Sixers

Les Sixers testés jusqu’au All-Star break : un calendrier hardcore avant les vacances, c’est le moment de prouver

Sixers

Ces deux là auront un important rôle à jouer.

Source image : NBA League Pass

Avant de pouvoir aller se la couler douce pendant quelques jours à Cancun ou de se montrer à Charlotte à l’occasion du All-Star Weekend, il reste 13 matchs à disputer pour les Sixers. L’enchaînement qui arrive pourrait être décisif pour la saison des hommes de Brett Brown qui vont faire face à un calendrier chargé ce mois-ci. Le destin de cette équipe s’écrit peut-être dans les prochaines semaines.

Un mois tout pile nous sépare du All-Star Weekend qui se déroulera à Charlotte. Un mois très important pour l’ensemble des franchises car entre la trade deadline, les positions au sein des Conférences qui commencent à se dessiner et la fatigue des joueurs, de nombreuses réponses pourraient être apportées à cette période. Et il faut dire que Philadelphie aurait bien besoin d’un coup de fouet parce que pour l’instant le bilan est un peu mitigé. On reste sur notre faim avec ce Big Three incroyable sur le papier mais qui montre quelques signes inquiétants par moments. Les résultats ne sont pas catastrophiques, loin de là, car avec la quatrième place de la Conférence Est et un bilan de 29 victoires pour 16 défaites les Sixers restent très bien classés. Mais on est en droit d’attendre mieux, surtout sur le terrain et dans l’attitude de Jojo et Jimmy Buckets. Et si vous voulez un bon résumé de la première moitié de saison de Philly depuis le trade de Jimmy, on vous conseille de sortir l’apéro pour trinquer avec nous. Pas de grosses inquiétudes donc, seulement quelques doutes. Mais alors comment les lever ? Comment resserrer cette cohésion de groupe et créer une réelle alchimie entre tous ces fortes têtes ? Il semblerait qu’Adam Silver et la NBA avaient prévu leur coup en plaçant un gros test pour les joueurs de la ville de l’amour fraternel. Alors allons voir ce qu’il les attend.

Calendrier Sixers

Ouch ! Ça risque de piquer avec 12 affrontements de suite contre des équipes avec un bilan positif dont neuf à l’Ouest et un road-trip bien chiant pour pimenter tout ça. D’autant plus que les Kings et les Lakers ne sont plus des victoires faciles à aller chercher désormais. En quelques mots, c’est le début d’un mois à passer en enfer pour Ben Simmons et ses copains. Heureusement pour eux, ils auront le droit à un petit décrassage au Madison Square Garden la veille du break pour permettre finir ce run sur une bonne note avec un petit 40-20 de Joel Embiid à La Mecque du basket par exemple. Mais hormis ce treizième match abordable, le reste risque d’être un parcours du combattant pour Philly. Néanmoins, on dit que  c’est dans l’adversité que les grandes équipes se forment n’est-ce pas ? Si sur le papier les fans risquent de se mettre à chialer, ils devraient plutôt se réjouir car l’équipe va passer là son premier gros test de la saison. Le genre de série où les leaders font ce qu’il faut pour gagner et non pas pour se montrer. Brett Brown a donc l’occasion unique de mettre au défi ses hommes et de les souder en vue des Playoffs. Avec une grosse série de victoires durant ce mois, ils pourraient même ravir la troisième place aux Pacers rendant potentiellement l’opération doublement bénéfique pour eux. Et avec le taux de compétiteurs (voire de têtes de con) au mètre carré présentes dans le vestiaire, on ne doute pas un instant qu’ils en sont capables. Imaginez un peu le bordel s’ils sortent avec 10 victoires et 3 défaites, ce qui est envisageable, un Joel en 30-15 sur le mois qui crie sur tous les toits qu’il doit être MVP, et une relation Jimmy-Benny qui fonctionne de mieux en mieux. Les Sixers reviendraient automatiquement dans la liste des prétendants aux Finales dont ils semblent un peu éloignés en ce moment. Mais attention à l’enflammade, quelques défaites qui s’enchaînent et des sorties un peu douteuses dans la presse de la part des stars pourrait aussi ébranler le bateau de la cité de l’amour fraternel.

On se prépare côté Sixers, la saison se joue peut-être dans les prochaines semaines. Grosse pression à venir sur Brett Brown qui va devoir tenir la barre face aux obstacles qui se présentent. En attendant de faire un point au All-Star break, il faudra attaquer fort ce mois face aux Pacers à Indy. Bonne chance !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top