de devoir perdre les deux autres joueurs alors que la franchise a laissé des choses intéressantes en échange pour les attirer. Ne reste plus qu’à observer la suite de la saison et de voir si la stratégie s’avère payante. Dans tous les cas, un énorme travail va devoir être abattu par Brett Brown sur le plan sportif car ajuster un effectif avec quatre joueurs aussi forts, ce n’est pas de tout repos. Une hiérarchie devra être mise en place et les différents égos devront encore davantage être mis de côté.

Le plan est simple pour les Sixers : trouver un équilibre avec ce nouvel effectif et tout défoncer en Playoffs pour aller le plus loin possible. Le reste, on verra plus tard. Espérons pour les Sixers que cette vision à très court terme ne leur fera pas faux bond l’été prochain. Pour l’instant, profitons tranquillement du cinq majeur de rêve que Philly va pouvoir aligner pendant au moins quelques mois.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top