Warriors

DeMarcus Cousins va faire ses débuts avec les Warriors, le 18 janvier face aux Clippers : it’s over !

DeMarcus Cousins Warriors
Source image : TrashTalk

On y est, ça y est. On voulait savoir quand est-ce que DeMarcus Cousins ferait ses débuts avec les Warriors, la date est désormais fixée : ce sera le 18 janvier, lors du déplacement de Golden State chez les Clippers. Tous aux abris.

Que cette demi-saison fût belle. On aura apprécié les efforts de chacun, le tanking d’autres, et les espoirs fondés dans certaines franchises. Mais bientôt, tout ça sera fini, foutu, jeté à la poubelle d’une main. Les Warriors vont pouvoir intégrer DeMarcus Cousins dans leur effectif chaque soir de match, ce qui devrait permettre à Steve Kerr de proposer un des quintets les plus potentiellement dévastateurs de l’histoire de la NBA. Plus sérieusement, rien n’est évidemment joué d’avance, il en faudra du boulot pour des Warriors qui n’ont pas encore montré de régularité satisfaisante cette saison. Et une fois dans le groupe au quotidien en tant que joueur attendu sur le terrain, DeMarcus va devoir s’adapter à un nouveau style de jeu, de nouvelles responsabilités, un nouveau rôle. Autant de points d’interrogation qui nous permettent de rester curieux, et qui permet à la NBA de ne pas se transformer en dictature d’ici dix jours. Car oui, c’est bien dans dix petits jours que DMC va pouvoir retrouver les parquets : c’est auprès de The Undefeated et Yahoo Sports que l’annonce a été faite, le match face aux Clippers le 18 janvier a été entourée sur le calendrier. Autant dire que la hype est immense aujourd’hui dans les rues d’Oakland. Car même si le temps de jeu du monstre devrait être limité après autant de temps passé éloigné des matchs officiels, la simple perspective d’un quintet Curry – Klay – Durant – Draymond – Cousins a de quoi faire transpirer n’importe quel fan de basket ou observateur de la NBA.

Ceci étant dit, et comme avancé plus haut, il y aura de nombreuses zones de flou à surveiller, à la fois lors du retour du pivot le 18 janvier et dans les semaines qui suivront cet événement. Déjà, la forme du joueur. On parle quand même d’un comeback après rupture du tendon d’Achille, ce n’est pas une blessure anodine. Depuis quasiment un an, DeMarcus bosse pour revenir à fond, afin de battre les pronostics les plus pessimistes. Et quand on voit des gars comme Rudy Gay sauter jusqu’au plafond après avoir vécu le même pépin physique, il y a de quoi avoir de l’espoir. Mais Cousins est un arbre, une forêt même. Son poids, ses déplacements, sa mobilité, tout est différent. Il faudra donc observer cela de près, et il ne fait aucun doute que le staff des Warriors contrôlera avec des pincettes la réintégration de DMC au monde fou de la NBA. Ensuite, les résultats de Golden State et le jeu développé. Car il est bien là, le pari de Steve Kerr et Bob Myers exercé cet été. En signant Boodie, les champions en titre ont apporté un potentiel baril de TNT dans leur vestiaire, mais ils ont aussi apporté une potentielle cinquième infinity stone, ce qui leur permettrait de régner sans état d’âmes sur la compétition. Les automatismes devront être créés entre les cinq loustics, et il y aura du temps de jeu comme des tentatives de shoots à partager chaque soir. Aucun doute sur le fait que chaque All-Star saura se mettre un minimum en retrait pour la réussite complète du groupe, mais l’expérience est périlleuse. Elle commencera dans 10 jours à Los Angeles.

Chers Clippers, nous sommes désolés. Vous avez été choisis pour que l’infernale machine des Warriors soit testée dans sa version finale, celle avec DeMarcus Cousins de retour. Une chose est sûre : ce match sera immanquable.

Source : New York Times / The Undefeated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top