Hawks

Hawks – Wizards, débrief du Game 1 : Washington ne se fait pas de Beal et enchaine une cinquième victoire

Où s’arrêteront ces Wizards ? Après avoir balayé les Raptors sans avantage du terrain, ils ont pris le premier match de la série à Atlanta, portant à 4 leur nombre de confrontations consécutives débutées par une victoire à l’extérieur (première en NBA). Sublimés comme souvent par leur backcourt John Wall – Bradley Beal, ils mettent d’entrée la pression sur des Hawks qui ont laissé leur basket au vestiaire à la mi-temps. Débrief de ce Game 1.

Tout avait pourtant plutôt bien commencé pour les Faucons, appliqués et collectifs. La balle circule bien et DeMarre « Youssoupha » Carroll en profite pour scorer comme rarement dans sa vie. Après un premier tour de très bonne facture face aux Nets (17,5 points), l’ailier continue sur sa lancée. Il finira d’ailleurs meilleur marqueur des Hawks avec 24 points, dont 21 en première mi-temps. Après un premier écart, le banc des Wizards remet Washington dans le match, mais Atlanta remet un coup d’accélérateur. L’école Spurs se sent, 37-26 à la fin du premier quart, malgré une alerte pour Jeff Teague qui se tord la cheville.

L’adresse des Hawks leur permet de faire la différence, ils trouvent des tirs ouverts grâce à leur jeu de passes (19 assists sur 24 paniers à la pause) alors qu’on force plus individuellement entre Pierce, Wall et Beal chez les visiteurs. Nene est complètement à la rue et Gortat souffre aussi pour scorer, mais il passe pour Hakeem Olajuwon à côté de son collègue de la raquette. Et quand John Wall retombe sur son poignet, on craint le pire pour Washington. Heureusement pour D.C., leur point guard retrouve rapidement le parquet, à l’instar de Jeff Teague suite à la torsion de sa cheville. À la mi-temps, les locaux mènent les débats (63-53).

Au retour des vestiaires, les joueurs de la capitale sont plus dans le rythme alors qu’Atlanta baisse d’intensité. Grâce à de nombreux paniers sur des secondes chances, ils reviennent dans la partie. La défense des Hawks est moins resserrée et Bradley Beal en profite pour ramener son équipe sur les talons de la franchise de Géorgie tandis que DeMarre Carroll a rendu ses super-pouvoirs à Kevin Durant. L’adresse n’est plus là et Budenholzer voit ses joueurs manquer des lay-ups faciles. Randy Wittman, quant à lui, a décidé de renvoyer Nene au Carnaval de Rio voir s’il y était, confiant le poste 4 à un Otto Porter très efficace (10 points, 11 rebonds en 34 minutes). À l’entame de l’ultime période, il n’y a plus que 2 points d’avance pour Atlanta (83-81).

Moins inspirés offensivement, les pensionnaires de la Philips Arena ne rentrent plus un shoot pour finir la rencontre et ils n’arrivent même pas à profiter de l’absence durant quelques minutes de Bradley Beal, parti soigner sa cheville. La frustration prend alors le dessus pour les Hawks qui ne convertissent que 5 de leur 28 tentatives durant le dernier quart-temps. Une aubaine pour les Wizards qui n’en demandent pas temps et qui autorisent même leurs adversaires à prendre 5 rebonds offensifs consécutifs en fin de match. Mais sans que le panier ne puisse être finalement marqué, un symbole de la bouillie proposée en attaque par Atlanta en seconde mi-temps.

Washington s’impose donc 104 à 98 dans le sillage de Bradley Beal (28 points à 9/22, 7 rebonds) et John Wall (18 points à 8/19, 7 rebonds et 13 passes), pendant que Marcin Gortat assure un double-double (12 points, 12 rebonds). Sans jamais paniquer, les Wizards sont revenus dans la rencontre pour s’imposer à l’expérience pendant qu‘Atlanta cherchait désespérément un joueur à qui donner la balle dans les moments chauds. Un gars qui n’était pas Kyle Korver ce soir (13 points à 5/15, 3/11 de loin), Jeff Teague (11 points à 4/14) ou Paul Millsap (15 points à 6/17). « Youssoupha » n’a pas scoré non plus de la derrière période et seul Al Horford a semblé pouvoir tirer l’équipe vers le haut en se battant comme un beau diable (17 points à 7/19, 17 rebonds, 7 passes).

Les Wizards mettent ainsi la pression sur les Hawks dès cette première opposition. Étant donné les difficultés d’Atlanta pour s’imposer à l’extérieur lors du tour précédent, le coup infligé par Washington pourrait déjà leur être fatal. La suite dans la nuit de mardi à mercredi.

débrief game 1 hawks wizards

Source : NBA.com

débrief game 1 hawks wizards

Source : NBA.com

Game 1 : 3 mai @ Atlanta, victoire de Washington 104-98

Game 2 : nuit du 5 au 6 mai @ Atlanta, 2h

Game 3 : 9 mai @ Washington, 23h

Game 4 : nuit du 11 au 12 mai @ Washington, 1h

*Game 5 : 13 mai @ Atlanta, à déterminer

*Game 6 : 15 mai @ Washington, à déterminer

*Game 7 : 18 mai @ Atlanta, à déterminer

* si nécessaire

Source image : Bleacher Report


To Top