Los Angeles Clippers

Lou Williams assassine les Warriors dans les prolongations (121-116) : le banc des Clippers est XXXXL

Lou Williams

« J’aime pas être titulaire, faut apprendre les hand shakes et tout. »

Source image : NBA League Pass

Tranquillement installés en tête de la Conférence Ouest, à la surprise générale, les Golden State Warriors se déplaçaient hier soir chez les Los Angeles Clippers pour effectuer leur dada, même sans Stephen Curry. Sauf qu’en face, il y avait tout un groupe ultra motivé pour taper la bête et Lou Williams est sorti de sa boîte pour crucifier l’adversaire du jour en prolongations. 

Touché lors de la défaite contre les Bucks, Stephen Curry  laisse temporairement sa place à la mène à Quinn Cook et Shaun Livingston, pendant que Kevin Durant s’occupera de mener l’attaque des Dubs. On le sait, le Snake répond toujours présent lorsque son poto est sur le flanc et il l’a encore rappelé ce soir avec un triple-double de mammouth : 33 points, 11 rebonds et 10 passes décisives. Mais les champions en titre n’étaient clairement pas les bienvenus dans la Cité des Anges et les hommes de Doc Rivers avaient la bave qui coulait, avec qu’un seul objectif : s’offrir ces p**** de favoris et envoyer un message à la Ligue. Ça a été dur et on a bien cru que les Warriors allaient coiffer les Clippers au poteau, mais la détermination de tout un groupe a été déterminante, surtout celle d’un seul homme : Lou Williams. On ne présente plus le meilleur sixième homme de la dernière saison, le fantasque arrière qui n’en finit plus de taper des mixtapes en sortie de banc. Très discret lors de la première mi-temps (4 points), Lou a pris le relais de ses coéquipiers lors du second acte et a tenu tête à la bande de Steve Kerr, poussant le chrono jusqu’en prolongations. Moment idéal pour taper un petit festival non ? Le remplaçant en profite pour scorer les dix derniers points de son équipe, en piégeant notamment le petit Kevon Looney sur une feinte de tir d’école, et ainsi finir le match avec 25 points, avec en prime la médaille d’or de la clutchitude. Une soirée classique pour le petit Loulou.

La fin de match a été d’une telle intensité que le propriétaire des Los Angeles Clippers, Steve Ballmer, a littéralement pété une durite et semblait en transe au premier rang. Pourtant, ses petits protégés avaient compté jusqu’à 14 points d’avance, grâce à un collectif ultra performant et très appliqué avec quatre joueurs à plus de 10 points et deux à plus de 20 points. Mais on oublie qu’en face se tenaient les Warriors, renforcés par le retour de Draymond Green, qui n’aiment pas trop le goût de la défaite. Le money time fut alors le moment choisi pour KD et Klay Thompson de se secouer les miches et de refaire le retard de l’équipe. Le Splash Brother a bien profité de l’absence de son semblable pour prendre pas moins de trente et un tirs pour marquer … 31 points et ainsi entamer un énorme run qui poussera les deux équipes aux prolongations. Mais trois All-Stars sur le parquet, ce n’est évidemment pas assez pour contenir une équipe disposant d’un des meilleurs sixième homme de la Ligue. Lou Williams a rappelé que la course au trophée serait encore avec lui pour cette nouvelle saison mais il a surtout rappelé à Doc Rivers la profondeur de l’effectif qu’il dispose. Et à ses côtés ? Un Montrezl Harrell du feu de dieu, jouant chaque action comme si c’était sa dernière en carrière. Les Clippers n’ont peut-être pas de nom clinquant mais la force collective de l’effectif a largement fait le boulot ce soir face aux champions en titre et ainsi décroché sa huitième victoire de la saison. Lou Will profite de cette soirée de gala pour montrer qu’une place de titulaire ne fait pas le joueur, car après tout, l’important n’est pas de commencer un match, mais bien de le finir.

Nouvelle défaite pour les Warriors face à des Clippers qui sont une grosse surprise de ce début de saison. On promettait à nouveau la place du con à une franchise ayant cassé Lob City mais après un mois de compétition, elle se retrouve à la quatrième place de la Conférence Ouest et vient de taper les doubles champions en titre. Qui avait parié dessus ? Lou Will, probablement. 

boxscore

boxscore2

1 Comment

1 Comment

  1. Tokai

    13 novembre 2018 à 13 h 50 min at 13 h 50 min

    Lou Will un des joueur les plus sous-côté de la ligue

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top