Pelicans

Wallace croque Lawson à la sauce Ty : Tyrone Wallace accepte le contrat proposé par les Pelicans

Tyrone Wallace

Tyrone Wallace l’emporte face à son diminutif Ty Lawson et décroche une place dans le roster des Pelicans.

Source image : YouTube

Signé en two-way-contract par les Clippers la saison dernière pour pallier au déluge de blessés sur les postes extérieurs des Voiliers, Tyrone Wallace a accepté une offre des Pelicans pour un contrat de deux ans partiellement garanti. Restricted free agent, la décision appartient à la franchise de Los Angeles de s’aligner ou non, sachant qu’il y a déjà embouteillage sur les postes arrières.

C’est une bonne nouvelle pour ce joueur intéressant, combo-guard de 1m96 avec une envergue de 2m08, des mensurations parfaites pour en faire un bon défenseur, un rebondeur et passeur honnête à son poste, et une belle capacité à scorer notamment sur transition ou dans le périmètre. L’année dernière, sur les trente matchs qu’il a joué avec les Clippers, dont 19 en tant que starter, il proposait 9,7 points, 3,5 rebonds et 2,4 assists en 28 min. De bonnes stats pour une première saison, surtout pour un gars sortant de la G-League, mais qu’il faut nuancer par des pourcentages pas terribles 44,5% mid range et surtout un douteux 25% du parking. Son adresse longue distance et son handle le pénalisent clairement, et à déjà 24 ans, sa marge de progression paraît limitée. Il a cependant prouvé qu’il mérite qu’on lui donne sa chance, et ce sera sans doute du côté de la Nouvelle-Orléans, où il a effectué plusieurs workouts. De toute façon ses perspectives d’avenir sont bouchées aux Clippers, dont les blessés sont de retour, ce qui donne Milos Téodosic, Avery Bradley, Lou Williams, Sindarius Thornwell, Patrick Beverley qui revient progressivement et les rookies Shai Gilgeous-Alexander et Jerome Robinson sur les postes extérieurs. Sachant que l’effectif compte déjà quinze joueurs, un joueur sera coupé afin de libérer une place pour le retour de tonton Pat. Alors qu’aux Pelicans, il n’y a que Jrue Holiday, E’Twaun Moore, DeAndre Liggins, Ian Clark et Frank Jackson, avec Ty Lawson en concurrence pour le poste.

Et c’est le plus jeune des deux qui finit par remporter la bataille pour le poste vacant sur les postes extérieurs des Pélicans. L’affrontement s’annonçait pourtant épique, entre le jeunesse et la dimension physique et athlétique de Tyrone opposées à la folie, l’ivresse et l’expérience de Ty. Dommage pour Lawson qui avait fait un beau retour en NBA, après un passage salvateur en Chine. Il est loin le temps où il était le meilleur scoreur et passeur des Nuggets sur un premier tour de Playoffs, avec ses 21 points et 8 assists. Pour Tyrone Wallace c’est une juste récompense après n’avoir été drafté qu’à la 60ème position. La rotation des volatiles au gros bec lui laisse largement la place pour se montrer et faire ses preuves, même si il faudra passer par la case adresse du parking afin de s’installer durablement en NBA.
La messe est dite, il n’y aura sans doute que la version évoluée de Ty, Tyrone, à décrocher la place disponible dans le roster des Pelicans, pour le plus grand malheur des vendeurs de sky de Louisiane. Le profil de défenseur long et athlétique plus conforme à la NBA actuelle l’emporte sur la vivacité du lutin alcoolique, c’est la victoire de la jeunesse sur l’expérience. On espère seulement que l’une des meilleures descentes de sky de la Ligue arrive à y retrouver une place pour pouvoir continuer ces sympathiques allusions à son penchant pour l’alcool.
Source : Yahoo Sports
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top