Raptors

Kawhi Leonard savoure son début de saison à Toronto : le titre d’abord, le… soleil ensuite ?

Kawhi Leonard

Kawhi toujours aussi loquace.

Source image : NBA League Pass

Kawhi Leonard est de retour sur les parquets cette saison et le Klaw n’est pas revenu pour faire de la figuration : première place à l’Est et dans la course pour le MVP, on n’aurait pas pu rêver mieux chez les Raptors même si les rumeurs continuent d’abonder dans les médias concernant sa décision pour l’été prochain. 

Lorsque Masai Ujiri, le boss des Dinos, a décidé de trader DeMar DeRozan pour obtenir Kawhi Leonard, il savait qu’il courait un sacré risque : on parlait quand même du chouchou du public, meilleur scoreur de l’histoire de la franchise et un joueur qui avait déclaré sa flamme à son équipe et à sa ville, au point de prolonger à minuit une le jour de sa Free Agency malgré l’intérêt de gros marchés. Autant dire que si le pari Kawhi devait tourner au vinaigre, les boss de Toronto n’auraient pas à chercher midi à quatorze heure pour trouver la bonne tête de turc. Heureusement pour lui, tout se déroule parfaitement bien et même mieux encore. Toujours premiers à l’Est, les Raptors pourraient améliorer leur record de franchise, puisqu’en restant sur ce rythme, ils gagneraient environ 62 victoires, soit trois de plus que la saison dernière, année du record. Surtout, Toronto se place comme le rival numéro un face à Golden State. Après deux victoires contre les Dubs, dont une claire et nette à l’Oracle sans Kawhi, tout le monde s’attend aujourd’hui à voir les Canadiens défier les champions en juin, pour ce qui serait leur première participation à la grand messe de juin. Interrogé par NBC Sports sur le début de saison, Kawhi Leonard est très satisfait des deux premiers mois de compétition de son équipe et il entend bien continuer ainsi jusqu’en juin… et pour la suite on verra plus tard.

« Tout se passe bien jusqu’à présent. Nous gagnons des matchs, tout le monde joue bien, je ne peux pas me plaindre. » […]

« [Interrogé sur tout le buzz autour de sa Free Agency, ndlr] Je n’achète pas les journaux et je ne suis pas présent sur les réseaux sociaux, je suis juste concentré sur ce qui est face à moi. »

Depuis le début de saison et même depuis son transfert, les rumeurs n’ont cessé d’envoyer Kawhi Leonard à Los Angeles, tantôt pour s’allier avec LeBron James et plus récemment pour devenir la nouvelle star des Clippers. Adrian Wojnarowski, lui-même, a rajouté de l’huile sur le feu dans son émission d’hier sur ESPN.

« Ils [les Raptors, ndlr] ne peuvent pas changer la géographie. Ils ne peuvent pas changer la météo à Toronto. Ce sont des choses qui joueront toujours contre eux dans ce dossier. La maison et L.A. ont toujours été l’objectif de Kawhi grâce à tout cela. »

On est prêt à croire que le soleil californien est plus agréable que le gros blizzard canadien mais résumer le choix de Kawhi Leonard à des préférences météorologiques : faut pas pousser Masai Ujiri dans les orties. Le joueur joue actuellement dans la meilleure franchise de la ligue, en première option offensive et avec une côte d’amour qui n’en finit pas de grimper chez les fans canadiens. Bien sûr, la possibilité de jouer devant ses proches à L.A. doit être tentante pour le natif de Riverside mais cela ne fait en rien une certitude quant à sa future destination. Paul George était d’ailleurs annoncé aux Lakers depuis des mois et n’a même pas pris la peine de les écouter alors qu’il y serait allé en marchant un an plus tôt. Tout dépend des Raptors et de leurs capacités à vendre un projet à long terme au Klaw : deviens la star numéro une de l’Est, joue les finales NBA chaque année, empile les récompenses individuelles et prend la place de Vince Carter en tant que visage all-time de la franchise, voilà à quoi devrait ressembler le pitch de Toronto dans sept mois. Qu’en sera-t-il si les Raptors devaient remporter le titre NBA ? Leonard quitterait-il la franchise championne pour finir aux Clippers qui ne peuvent pas lui garantir d’être top 3 à l’ouest ? C’est plutôt tiré par les cheveux même si l’appel du foyer peut parfois être fort.

Kawhi Leonard décidera-t-il de rentrer à la maison en juillet prochain ou se laissera-t-il tenter par un peu de rab chez les Dinos ? Peut-être que le soleil californien lui manque mais comme il le dit lui même : « mettez un manteau ». Le titre réchauffe bien des cœurs, même dans le grand nord. 

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top