Rockets

Preview Rockets – Bucks : duel de candidats au MVP, ça va chier des bulles carrées à Houston

Giannis Antetokounmpo James Harden

Fear The Deer or Fear The Beard ? Telle est la question.

Source Image : montage NBA League Pass

Rencontre au sommet cette nuit, à 2 heures du matin, entre deux candidats affirmés pour le titre de MVP, à savoir El Barbudo et le Greek Freak. Côté Bucks, peu d’erreurs de parcours jusqu’à présent grâce aux performances de Giannis Antetokoumpo, toutes plus monstrueuses les unes que les autres. Pas le même scénar’ en revanche pour les Rockets qui ont commencé la saison en traînant des pieds mais qui ont véritablement su la lancer il y a maintenant un mois grâce à un James Harden monumental. Gros match en perspective, l’occasion de faire le point sur la confrontation mais aussi sur les deux stars.

Commençons par l’arrière-meneur de Houston, honneur au MVP en titre, non mais. Que dire du niveau de James Harden ces dernières semaines ? Carton sur carton, perf’ sur perf’, humiliation sur humiliation, le barbu éclabousse une fois de plus la Ligue de son talent hors du commun. Entre Noël et la Saint-Sylvestre, le scoreur fou nous avait gratifié de cinq matchs consécutifs à plus de 40 points, un record. Et bien entendu, sa production numérique folle n’est pas anodine puisqu’elle a permis aux fusées de décoller sérieusement au classement (les Rockets sont aujourd’hui à la cinquième place de l’Ouest). C’est simple, sur les 15 derniers matchs, Clutch City est repartie 12 fois avec la victoire. À l’heure actuelle, quel joueur peut se targuer d’être aussi performant et aussi valuable que James Harden sur le dernier mois ? Peut-être Giannis justement, et encore. Point important, les rouges restent sur un 10-0 dans leur antre du Toyota Center, et ce ne sont pas les pires équipes de la Ligue qui sont venues se casser les dents au Texas. Les Blazers, les Lakers, le Jazz, les Spurs, le Thunder, les Celtics et les Nuggets, tous se sont faits botter le cul par Harden et sa clique. Nul doute que Houston voudra réserver le même sort aux Daims, ce soir. En tout cas, son franchise player sera surmotivé à l’idée d’écraser de nouveau un contender à domicile et de tenir son rang de MVP face à la matrice Giannis Antetokounmpo. Pour rappel, cette saison, la barbe c’est 33,7 points, 5,9 rebonds, 8,7 assists, 2 steals de moyenne à 43,6% au tir dont 38,6% de loin. Stratosphérique. Honnêtement, difficile d’imaginer Eric Bledsoe ou Malcolm Brogdon empêcher le MVP 2018 de réaliser une fois de plus une performance XXL. Accompagné de son fidèle comparse, Clint Capela, qui devrait quant à lui poser plus d’un souci à la raquette de Milwaukee grâce à sa présence au rebond et ses qualités athlétiques, James Harden est prêt à terrasser son adversaire.

Du côté des daims, le mâle dominant est également en rut cette saison. L’ascension folle du Greek Freak couplée à celle de la franchise du Wisconsin ne cesse d’effrayer un peu plus la NBA chaque année en affolant les statistiques, individuelles comme collectives. L’exercice 2018-19 semble être d’ailleurs un nouveau palier de franchi pour Giannis Antetokounmpo qui est désormais dans la discussion du MVP 2019. En tout cas, si le bilan collectif se maintient, ce n’est pas ce dernier qui jouera en défaveur de la star des Bucks. En effet, Milwaukee est en mission cette année et pointe à la deuxième place de l’Est derrière les Raptors avec un bilan de 28 victoires pour seulement 11 défaites. Et que dire de ses statistiques ? Le Grec est en mode salade, tomates, oignons, harissa, frites, boisson avec une ligne de stats de 26,6 points, 12,6 rebonds, 6 assists, 1,6 block et 1,3 steal. C’est simple, hormis au contre, Giannis est le meilleur Buck dans toutes les catégories statistiques. Si ça c’est pas des stats de MVP caliber, adieu. Sur les 15 derniers matchs, les Bucks affichent la même dynamique que leur adversaire du soir avec 12 wins, même si les matchs étaient davantage à leur portée. Mais cette fois, le Greek Freak se devra de sortir sa meilleure partition pour aller chercher la victoire chez Chef Harden. Ses dimensions athlétiques vont comme d’habitude poser d’énormes problèmes à la défense adverse. Pour peu que Brook Lopez continue à shooter aussi efficacement de loin, que Middleton ait la main chaude et que Milwaukee parvienne à contenir un minimum le barbu (qui représente actuellement la seule vraie menace offensive des Rockets en l’absence de Chris Paul et d’Eric Gordon), les Bucks seront en mesure de réaliser le gros coup de la soirée. En tout cas, mieux vaut qu’Harden répète ses step-backs à l’échauffement car à la première pénétration un peu hasardeuse, Giannis sera là pour lui mettre une crêpe contre la planche dont lui seul a le secret.

S’il faut envoyer un message fort à toute la Ligue pour le titre de MVP, c’est maintenant les gars. Ce Rockets – Bucks est le main event de cette soirée NBA. Tous les plus fins observateurs seront devant ce match, à scruter chaque fait et geste de l’un et de l’autre. C’est le moment idéal pour les deux joueurs du mois de décembre de montrer qu’il faudra faire avec eux au moment d’élire le MVP en juin prochain. Place aux artistes, place au spectacle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top