Wizards

Wizards – Hawks, débrief du Game 4 : à Atlanta, quand l’adresse va, tout va

Menés 2-1 par des Wizards au moment d’aborder ce Game 4, les Hawks étaient sous pression pour ne pas se retrouver dans une situation délicate. Mission accomplie avec une victoire sur le parquet de D.C. qui leur permet de récupérer l’avantage du terrain dans le sillage d’un Jeff Teague enfin digne de son statut de All-Star, lui qui propose pour l’instant des Playoffs en dents de scie. Débrief.

Le premier quart-temps se résume à une opposition de style, durant laquelle les Hawks pilonnent la raquette des Wizards (18 points dans la peinture) pendant que Washington est tranquillement installé sur le parking pour envoyer des ogives (6/9 de loin, 8/18 au total). Le monde à l’envers mais qui permet à Atlanta de mener 29-26. Paul Pierce continue de plumer les Faucons en leur proposant quelques humiliations. Il a déjà mis 9 points au cours des 12 premières minutes alors qu’Al Horford (8 points) et Paul Millsap (6 points) font le taf pour Budenholzer.

 

Lors du second acte, bien que Playboy nous offre un poster de Nene, les Hawks maintiennent la pression grâce à une excellente adresse (59% et 56% de loin), même si Washington n’est pas en reste (51% et un sublime 67% du parking). Mais Atlanta prend plus soin de la balle (4 turnovers à 10) et domine au rebond (20 à 13) ce qui leur permet de prendre 10 points d’avance à la pause, 65-55.

Chez les locaux, Paul Pierce continue à son rythme avec 14 points à 5/7 et un parfait 4/4 de loin alors que Bradley Beal a bien pris le relai de John Wall pour organiser le jeu avec 7 passes et déjà 15 points (4/10 et 3/5 à 3 points). Chez les Pigeons, Jeff Teague est enfin agressif et ça se sent. Il totalise 12 points et 5 passes pendant que Paul Millsap (15 points à 6/10, 3 rebonds et 6 passes) fait l’amour à la défense des Wizards, une femme très ouverte ce soir.

Et cette perméabilité ne plait guère à Randy Wittman qui le fait savoir à ses ouailles aux vestiaires. Les Sorciers passent alors un 9-0 pour entamer le troisième quart-temps alors que Paul Millsap est rappelé sur le banc pour avoir déjà pris 4 fautes. Malgré cela, Atlanta garde l’avantage avec un Al Horford adroit à mi-distance. Si Nene essaie de faire le ménage dans la raquette, il n’est pas aidé par Marcin Gortat qui a pris un RTT ce lundi soir. Le quart se conclut par un 20 partout, laissant les deux équipes avec le même écart que 12 minutes plus tôt.

Bradley Beal décide alors de porter la capitale fédérale sur ses épaules, passant régulièrement en revue la défense des Hawks et laissant de côté la distribution pour se concentrer sur la finition. Malheureusement pour lui, les Wizards ne sont pas efficaces de l’autre côté du parquet, comme s’ils avaient suivi un stage intensif proposé par Carlos Boozer. Alors que Washington pense avoir fait le nécessaire pour raccrocher le bon wagon en cette fin de match, Jeff Teague décide de poser ses couilles sur la table pour prouver à Paul Pierce qu’il n’est pas le seul joueur de la série avec une grosse paire. À moins de deux minutes de la fin, Atlanta mène alors 104-97 et la victoire semble avoir choisie son camp.

Sauf que sur de bons systèmes proposés par Randy Wittman après les temps-morts (oui, ça me fait mal de dire cela), les Wizards scorent et proposent enfin des stops défensifs. À moins de 10 secondes du terme, il n’y a plus que 3 points d’écart et Paul Pierce aiguise sa lame. Otto Porter effectue la remise en jeu pour « The Truth », Nene pose un écran 16/9 dans la tête de DeMarre Carroll et le numéro 34 peut dégainer.

« I didn’t call glass, I called fail ». C’est un échec et Millsap scelle le score de la rencontre (106-101) sur la ligne des lancers-francs. Une fois de plus dans ces Playoffs, la différence s’est faite dans les derniers instants, mais sans buzzer beater cette fois-ci. Atlanta a assuré l’essentiel par son trio Jeff Teague (26 points à 9/20, 4 rebonds et 8 passes) – Al Horford (18 points à 9/18, 10 rebonds) – Paul Millsap (19 points, 5 rebonds et 6 passes en seulement 27 minutes à cause de ses 5 fautes). Washington de son côté n’aura pas su profiter d’un excellent Bradley Beal (34 points à 11/25, 6 rebonds et 7 passes) et Paul Pierce (22 points à 8/13 dont 5/7 de loin, 5 rebonds) aura donc échoué au pire moment malgré un match plein.

« La Trousse » a failli, mais c’est surtout défensivement que les Wizards perdent ce match alors qu’Atlanta réussit sa meilleure prestation en terme d’adresse de la série (47,1% et 47,4% du parking). Et pour les Hawks, quand le ballon fait filoche, ça se passe souvent bien.

débrief game 4 Hawks Wizards

Source : NBA.com

débrief game 4 Hawks Wizards

Source : NBA.com

Le calendrier

Game 1 : 104 – 98 pour Washington

Game 2 : 106 – 90 pour Atlanta

Game 3 : 103 – 101 pour Washington

Game 4 : 106-101 pour Atlanta

Game 5 : 13 mai @ Atlanta à 2H

Game 6 : 15 mai @ Washington, à déterminer

*Game 7 : 18 mai @ Atlanta, à déterminer

 

Source image : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top