Nuggets

Preview Nuggets – Raptors : quand un poulet affronte un dino… et que tu ne sais pas lequel est favori

Nuggets denver jokic

Jokic a de sacrées responsabilités en ce moment.

Source image : NBA League Pass

Le gros choc de la soirée se déroulera dans les Rocheuses puisque les Nuggets vont recevoir les Raptors pour le match entre les leaders des deux Conférences. La première manche avait tenu toutes ses promesses avec une victoire à l’arrachée de Denver au Canada (106-103). On se fait une petite revanche ? Début des hostilités à partir de 2h du matin. 

Si on nous avait demandé en début de saison qui mettre aux deux premières places à l’approche de Noël, on aurait probablement opté pour les Warriors d’un côté et les Celtics de l’autre, comme 95% des gens en toute objectivité. Pourtant ce soir, ce sont bien Denver et Toronto qui vont s’affronter pour maintenir leur domination sur leur Conférence respective.

Alors qu’ils étaient attendus quelques places plus bas, les joueurs de Mike Malone déjouent tous les pronostics depuis le début de saison et continuent de couper les têtes des cadors soir après soir. Ils ont récemment battu OKC à deux prises, mais aussi tapé les Blazers au Moda Center et surtout les Raptors à la Scotiabank Arena. Pas mal pour un groupe qui doit constamment lutter avec les blessures. La dernière victoire contre le Thunder s’est faite sans Gary Harris, Will Barton, Paul Millsap ni les absents de longue date Isaiah Thomas et Michael Porter Jr. Si on ne connaît pas l’apport de ces deux derniers, les trois autres sont des titulaires indiscutables du cinq et leur absence commence à se faire sentir. Les défaites à Atlanta et à Charlotte sont venues rappeler les limites de ce groupe qui doit faire sans ses principales forces vives. Pendant leur convalescence, Nikola Jokic devient l’homme à tout faire et continue de sortir les gros chiffres dans toutes les catégories, au point que son équipe n’a jamais été aussi dépendante de lui. Les multiples absences permettent aussi de voir certains joueurs sortir du bois comme Monte Morris, joueur du bout du banc l’an dernier qui parvient à jouer la torche humaine en sixième homme : 14 points de moyenne pour lui sur les cinq derniers matchs dont une pointe à 20 points. On est également content de revoir Nick Young, alias Swaggy P qui vient combler les absences de Barton et Harris à l’extérieur : une NBA sans Swaggy P ni Gérard, on commençait à être en manque. Le second clown le plus raffiné de la Ligue reste un shooteur de qualité à l’extérieur, un secteur pas forcément blindé côté Nuggets.

On peut faire le même constat côté Toronto, qui pourrait se présenter sans plusieurs joueurs ce soir. Lowry et Siakam ont été listés comme « questionable » et parmi les absents sûrs on compte Norman Powell mais aussi Jonas Valanciunas. Les Dinos se présentent dans le Colorado dans une forme incertaine puisqu’ils affichent une certaine irrégularité sur les dix derniers jours. Capables de l’emporter à l’Oracle Arena sans Kawhi Leonard, ils ont perdu contre deux cadors à domicile avec une défaite contre les Bucks et une contre… les Nuggets. Le groupe a dû faire face à la méforme de Kyle Lowry qui s’est remis depuis, ainsi que l’absence de Kawhi sur plusieurs matchs mais il est clair que le groupe est suffisamment talentueux pour battre n’importe quelle équipe, que ce soit à domicile ou à l’extérieur. Si le cinq est toujours très complémentaire et létal par séquence, le banc a perdu de l’influence depuis la saison dernière où il était le plus productif de la NBA. L’absence de JV est un sacré manque à combler et le coach avait réduit sa rotation à neuf joueurs au moment d’affronter les Blazers, étant toujours privé de Norman Powell depuis de longues semaines. Ce soir, ce sera encore aux titulaires de faire le boulot, en espérant que le reste du banc canadien pourra suivre.

Nuggets – Raptors, le choc des leaders qu’on n’attendait pas forcément. Dix jours après la première manche, un sentiment de revanche doit exister du côté de Nick Nurse et des siens. L’occasion est trop belle étant donné les nombreux absents à Denver et les match-ups favorables, notamment sur les ailes. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top