Sixers

Les Sixers veulent se renforcer avec Noah Vonleh : l’idée est bonne, on espère qu’il plaira à Jimmy Butler

Faudra juste lui demander avant au cas où.

Source image : YouTube

Alors qu’un gros calendrier les attend, les Sixers pourraient être tentés de se renforcer, en plus de la signature de Corey Brewer, avant la trade deadline. Déjà évoqué dans les principaux prétendants pour récupérer Jeremy Lin, le management de Philly s’activerait cette fois-ci sur la piste Noah Vonleh.

Alors qu’il est l’un des seuls joueurs inamovibles des rotations disons… bizarres de David Fizdale, Noah Vonleh va peut-être devoir déjà quitter New-York. Et pourtant l’ailier-fort est auteur de sa meilleure saison en carrière (et de loin) sous le maillot des Knicks. En compilant 8,6 points et 8,5  rebonds de moyenne, Noah a considérablement augmenté ses moyennes en carrière sur cette saison, ce qui lui permet d’être l’une des seules satisfactions de la piètre saison des New-yorkais pour le moment. Mais sa plus belle progression réside dans son shoot : avec 41 % du parking cette saison, l’ancien des Blazers semble avoir gagné en consistance au niveau de son tir même si son volume n’est pas énorme (deux tentatives par match). On entrevoit enfin un peu le potentiel du joueur qui avait été sélectionné en neuvième position de la Draft 2014 par Charlotte :  longueur, mobilité, énergie en défense et au rebond. Certes il n’est pas à la hauteur d’un Top 10 de Draft mais Vonleh est en train de devenir un bon col bleu de NBA, le mec qui ne dit rien, qui ne demande pas la balle, qui rentre des trois quand il le faut et qui accepte les tâches ingrates. Bref, le joueur parfait pour jouer au côté d’un Big Three.

Et cela tombe bien, puisqu’une équipe avec trois stars dans son effectif et un peu en galère au poste 4 : Philadelphie ! Avec le départ de Dario Saric dans le trade pour récupérer Jimmy Butler, Brett Brown ne trouve pas d’ailier-fort qui fit parfaitement avec Embiid. Ni Mike Muscala, ni Wilson Chandler n’ont réussi à satisfaire le technicien de Pennsylvanie et l’intérêt d’Elton Brand et de son équipe semble donc logique d’un point de vue sportif. De plus, le produit de l’université d’Indiana ayant signé un très faible contrat d’un an au minimum (1 million et demi de dollars), il ne sera pas difficile pour Philadelphie de le récupérer. Un simple tour de Draft ou un un jeune joueur comme Jonah Bolden pourrait suffire pour les dirigeants new-yorkais puisque Noah étant agent-libre cet été ils ne le re-signeront certainement pas pour éviter de prendre de la place dans le cap space en vue d’accueillir  Kevin Durant une superstar ou au moins une star. Un tel mouvement s’inscrirait parfaitement dans la logique actuelle des deux franchises. Philly dans une volonté de win now accueillerait un bon soldat au poste d’ailier-fort qui renforcerait la profondeur du banc de l’équipe et les Knicks pourraient se débarrasser de lui tout en récupérant des TDD qui ont une valeur intéressante sur le marché actuel. Un deal gagnant-gagnant ? Sur le papier on pourrait dire que oui et ça serait d’autant plus mérité pour Noah Vonleh qui, en récompense de sa bonne saison, pourrait disputer les Playoffs dans l’une des grosses écuries de l’Est.

Le grand ménage semble se préparer à New York et Noah Vonleh pourrait être le premier soldat libéré de l’asile des Knicks. Mais ne vous en faites pas, il ne sera sûrement pas le seul d’ici le 7 janvier : Enes Kanter et Courtney Lee, entre autres, pourraient le suivre. Et au pire, les Sixers pourront toujours le récupérer cet été.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top