Hawks

Hawks – Wizards, débrief du Game 5 : c’était moche mais important pour Atlanta

Une collection de balles perdues au milieu d’un block party. Non, ce n’est pas le scénario d’un film sur l’utilisation des armes lors des soirées ghetto US, mais un résumé succinct du Game 5 de la série Hawks-Wizards. Au terme d’une rencontre parfois pénible à suivre, Atlanta s’impose 82-81 grâce à un dernier panier de Al Horford qui a répondu à un Paul Pierce probablement persuadé d’avoir posé les cojones sur la table. Sauf que celles de l’intérieur des Hawks étaient plus grosses ce soir. Débrief de cette victoire dans un match de Régionale 1.

La première bonne nouvelle de la rencontre est bien entendu la présence de John Wall dans le 5 des Wizards. Les proprios, le coach, les médecins ainsi que les agents de sécurité auraient donné leur aval. On a d’ailleurs l’impression que c’est lui qui donne le rythme du match puisqu’on va d’un panier à l’autre, mais avec beaucoup de déchet. Le meneur bouclera le premier match de l’histoire à 15 points, 7 passes, 6 pertes de balles et 5 fractures.

Débrief Game 5 Hawks Wizards

Source : Bleacher Report

Tout n’est pas très beau avec des mauvais choix et des pertes de balle, les points d’exclamation de ce premier quart étant la block party organisée par Atlanta, Al Horford scotchant deux fois Nene, une fois Gortat. Le tout avant que Kyle Korver puis Kent Bazemore contrent tour à tour Drew Gooden et sa détente sèche digne d’un éléphant unijambiste. Pendant ce temps-là, Kevin Séraphin et Kris Humphries sont toujours détenus à Guantanamo par Randy Wittman. Les Hawks mènent 23-19.

Débrief Game 5 Hawks Wizards

Source : Bleacher Report

Mike Muscala devient la première arme offensive des hommes de Budenholzer pour attaquer le deuxième acte avec 8 points en 5 minutes pendant que Kyle Korver continue à faire le taf en défense avec un nouveau contre. Ca compense son apport offensif : 0 point avant le retour au vestiaire, 3 à la fin du match.

On a l’impression que les Hawks jouent mieux que les Wizards – ou en tout cas que c’est moins pire – mais Washington ne lâche pas prise. Puis à la faveur d’un 16-2, John Wall et ses potes retrouvent le leadership du match. À la pause, ils mènent 47-41, dominant au rebond (29-23) et profitant des pertes de balle adverses (11). L’home aux cinq fractures joue son rôle en impliquant ses coéquipiers (4 passes) tout en scorant (11 points). Transparent lors du Game 4, Marcin Gortat (10 points) se gave des assists de son meneur alors que Bradley Beal est déjà à 12 points. Le frontcourt d’Atlanta Al Horford (6 points, 3 rebonds, 3 contres) – DeMarre Carroll (7 points, 4 rebonds, 3 passes) – Paul Millsap (11 points, 3 rebonds) tentent de maintenir leur équipe dans la course. 47-41 pour Washington dans le concours de briques (40% pour les Hawks, 39,2% pour les Wizards)

On continue sur le même rythme, avec beaucoup de ballons perdus (33 au total sur 3 quart-temps). Les accrochages entre Nene et Millsap puis Pierce et Carroll nous font espérer que la rencontre va s’animer pour de bon, mais on se contente d’actions d’éclat pour rester éveillé : John Wall en mode playground, une claquette d’Horford ou un contre de Bradley Beal

 

Les Hawks reprennent la main après un 10-0 et terminent le quart-temps avec un point d’avance, 63-62. Ca défend dur, il y a de la maladresse et le ballon brûle les mains des joueurs. Qui veut vraiment gagner ce match ? On est obligé de regarder le dernier quart ?

Dans l’ultime période, les Wizards passent un premier run de 9-0 pendant qu’Atlanta rate ses 8 premiers shoots. On imagine que Washington va tranquillement gérer, mais après un temps-mort, Mike Budenholzer met en place une presse tout terrain qui perturbe les visiteurs qui mangent un 14-0. Le match est serré et on sent que Paul Pierce est enfin prêt pour commencer à jouer.

Après un premier échec

il donne l’avantage aux Wizards. « I called Game ! »

Sauf qu’Al Horford lui n’a pas entendu et donne la victoire aux Hawks.

Au terme d’un match où les défenses auront largement pris le dessus sur les attaques, Atlanta s’impose 82-81 et remporte donc le Game 5 si crucial. Le tout en battant son record de la saison en nombre de balles perdues (23) mais aussi de contres (13) avec Jeff Teague (7 turnovers) et Al Horford (5 contres) en chefs de file. L’intérieur a été le grand bonhomme du match, scorant en outre 23 points et prenant 11 rebonds. Il peut remercier Randy Wittman d’avoir demandé à ses joueurs de le laisser seul en tête de raquette pour prendre ses shoots. Ce n’était pas beau, mais suffisant. 3-2 pour Budenholzer et ses hommes, plus qu’une victoire à aller chercher.

débrief game 5 hawks wizards

Source : NBA.com

débrief game 5 hawks wizards

Source : NBA.com

Le calendrier

Game 1 : 104 – 98 pour Washington

Game 2 : 106 – 90 pour Atlanta

Game 3 : 103 – 101 pour Washington

Game 4 : 106 – 101 pour Atlanta

Game 5 : 82-81 pour Atlanta

Game 6 : 15 mai @ Washington, à déterminer

*Game 7 : 18 mai @ Atlanta, à déterminer

* si nécessaire

Source image : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top