Bulls

John Paxson confirme qu’il veut garder Jim Boylen : convaincre en perdant tous les matchs, il est fort ce Jim !

Jim Boylen Chicago Bulls

Un génie !

Source image : NBA League Pass

Successeur de Fred Hoiberg, qui a été jeté par la fenêtre début décembre, le coach Jim Boylen est plus qu’un intérim si l’on en croit les propos de John Paxson. Le vice-président des opérations basket des Bulls a en effet confirmé qu’il comptait bien conserver Boylen après cette saison.

Il y a un mois, l’actuel coach des Bulls et le management de la franchise étaient tombés d’accord sur une augmentation de salaire et sur une prolongation de contrat jusqu’à la fin de la saison 2019-2020, et ce malgré des débuts très difficiles. Cependant, en ne garantissant qu’une partie de son salaire (un million sur 1,6 million au total), les Taureaux avaient gardé une certaine flexibilité financière pour éventuellement trouver un autre coach. Mais visiblement, ce scénario n’arrivera pas car Jim Boylen restera bien sur le banc de l’équipe de Chicago la saison prochaine. Le dirigeant John Paxson a confirmé sa confiance envers le successeur de Fred Hoiberg, qui a donc réussi à convaincre son supérieur tout en enchaînant les défaites avec son équipe. Ce n’est pas donné à tout le monde ça ! Depuis la prise de fonction de Boylen le 3 décembre dernier, les Bulls possèdent un bilan de sept victoires pour 23 défaites. C’est légèrement mieux qu’avec Fred Hoiberg, qui avait guidé ses hommes à seulement cinq succès en 24 matchs, mais il n’y a évidemment pas de quoi sauter au plafond. Après un passage encourageant au cours du mois de décembre, les Bulls ont perdu 16 de leurs 19 derniers matchs, et restent sur neuf défaites consécutives à la maison, un record de franchise. Brutal ! En plus de ça, on se souvient de cette petite révolte des joueurs contre les méthodes d’entraînement du coach quelques jours après sa prise de fonction. Des débuts très difficiles on vous dit, parfaitement symbolisés par une défaite de… 56 points à Boston (encore un record de franchise).

Mais alors, comment Jim Boylen a-t-il réussi à convaincre John Paxson ? Est-ce qu’il possède des dossiers compromettants sur lui ? On peut se poser la question mais John a donné une autre explication aux journalistes du Chicago Tribune.

« Quand vous êtes en relation avec une personne tous les jours, vous commencez à la connaître. Et l’une des choses dont nous sommes vraiment satisfaits, c’est sa manière d’enseigner envers les jeunes joueurs chaque jour. La première semaine, notamment avec le match de Boston, c’était une mauvaise manière de démarrer. Mais quand vous êtes avec lui chaque jour, vous voyez sa passion, son engagement, et l’attention qu’il porte à ses joueurs et à la franchise. Donc nous estimons qu’il fait ce qu’il faut.

Il veut faire comprendre aux joueurs ce que ça signifie d’être un professionnel et jouer dur chaque jour. On s’entend bien avec Jim. Il a fait du bon boulot en terme de communication. »

John Paxson semble donc satisfait par les méthodes de travail de Jim Boylen et son message porté aux joueurs. Concernant les résultats, il ne s’attendait évidemment pas à une révolution et le plan comptable passe donc au second plan. Les Bulls savent que cette saison est une saison de transition, surtout avec les nombreuses blessures dont est victime la franchise de Chicago cette année. Avec un bilan de 13 victoires pour 42 défaites, les Taureaux occupent actuellement la 13ème place de la Conférence Est et ont déjà les yeux rivés sur la prochaine Draft.

John Paxson se montre donc régulier sur le cas Jim Boylen. Dès la prise de fonction de ce dernier, Pax avait annoncé vouloir le conserver au moins un an de plus. Son message n’a donc pas changé depuis.

Source texte : Chicago Tribune

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top