Warriors

DeMarcus Cousins sera titulaire pour sa première : pas de pitié, Steve Kerr veut tout broyer

DeMarcus Cousins

Quand tu vois Marcin Gortat comme ton premier adversaire direct…

Source Image : NBA League Pass

Vous n’êtes sûrement pas passés à côté de l’info : DeMarcus Cousins sera de retour le 18 janvier face aux Clippers. La fin du monde, la Terre qui explose, tout ça tout ça, vous connaissez la chanson. Mais Steve Kerr vient de nous donner une nouvelle intéressante dans sa dernière sortie médiatique : DMC va intégrer le cinq majeur dès son retour.

Si DeMarcus a maintenant repris l’entraînement complet avec les Warriors depuis plus plus d’une semaine, la vraie annonce de son retour à la compétition nous a été faite il y a deux jours. Une question restait cependant en suspens. Commencera-t-il sur le banc ou sur le parquet ? Le coach Steve Kerr vient de mettre fin au suspense à travers une déclaration recueillie par Nick Friedell d’ESPN Boogie sera bien sur le parquet du Staples Center pour disputer l’entre-deux face à Marcin Gortat.

« Il va être titulaire. Et après, tout est possible. Nous devons déterminer à quoi ressembleront les rotations, combien de minutes il pourra jouer. On va devoir jouer avec les minutes et les combinaisons. »

Rencontrer Marcin Gortat, y’a pire comme match-up pour débuter. No disrespect envers le Polish Hammer mais on va dire gentiment que s’il en a envie et toutes ses capacités physiques, Cousins pourrait en faire son goûter. Boogie devrait donc être relativement tranquille au niveau de l’opposition et en plus, il aura derrière deux jours de repos sans aucun déplacement à faire puisque Golden State rejouera dans la Cité des Anges, contre les Lakers cette fois. Cependant, il n’est pas encore sûr que le pivot soit en tenue ce soir-là. Les Warriors vont évidemment y aller molo, sans prendre le moindre risque. Affaire à suivre donc.

Maintenant, la vraie question qui se pose, c’est celle de l’intégration de Boogie dans le collectif de Golden State. Steve Kerr le sait parfaitement, intégrer un intérieur comme Cousins dans son système de jeu ne sera pas une partie de plaisir. Ces dernières années, les Dubs ont fonctionné avec des pivots comme Andrew Bogut, Zaza Pachulia ou encore JaVale McGee, des joueurs de devoir qui collaient plutôt bien au système et au collectif mis en place. DMC, ce n’est pas le même animal. C’est l’un des intérieurs les plus dominants de la ligue quand il est en forme, c’est un énorme talent offensif qui a besoin de la gonfle dos au panier. Un changement radical par rapport à ses prédécesseurs.

« Nous n’avons jamais eu un joueur comme lui auparavant. C’est quelque chose de nouveau, et ça ne va pas être facile de l’intégrer et de faire tout fonctionner correctement. Il va y avoir une période d’adaptation importante, heureusement nous ne sommes qu’à la moitié de la saison donc on va avoir plein de matchs pour ça (jusqu’au Playoffs, ndlr.). »

Un casse-tête attend donc le tacticien d’Oakland mais on le sait capable de relever le défi. Une course contre la montre commence ainsi à Golden State car l’objectif principal des Warriors sera bien entendu d’arriver en Playoffs avec un DeMarcus en pleine forme et surtout parfaitement intégré. Il leur reste donc 41 matchs pour arriver à ça, tout en préservant le corps du golgoth car revenir d’une rupture du tendon d’Achille n’est pas quelque chose d’anodin. En attendant, l’ancien meilleur pivot de la ligue a l’air plutôt confiant puisque d’après son nouveau coach, il bosse avec le sourire depuis quelques semaines et il s’est même permis de rigoler avec les journalistes à propos de ses premières impressions concernant Stephen Curry, Kevin Durant et consorts.

« En fait, ils manquent des shoots. »

Un trait d’humour sympa de la part de DeMarcus, mais qui ne fait sans doute par rire les adversaires de Golden State. Ces derniers devront désormais se farcir un cinq majeur avec Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, Draymond Green et donc Cousins. Si DMC retrouve son niveau et commence à claquer des 30-15 avec le maillot des Warriors sur les épaules, on pourra dire adieu au suspense.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top