Raptors

Jonas Valanciunas out un mois de plus : Greg Monroe fait péter le champagne !

Jonas Valanciunas

Annonce : les Raptors auraient besoin d’un coup de « pouce » dans le secteur intérieur.

Source image : Youtube

Cette semaine, les Raptors étaient censés avoir Jonas Valanciunas de nouveau à disposition. Absent depuis un mois pour cause d’une dislocation du pouce, le Lituanien sera malheureusement loin des parquets plus longtemps que prévu. En effet, Josh Lewenberg de TSN a annoncé hier que le back-up de Serge Ibaka au poste de pivot sera indisponible pendant un mois supplémentaire.

Triste nouvelle pour Jonas Valanciunas, qui vivait une saison paisible et heureuse du côté du Canada jusqu’à la mi-décembre. Le pivot aux allures de bûcheron mais aux mains de fée avait trouvé son créneau dans l’effectif des Raptors en tant que sixième homme. L’intérieur lituanien apportait une présence importante au rebond ainsi qu’une véritable option en attaque sur demi-terrain grâce à son jeu au poste. Tout semblait aller pour le mieux pour JV et les Raptors puisque les résultats collectifs étaient bons et lui avait enfin trouvé son vrai rôle au sein de l’équipe. Avant sa blessure, il avait disputé 30 matchs, dont 20 en sortie de banc et compilait une ligne de statistiques tout à fait honorable : 12,8 points, 7,2 rebonds à 59,3% au tir, le tout en 19 minutes de jeu. L’intérieur s’était même permis plusieurs matchs à plus de 20 points, notamment face à Atlanta, Brooklyn ou encore Philadelphie. Les Raptors version Nick Nurse lui convenaient à merveille et le pivot avait pleinement accepté son rôle en sortie de banc, son style de jeu quelque peu old-school ne lui permettant plus d’aspirer à une place de titulaire, qui plus est dans une franchise aux objectifs très ambitieux. Malheureusement, un événement est venu tout gâcher le 13 décembre dernier face aux Warriors avec cette sale blessure au pouce. Les matchs suivants avaient d’ailleurs été clairement plus poussifs pour les Canadiens qui, en l’absence de leur pivot, manquaient d’une présence dans la raquette et de variété dans le jeu offensif. Même si Nick Nurse a su récemment régler la mire pour redonner de l’allant à son équipe, cette absence prolongée de Valanciunas va commencer à peser sérieusement dans la rotation intérieure des Dinos.

Du coup, trois principales solutions s’offrent au coach rookie des Raptors : la première serait de continuer sur cette lancée en maintenant la confiance à Greg Monroe, qui permet pour l’instant de limiter la casse un tant soit peu. Sa taille et sa présence au rebond soulagent en effet un minimum les Raptors sur quelques séquences de jeu. La deuxième solution consisterait à jouer de plus en plus petit, ce que Nick Nurse fait déjà par moment dans les matchs avec Pascal Siakam sur le poste 5 accompagné de OG Anunoby et Norman Powell sur les ailes. Le jeu small-ball est une configuration bien connue de l’effectif de Toronto qui l’a longtemps expérimenté la saison dernière sous la direction de Dwane Casey. De plus, c’est un système de jeu qui a fait ses preuves, donc partir sur cette option ne serait pas étonnant. Enfin, la troisième et dernière solution serait de rester sur un système plus classique en intégrant pourquoi pas le jeune Chris Boucher à la rotation intérieure en compagnie de Greg Monroe, en lui donnant des miettes par-ci par-là. L’intérieur de 2,08m, envoyé en G-League au début de saison, a totalement dominé les débats avec les Raptors 905 (l’équipe satellite des Toronto Raptors en G-League) en compilant 28,5 points, 11,3 rebonds et 4,5 contres de moyenne en 15 matches joués. Une (Chris) boucherie. Pourquoi ne pas tester ce jeune joueur quelques minutes sur certains matchs à la portée des Raptors ? Son énergie et sa capacité à tirer de loin pourrait peut-être venir en aide à Nick Nurse, même si cela reste très limite. Dans tous les cas, on croise tous les doigts du côté des fans des Raptors pour espérer un retour de Jonas Valanciunas au plus vite. Il est le seul à pouvoir assumer un vrai rôle de remplaçant solide à l’intérieur derrière Serge Ibaka et Pascal Siakam, qui forment un duo équilibré et polyvalent dans la raquette.

Coup dur pour les Raptors qui devront redoubler d’inventivité pour pallier l’absence prolongée de leur pivot lituanien. Pour l’instant, rien de très grave puisque les Dinos continuent à gagner des matchs, mais il ne faudrait pas que cette blessure continue à traîner étant donné le peu de joueurs que Nick Nurse possède à sa disposition sur le poste. Allez Jonas, on compte sur toi.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top