Raptors

Les Raptors signent Chris Boucher pour le training camp : vous me mettrez aussi trois côtes de porc

Boucherie, TrashTalk Fantasy League

L’épaisseur, il vous les faut comment ?

Source : monpetitartisan.com

A des années lumières de l’affaire Kawhi Leonard, elle est peut-être là la news de la semaine pour les Raptors. Parce que si Chris Boucher n’est pour l’instant pas garanti de disputer la saison régulière à Toronto, et beh Chris Boucher, lui, il est content d’être là.

Vous connaissez Chris Boucher ? Nous aussi, on l’a rencontré la semaine dernière à Auchan, même que les chipos étaient en promo. Blague à part, et vous aurez compris qu’on tenait vraiment à la faire, Chris Boucher est un ailier fort longiligne qui vient de signer avec les Raptors un contrat qui lui ouvrera peut-être la porte à une saison aux côtés de l’homme le plus souriant de la planète. Non-drafté mais signé la saison passée pour un two-way contract avec les Warriors, le dépeceur de carcasses n’avait joué qu’un match avec les champions NBA mais avait pu aiguiser ses couteaux en G-League en tournant à 11,8 points, 7,5 rebonds et 2,1 contres de moyenne avec les Warriors de… Santa Cruz. Boucher avait rejoint les Raptors il y a quelques semaines, via le salon des métiers, et avait pris part à la Summer League des Raptors. 10,8 points, 6,5 rebonds et 3,3 contres plus tard, le front office canadien semble avoir apprécié le coup de hache du longiligne intérieur puisque l’on a appris hier que le joueur né à Sainte-Lucie dans les Caraïbes serait convié au training camp des Dinos en compagnie d’un dénommé Lorenzo Brown, un nom qui ne nous donne par contre pas envie d’en faire un article.

Après les arrivées de Kawhi Leonard et Danny Green dans le Grand Nord, c’est donc une troisième tête d’affiche qui rejoint la franchise canadienne cette semaine, et il est difficile de ne pas voir de lien entre ces trois acquisitions. En effet, si Chris Boucher a peu de chances d’intégrer le roster final de Nick Nurse, il pourra en revanche préparer de bonnes pièces de bœuf à Kawhi Leonard les soirs de tempête de neige, ce dernier devant encore se demander comment il va pouvoir survivre cet hiver alors qu’il avait déjà mis tous ses plus beaux slips de bain dans sa valise. Une signature stratégique, ne reste plus qu’à surveiller si l’idée était bonne.

Chris Boucher a donc quelques semaines pour faire ses preuves, afin de – peut-être – se frayer une place dans le roster de l’une des franchises les plus à même de dominer la Conférence Est la saison prochaine. Pour cela il faudra être capable de chasser le renne à main nue, de dépecer des bêtes et de les vendre au meilleur prix, mais on imagine bien que tout ça ne fait pas peur à notre héros du jour. Allez, fin de la vanne, encore désolés.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Zakrom

    21 juillet 2018 à 9 h 29 min at 9 h 29 min

    Giovanni ma rillette, merci.

  2. VinceR

    21 juillet 2018 à 11 h 59 min at 11 h 59 min

    En tout cas si y’a un problème de technique à faire des saucisses à trois points les Raptors ont perdu DMDR leur spécialiste … par contre pour les boulettes Masai Uriji vient d e passer maître depuis peu.
    Leonard ne restera jamais à Toronto et ils vont devoir le trader en catastrophe à la mi saison …par contre les clowns de LA doivent lui paraître légèrement moins sexy que annoncé 🤡💩😹

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top