Warriors

Stephen Curry touché à l’aine : rien de grave, on repose le lance-flammes pendant que Quinn Cook s’amuse

Stephen curry

Les Warriors mettent un sniper au placard et ils en ont trois en stock pour le remplacer.

Source image : YouTube

Oui, Stephen Curry est bien humain. Merci pour ce rappel, qui va non seulement rassurer la population basket du monde entier, mais aussi faire les potentielles affaires des Clippers qui recevront Golden State ce lundi.

On doit forcément parler de science et de mécanique en ce moment lorsque le meneur des Warriors est mentionné, car plus les performances s’enchaînent et plus on est en droit de se demander s’il vient du même système solaire que nous. Depuis le soir de la reprise, Curry est sur une autre planète, cumulant les soirées folles avec des actions venues d’ailleurs. L’échauffement du All-Star est devenu tellement divertissant que certains n’attendent que ça, histoire de voir le numéro 30 envoyer un lay-up qui touche le plafond, rebondit au sol, caresse le vendeur de popcorn, ricoche sur l’horloge des 24, effleure une pom-pom girl, slide sur la tranche et retombe dans le panier. Et encore, ça c’est que le préchauffage. Une fois l’entre-deux officiellement joué, Steph tourne à quasiment 30 points, 5 rebonds et 6 passes de moyenne tous les soirs… De Washington à Phoenix en passant par OKC ou New Orleans, tout le monde prend la sauce et rares sont les défenseurs qui peuvent lever la main pour affirmer qu’ils ont pu calmer le pyromane. Heureusement pour la concurrence, et malheureusement pour nous, c’est une blessure qui calmera Curry lors des prochains jours. En effet, c’est lors de la défaite des siens face aux Bucks ce jeudi que le meneur s’est fait mal à l’aine, une douleur examinée par le staff des Warriors et qui n’a rien révélé de hardcore. Un peu de repos, un peu de patience et deux verres de pinard, voilà ce qui attend Steph prochainement.

Absent lors de la promenade de santé annuelle au Barclays Center la nuit dernier, le numéro 30 a pu apprécier le spectacle depuis le banc. Sans Draymond Green ni leur MVP unanime, les Warriors ont entamé une nouvelle série de victoires contre des Nets qui n’ont pas su capitaliser sur leurs beaux succès face à Philadelphie et Denver (116-100). Le couteau-suisse des Dubs a été prié de se reposer quelques temps malgré son envie d’être Défenseur de l’année cette saison, et nul ne doute que Steph aura droit au même plan de la part de son staff médical. Pour rappel, ce n’est certainement pas le mois de novembre mais bien celui de juin que les Dubs visent collectivement, il n’y a donc aucune raison de forcer un All-Star à tirer sur un muscle tendu, sauf pour humilier du D’Angelo Russell en défense. La conséquence de tout ce bordel ? C’est le grand retour de Quinn Cook dans le cinq majeur des Warriors, la mobylette ayant été une des grandes révélations de la saison passée dans le roster de Steve Kerr. Toujours prêt, toujours enthousiaste, Cook a annoncé qu’il relèverait le challenge en fermant les yeux et il y a de bonnes chances pour qu’il surprenne une nouvelle fois pas mal de monde avec son agressivité balle en main. Avec 27 points, 5 rebonds et 3 passes hier, on a eu droit à une petit rappel de ce dont il était capable avec un peu de temps de jeu.

Pour le reste, vous connaissez la recette : donnez la balle à Kevin Durant, and get the fuck out the way. L’ailier et Klay Thompson aux fourneaux, faudra pas s’étonner si un nouveau carton individuel a lieu à l’Oracle Arena dans les jours à venir…

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top