Sixers

Jimmy Butler pense déjà à la retraite : pas de forcing au-delà de 35 ans pour Buckets

Jimmy Butler Buckets

Le swingman des Sixers ne veut pas faire la saison de trop.

Source Image : Youtube

Décidément, la saison de Jimmy Butler est riche en actualité. Après une embrouille avec Brett Brown cette semaine au sujet de son temps de jeu, l’ailier des Sixers a été l’auteur d’une nouvelle déclaration quelque peu étrange pour un joueur NBA. Bah alors Jimmy, on est déjà fatigué ?

A 29 ans, Jimmy Buckets est l’un des meilleurs joueurs de la Ligue. Pourtant ce dernier a confié à Keith Pompey de The Inquirer qu’il ne comptait pas jouer plus de cinq saisons supplémentaires en NBA. Un choix particulièrement bizarre pour nous fans de basket totalement extérieur à la vie réelle que mènent ces athlètes au quotidien, surtout quand on sait les sommes qui sont en jeu. Un coup de gueule passager ? Une réelle fatigue mentale ? Ou la peur de mettre à trop rude épreuve son physique ? Nul ne connaît les réelles motivations de Jimmy mais essayons de comprendre un instant. Les déplacements au quotidien, la pression constante des médias qui ne vous laissent pas une seule minute de repos, d’autant plus lorsque vous êtes une star. Ces facteurs peuvent affecter un homme, même si c’est un joueur professionnel de basket. La difficulté pour construire et entretenir une famille stable ou le fait de ne pas pouvoir être attaché à un endroit peuvent mener un homme à vouloir quitter la NBA plus tôt que son corps pourrait le lui permettre. Son corps justement, est peut-être l’autre raison qui pousse l’ancien meilleur pote de Thibs à mettre un terme à sa carrière rapidement : la densité des saisons, l’intensité des matchs et des entraînements peuvent laisser un corps meurtri après une carrière. Et c’est encore plus le cas pour un joueur comme Jimmy qui met particulièrement son physique à rude épreuve, en basant son jeu dessus.

« Je n’ai pas prévu de jouer quand j’aurai 35 ans. Je ne suis même pas inquiet à propos de ça, j’en aurai fini avec ce sport avant mes 35 ans. »

La volonté de mettre son mental et son corps à l’abri est donc peut-être plus forte que l’appel de l’argent pour le swingman. Parce qu’en étant en dernière année de contrat cette saison, le numéro 23 des Sixers sera en mesure de signer un contrat max de cinq ans cet été, ce qui le conduirait jusqu’à ses 34 ans. Le dernier contrat de sa carrière donc ? Difficile à imaginer quand on porte l’amour au jeu comme nous. Mais qui sait, peut-être n’aime-t-il pas le basket après tout ? En tout cas, Butler va donc sûrement éviter de pousser le bouchon un peu trop loin et connaître une fin de carrière catastrophique comme certaines anciennes gloires nous ont offertes. Il nous laissera à la place des regrets sûrement, à moins qu’il sente lui-même son physique incapable de durer plus longtemps et qu’il soit déjà sur le déclin dans cinq ans. La tête de cendrier la plus connue de toute la Ligue risque de nous quitter plus tôt que prévu, on profite donc, parce que même s’il énerve grandement, un joueur pareil s’admire toujours.

Jimmy ne plantera plus de buckets après 35 ans selon lui, ça reste difficile à imaginer mais des facteurs importants échappent aux simples spectateurs que nous sommes. En tout cas, ne l’enterrons pas trop rapidement car en cinq ans, il est encore capable de réaliser de grandes choses à Philadelphie ou ailleurs.

Source texte : The Inquirer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top