Equipe de France

La France colonise l’Amérique – Semaine 14 : TP est de retour, Joakim Noah est magique !

Semaine spéciale du côté des Français puisqu’on note le retour en forme de l’inévitable Tony Parker, avec en plus une perf’ très rare de Joakim Noah et un Nicolas Batum qui nous sort des stats monstrueuses au rebond.

Françaises, Français ! Chaque semaine sur TrashTalk, dans une ambiance qui sent bon la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, retrouvez un récapitulatif complet des performances de nos chers compatriotes en NBA. Cocorico !

Semaine spéciale du côté des Français puisqu’on note le retour en forme de l’inévitable Tony Parker, avec en plus une perf’ très rare de Joakim Noah et un Nicolas Batum qui nous sort des stats monstrueuses au rebond : c’est parti.

francois-hollande

M. Le Président : Joakim Noah

Noah Frenchie 2

Nouvelle première place pour le pivot des Bulls : on le disait la semaine dernière, Noah est un véritable point center, un pivot qui joue la plupart du temps tête de raquette et qui balance des passes totalement Magic tout en s’arrachant au rebond. Un comportement qui se révèle peut-être encore davantage dans les stats cette semaine: 3 matches, 11.5 points, 6.5 passes, 9 rebonds, 2 interceptions de moyenne.  Huge.

poulidor

Le Prix Poulidor : Nicolas Batum

Batum frenchies

Batman est de retour dans son habituelle place de Poulidor : 13 points, 15.5 rebonds, 5.5 passes en 2 matches cette semaine – c’est excellent, surtout au niveau des rebonds. Toujours aussi all-around (en attendant peut-être que le around laisse sa place au star…), le Bat’ prouve match après match que son absence se ferait sacrément sentir du côté de Portland.

 

Le French Kiss de la semaine : Joakim complètement Magic

French kiss

Ce n’est pas la défense franchement pourrie des Knicks qui pourra minimiser la perf’ monstrueuse de Cheval Furieux (merci encore Ali Traoré pour ce surnom). Dimanche soir, Jojo a enregistré son cinquième triple double en carrière : 13 points, 12 rebonds et 14 passes. Il faut remonter à presque 40 ans en arrière pour trouver une performance semblable à la passe de la part d’un pivot (surtout que Noah était à 10 passes à la mi-temps). Vraiment à l’aise avec le ballon, Joakim se présente comme le coéquipier idéal : non mais sérieusement, regardez les passes qu’il nous sort ! Re-huge.

Les mentions de la semaine

Tony Parker :  14,5 points, 6 passes, 2 rebonds en deux matches

Tipi is back ! En convalescence depuis pas mal de temps, le meneur des Spurs est revenu sur les parquets contre Dallas il y a 3 jours. Résultat ? une grosse performance avec 22 points et 7 passes : « iiil est des nôoohootreu, il a joué comme les auuuhauuutreu… »

Boris Diaw : 12 points, 4 passes, 6 rebonds et 1 contre en trois matches

Lui n’était pas blessé, et ça s’est vu : grosse production au niveau du scoring pour le capitaine de l’équipe de France. A noter : 16 points à 7/7 dans la victoire contre Cleveland hier soir !

Evan Fournier : 10 points, 3 rebonds, 3 passes en trois matches

Moins en vue ces derniers temps (notamment sur le plan des minutes passées sur le parquet), Fournier commence à entrer dans une vitesse de croisière avec un apport statistique qui est dans la moyenne des arrières remplaçants. Mais on sait tous que, s’il joue plus, l’ex poitevin peut faire mal.

Alexis Ajinca : 5 points, 6 rebonds, 1 contre en quatre matches

Temps de jeu assez instable aussi pour Alexis qui paye la forme d‘Anthony Davis à l’intérieur. Parfois titulaire, parfois non, Ajinca passe entre 10 et 25 minutes sur les parquets – ce qui lui permet néanmoins de se faire un trou définitif dans la rotation.

Ian Mahinmi : 3 points, 2 rebonds, 1 contre en 4 matches

Profite, profite Ian : Andrew Bynum travaille sagement coulisses et il sera de retour dans quelques semaines… Pendant ce temps là, Mahinmi fait du Mahinmi : du dunk, du rebond, beaucoup de défense et  énormément d’énergie.

Ils sont aussi français, mais ils sont blessés ou…sur le banc

Encore blessés, Ronny Turiaf et Kevin Seraphin (genoux) ont passé une semaine blanche le temps de reprendre le travail. C’est vraiment dommage pour Turiaf qui reprenait une place importante dans le collectif de Minnesota et pour Seraphin qui avait vraiment un coup à jouer pour retrouver les faveurs du coach à D.C. Les deux derniers ne sont pas blessés mais doivent faire leur trou dans leurs équipes respectives : Nando De Colo n’a joué qu’un match avec Toronto pour 3 minutes et 1 rebond. Barré par Kyle Lowry et Poulet Vasquez, son début de carrière à Toronto s’annonce compliquée : mais impossible n’est pas français. On dira la même chose pour Rudy Gobert qui fait toujours forte impression quand il rentre sur le parquet avec le Jazz. Grand, mobile et physique, Gobert (2 points, 1 contre et 1 rebond en 3 matches cette semaine) peut vraiment devenir un gros défenseur s’il fait son trou dans la rotation. To be continued…

Vive la République, Vive la France.

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top