Lakers

Les Lakers tiennent leur victoire référence sans LeBron : grosse win à OKC, avec Ivica Zubac et Kyle Kuzma en mode Shaq et Kobe

Alors celle-là, elle fait du bien pour Los Angeles !

Source image : YouTube

En galère depuis la blessure de LeBron James, les Lakers étaient face à un défi de taille avec un déplacement périlleux du côté d’Oklahoma City la nuit dernière. Une nouvelle défaite à prévoir ? Nope, cette fois-ci les jeunots ont sorti le grand jeu en s’imposant en prolongation 138-128.

Quatre victoires pour sept défaites. C’était le bilan des Lakers en l’absence de LeBron James avant cette rencontre face au Thunder. On pouvait donc s’attendre à une nouvelle désillusion face à un poids lourd de l’Ouest comme OKC, surtout après des revers bien crades comme ceux contre Cleveland ou New York au Staples Center. Mais ces Lakers, aussi irréguliers et frustrants qu’ils soient, peuvent parfois sortir des coups d’éclat qui nous montrent qu’il y a quand même un sacré potentiel dans cet effectif. C’est ce qu’on a vécu à la Chesapeake Energy Arena la nuit dernière, où les Lakers sont allés chercher une victoire XXL, le genre de victoire référence qui peut faire franchir un cap à une jeune équipe comme celle de Los Angeles. Si les hommes de Luke Walton ont une nouvelle fois foiré leur début de match, comme souvent ces derniers temps, ils ont cette fois-ci réussi à sortir la tête de l’eau grâce notamment à Ivica Zubac et Kyle Kuzma, qui se sont pris pour Shaq et Kobe le temps d’un soir. Le pivot croate a terminé la rencontre avec 26 points (record en carrière), 12 rebonds à 12/14 au tir en l’espace de 28 minutes en sortie de banc, alors que Kuz a fini avec 32 pions (à 11/20 au tir dont 7/12 du parking), huit rebonds, quatre assists et trois interceptions. Le duo de feu a également bien été soutenu par Lonzo Ball, auteur lui de 18 points, six rebonds et dix caviars. Il fallait bien ça pour prendre le dessus face au Thunder, qui a planté pas moins de 22 shoots du parking dans cette rencontre, un record de franchise.

Le plus encouragent peut-être dans cette victoire, c’est la capacité qu’ont eu les Lakers à répondre face à l’adversité. On avait déjà eu un aperçu lors du match de Noël à Golden State, où ils avaient tenu bon après la blessure de LeBron James pour finalement remporter l’une des plus belles victoires de leur saison. Après la rencontre face à OKC, on a eu un peu le même sentiment. Non seulement ils ont réussi à réagir après un début de match très compliqué, mais ils ont surtout fait la différence en prolongation alors qu’on pensait qu’ils allaient craquer vu le scénario. Devant au score 122-119 dans les dernières secondes du temps réglementaire, Los Angeles a le match en main et décide de faire faute volontairement pour éviter une égalisation sur un shoot à trois points. Lonzo Ball suit les instructions, mais ça se retourne contre les Californiens car les arbitres considèrent qu’au moment de la faute, Russell Westbrook était déjà en train de shooter. Une décision contestable et contestée, notamment par LeBron sur Twitter (les arbitres ont d’ailleurs eux-mêmes avoué leur erreur après la rencontre). Résultat, trois lancers francs pour Brodie à 2,9 secondes de la fin, trois lancers francs marqués, direction la prolongation. Dur, dur pour les jeunes Lakers, qui étaient à deux doigts de réaliser l’exploit. Sauf qu’à partir de ce moment-là, ils ne vont pas s’écrouler, au contraire. Durant l’overtime, Los Angeles se comporte en patron pour planter un 16-6 sur la tête du Thunder, avec notamment un Lonzo au top qui termine meilleur marqueur sur la période (cinq points, deux rebonds et une passe décisive dans les cinq dernières minutes).

« C’est de ma faute s’il a mis ses lancers francs, j’aurais peut-être dû faire faute un peu plus tôt. Mais il fallait que je fasse table rase de tout ça. J’ai dit à mes coéquipiers que j’allais les porter durant les cinq prochaines minutes, et je pense avoir fait du bon boulot. »

Lonzo Ball, après la rencontre (via ESPN).

Elle fait du bien celle-là ! Depuis la blessure de LeBron, les Lakers ont chuté au classement mais cette victoire cruciale leur permet de réintégrer le Top 8 de l’Ouest. Côté Thunder par contre, ça commence à sentir le roussi avec une cinquième défaite en six matchs, et surtout une défense qui continue d’être en mode portes ouvertes.

thunderlakers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top