Equipe de France

Au lieu de la saison 74 de « Louis la Brocante », France Télévisions diffusera les matchs des Bleus

le billet du corse

La demi-finale et la finale retransmises en direct sur France Télévisions si la France triomphe de la Lettonie demain ? Ah ça pour un miracle…!

Non, vous ne rêvez pas : il n’y a même pas de punchline, le titre parle de lui-même. Et pour une surprise, c’en est une bonne !

Limite, on la redoutait cette nouvelle et, toujours au conditionnel du fait de devoir attendre la qualification de la France pour les tours suivants, elle va perturber notre quotidien pour de bon. En effet, pas de rediffusion des meilleurs épisodes de Louis la Brocante sur France 3 NI France 2 jeudi ET dimanche dans le cas dramatique où les Bleus de Vincent Collet se hissent en demi puis en finale de l’EuroBasket 2015 ! Infâme tragédie qu’imaginer un seul instant de nous couper notre feuilleton ô combien divertissant pour une vulgaire partie de partage d’une balle orange qu’il faut mettre dans un panier, un sport déplorable qui a d’ailleurs réuni plus de 700 000 personnes sur une chaîne cryptée l’autre soir et plus de 25 000 personnes physiques dans une seule et même arène. Toute la France est en émoi devant ce spectacle assourdissant et éphémère alors qu’on est à deux doigts de nous priver d’un des seuls fragments de culture encore valables sur le service public. En plus, on va encore perdre comme d’habitude donc à quoi bon diffuser ce genre d’événements stériles à notre jeunesse qu’on force à s’américaniser jusqu’au bout ?! Non franchement là c’en est trop…

Oui France Télévisions, pour parler sérieusement, c’en est trop. Vous revoilà, en bons opportunistes que vous êtes, tout prêts de vous accaparer les attentes d’une France séduite par les prouesses de son équipe de basket dont elle aurait voulu se délecter librement dès le départ. Effectivement, Canal + s’est acquitté des droits privilégiés pour le faire et pas vous. L’audience, les chiffres, la priorité à l’information plutôt que la passion dévorante de tout une nation prête à rugir de bonheur à domicile lors d’une compétition conviant les plus grandes nations de l’Europe. Soit, c’est un choix qui se respecte mais qui perd de son authenticité une fois que vous revenez à la charge dès que cela importe le plus. Pointant toujours votre museau au bon moment, les résultats flatteurs et dynamisants de notre Equipe de France championne d’Europe en titre vont à nouveau vous pousser à relayer cette joie communicative qui soulève à l’unisson tout un pays de manière positive, alors qu’il en avait grandement besoin. Une fois encore, en cas d’une nouvelle et brillante victoire de l’EDF face à la Lettonie demain, vous arrivez trop tard ou, assez paradoxalement, quand il le faut.

Et, encore une fois, vous balayerez aussi sec les récentes et vives critiques de millions d’amoureux de ce sport qui n’est toujours pas reconnu à sa juste valeur alors que nous avons la chance inouïe d’assister à l’apogée de notre savoir-faire dans le domaine. La faute à qui ? On se le demande encore… Certainement pas à vous car vous serez enfin disposés à retransmettre ces deux rencontres capitales dans l’histoire du basket français. Comme d’habitude, vos spécialistes en la personne de Jean-Philippe Guillin et Richard Dacoury assureront aux commentaires en évitant, on l’espère, de prononcer un florilège inopiné d’ignominies lorsqu’il s’agira de meubler le vide de la mi-temps ; par exemple, on dit ça à tout hasard, bien « orthographer » le nom de famille de « Boris Viaud ». En bref, vous vous imposerez en sauveurs pour les masses ce jeudi dès 20h50 sur France 3 puis possiblement dimanche sur la même chaîne ; votre initiative, votre incrustation spontanée semble noble mais l’opinion publique n’est pas dupe et fera mine de ne pas en tenir rigueur puisqu’elle obtiendra ce qu’elle désire, sans avoir à payer 35 euros par mois. Comme souvent, vous allez assurer le minimum syndical, même si cela s’avère bien en-deçà de l’intérêt éprouvé par tout le pays. Vous canaliserez et annihilerez la frustration portée à votre encontre depuis le début du tournoi en un claquement de doigt, en un tour de passe-passe avec la FFBB. Habile.

Cependant, on ne va pas cracher dans la soupe ni bouder notre plaisir de vivre pleinement ces réjouissances sublimes pour notre basket français. A l’avenir, on aimerait simplement que l’engouement des Français soit davantage respecté et mieux évalué, du début à la fin.

France Télévision

« Quoi Martine, que m’dis-tu là ?! Le basket français plus important que le brillant épisode où j’ai réparé la fuite d’eau chez la mère Béranger ? Impossible… »

Source texte : l’Equipe

Source image : france3.fr

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top