Celtics

Preview Heat – Celtics : la bande à Erik Spoelstra peut-elle refroidir des Celtics chauds comme la braise ?

Boston fan

Quatre victoires de suite et 120 points de moyenne en 2019. Pas de doute, les Celtics sont chauds. Next ? Miami.

Source image : NBA League Pass

Si on aura droit à seulement quatre matchs la nuit prochaine, le programme est plutôt alléchant avec notamment un Nuggets-Clippers et un Spurs-Thunder à 3h du mat’. Mais avant ces deux grosses confrontations à l’Ouest, il y a aussi un déplacement des Celtics du côté de South Beach qui s’annonce particulièrement intéressant. 

Pourquoi intéressant ? Pour plusieurs raisons. La première, c’est le niveau de jeu actuel de Boston. On le sait, les Celtics connaissent des hauts et des bas cette saison mais ils tournent actuellement à plein régime. Après leur défaite contre Milwaukee le 21 décembre dernier, la troisième consécutive, Brad Stevens et ses hommes se sont dit les choses en face lors d’une réunion d’équipe alors indispensable pour relancer la machine quelque peu rouillée. Depuis, les Verts ont remporté sept de leurs neuf derniers matchs grâce notamment à une attaque de feu caractérisée par une grosse circulation du ballon et un collectif bien huilé. Autrement dit, ils se sont bougés le cul tous ensemble et on a retrouvé cette équipe de Boston redoutable des deux côtés du terrain. Kyrie Irving et ses potes débarquent donc à Miami avec la ferme intention de poursuivre sur cette très belle lancée afin de se rapprocher du podium de la Conférence Est. Avec un bilan de 25 victoires en l’espace de 40 matchs, Boston n’est « que » cinquième derrière Milwaukee (29-11), Toronto (31-12), Indiana (27-14) et Philadelphia (27-15), un standing pas vraiment à la hauteur des ambitions affichées publiquement avant le début de la campagne. Les Celtics se doivent donc d’enchaîner ce soir à Sud Plage, même s’il ne faut pas oublier qu’ils seront en back-to-back, eux qui ont explosé les Pacers de l’Indiana 135-108 (record de points marqués sur la saison) la nuit dernière au TD Garden.

L’autre principale raison qui rend cette affiche intéressante, c’est qu’elle nous propose une jolie opposition de styles entre l’attaque de Boston et la défense de Miami. Cette année encore, le Heat est l’une des meilleures équipes de la ligue quand il s’agit de sortir les barbelés et cela explique en grande partie pourquoi il est aujourd’hui positionné à la sixième place de la Conférence Est (bilan de 19-20). Sous les ordres du coach Erik Spoelstra, l’équipe floridienne est sixième au nombre de points encaissés (105,7 par rencontre) et septième au niveau du defensive rating (103,6). Rien de bien surprenant puisque cela fait plusieurs saisons que Miami est une référence de ce côté-là du terrain, mais c’est quand même un élément à souligner. Si le Heat a donc les capacités de freiner les assauts des Celtics, ça risque d’être un peu plus tendu en attaque. Parce que Boston, ça cartonne offensivement en ce moment mais ça reste aussi l’une des trois équipes les plus solides de la NBA en défense. Et Miami n’est pas vraiment le genre de formation à affoler les compteurs. Mais qui sait, peut-être que Dion Waiters va confirmer sa belle performance contre Denver il y a deux jours et apporter un vrai boost au Heat, qui sera une nouvelle privé de Goran Dragic. Lors de la courte défaite face aux Nuggets à l’American Airlines Arena, Waiters a terminé meilleur marqueur de son équipe avec 15 points en 25 minutes (à 6/10 au tir dont 3/7 du parking) alors qu’il disputait seulement son deuxième match de la saison. Intéressant comme apport, et le Heat en aura bien besoin ce soir contre les Celtics.

En guise d’apéro, ce Heat-Celtics s’annonce plutôt pas mal avant d’attaquer le plat principal. Allez, on se donne rendez-vous à 1h du matin pour ce joli duel de la Conférence Est. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top