Knicks

Les Knicks devront faire sans Luke Kornet pendant deux semaines : le marabout d’Enes Kanter est puissant

Enes Kanter

C’est le Turc qui va être content, lui qui devrait retrouver sa place de titulaire.

Source image : NBA League Pass

Encore un intérieur blessé aux Knicks avec Luke Kornet qui s’est fait une cheville lundi dernier. Enes Kanter n’en demandait pas tant puisqu’il se retrouve propulsé dans le cinq de départ et va pouvoir se goinfrer niveau stats.

Les deux prochaines semaines risquent bien d’être celles d’Enes Kanter, puisqu’il s’agit de la durée d’indisponibilité de Luke Kornet. Le new-yorkais souffre d’une entorse de la cheville gauche contractée dans la défaite de son équipe face au Thunder, lors du Martin Luther King Day. Les Knicks perdent ainsi leur pivot starter qui a débuté toutes les rencontres de janvier, tournant à 10,1 points de moyenne et à 39,5 % de réussite à longue-distance. Une nouvelle tuile pour New York car le précédent titulaire sur le poste, Mitchell Robinson, s’était lui aussi tordu la cheville gauche en décembre dernier. Le rookie revient tout juste à la compétition après avoir été écarté des parquets durant près d’un mois. Comme le dit l’adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres, et c’est Enes Kanter qui devrait désormais profiter de la situation en intégrant le cinq de départ des Knicks. C’est ce qu’a confié hier l’entraîneur new-yorkais David Fizdale à Ian Bagley d’ESPN.

« Avec la blessure de Luke [Kornet, ndlr], nous revoilà là où nous en étions [il y a quelques semaines, au moment de la blessure de Mitchell Robinson]. Je vais faire confiance à Enes pour le poste de titulaire car Mitchell est souvent gêné par les fautes et il doit encore travailler là-dessus. C’est pour cela que je dois le faire sortir du banc, afin de maximiser son temps de jeu. »

Une situation dont s’accommodera volontiers Enes Kanter qui avait récemment exprimé sa frustration par rapport à son rôle et son temps de jeu chez les Knicks. Cette saison, l’ancien du Thunder tourne à 14,4 points et 10,8 rebonds de moyenne en 26,3 minutes de temps de jeu. Des chiffres plus que corrects pour un joueur qui n’a démarré que 23 des 45 rencontres de son équipe. En effet, cette campagne 2018-19 étant désormais sans intérêt pour la franchise (14è à l’Est avec un bilan de 10-35, ndlr), New York souhaite donner un maximum de temps de jeu à ses jeunes pousses afin qu’elles puissent se développer en vue de la saison prochaine. Pas facile d’entendre ce genre de choses pour Kanter qui n’a, rappelons-le, que 26 ans et qui doit se montrer puisqu’il sera free agent l’été prochain. Les qualités offensives du Turc devraient intéresser pas mal de general managers même si, dans le même temps, ses lacunes défensives risquent d’en refroidir plus d’un. Cette fameuse défense l’empêche probablement d’obtenir une place de titulaire dans une équipe qui vise le titre, le pivot devant se contenter d’un simple rôle de sixième homme, comme ce fut le cas à Oklahoma City.

La blessure de Luke Kornet offre donc une belle opportunité à Enes Kanter. Le Turc va pouvoir se montrer avant la trade deadline du 7 février prochain, lui qui est parfois cité dans les rumeurs. Il y a eu des discussions avec les Kings et les Bulls, sans que cela n’aille plus loin. Quoi qu’il en soit, il aura désormais plus de responsabilités en attaque, dans une franchise qui n’a plus rien à jouer cette saison.

Sources texte : ESPN, New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top