Bobcats

Les choses sérieuses vont enfin pouvoir commencer

C’est sympa la pré-saison mais il était vraiment temps que ça s’arrête pour laisser place à des matchs officiels, des matchs à enjeu et avec un niveau supérieur à ce que nous venons de voir pendant 3 semaines. Les 8 rencontres de la nuit passée ont été les dernières de ce long échauffement pendant lequel les 30 coachs NBA ont pu tester ou faire reprendre en douceur certains de leurs joueurs, essayer différents dispositifs tactiques ou tout simplement mettre en place une atmosphère au sein de leurs groupes.

Sur le papier, le match phare de ce vendredi était le déplacement des Nets chez le Heat. Sur le parquet, cela n’avait rien à voir avec un affrontement entre grosses écuries. Miami a évolué sans Lebron James ni Chris Bosh et a pris une fessée, certes anecdotique, mais une fessé tout de même (108-87). Côté Nets, à noter les 10 minutes passées sur le parquet par Deron Williams alors que Kevin Garnett et Andreï Kirilenko n’ont pas été utilisé par J-Kidd.
Toujours à New York, les Knicks, qui avaient 13 points d’avance à la mi-temps, ont trouvé le moyen de ne marquer que 28 points en deuxième période et de perdre face aux Bobcats (85-83). On notera tout de même les retours encourageants de JR Smith et d’Amar’e Stoudemire qui ont joué une douzaine de minutes chacun et ont reçu de belles ovations de la part du public new yorkais.

Pendant ce temps, les Bulls ont gagné à la maison face aux Nuggets (94-89) avec un D-Rose un peu moins saillant que sur les matchs précédents mais avec deux double double signés Deng (23 points, 12 rebonds) et Boozer (24 points, 10 rebonds). Dans le sillage d’un Paul George en mode All Star (28 points, 6 rebonds et 6 passes décisives), les Pacers ont très tranquillement dominé les Mavericks (98-77). Des Mavericks dont le bilan n’est pas forcément rassurant après cette pré-saison. 8 matchs pour 4 victoires et 4 défaites mais surtout un effectif qui semble encore se chercher et des joueurs qui vont devoir apprendre à se connaître sur le tas, pendant les mois de novembre et décembre. Quand on voit que Monta Ellis trouve qu’il fait trop de passes et que Dirk Nowitzki approuve, on se dit que les deux ne se connaissent pas encore bien. Attention aux débuts de saison ratés. Les Mavs en ont déjà fait les frais l’an dernier.
Les Pelicans (à Orlando) et les Rockets (à Memphis) ont confirmé leurs bonnes formes. A l’instar d’Indiana et Chicago, ces deux équipes semblent prêtes à démarrer pied au plancher la saison régulière. Si les Rockets n’ont pas souffert pour battre les Grizzlies, ils ont, en revanche, retenu leur souffle quand Quincy Pondexter a taclé James Harden avec beaucoup de retard et que le barbu est resté de longues secondes au sol, se plaignant d’une douleur au genou. Rien de trop grave apparemment.

Plus à l’Ouest, les Lakers ont battu le Jazz (111-106) grâce à une belle performance collective en attaque. 28 passes décisives pour 40 paniers inscrits, une marque bien répartie avec 7 joueurs à 10 points ou plus et un Pau Gasol qui rend un feuille bien noircie avec 16 points, 8 rebonds, 7 passes et 3 contres. Au Jazz, au sein de cet effectif jeune et en plein apprentissage, il faut souligner le deuxième très bon match d’affilé du frenchie Rudy Gobert. 216 centimètres très prometteurs !

Et puis, pour clôturer ces trois semaines de pré-saison, les couche-tard (ou les lève-très tôt) ont pu assister à une nouvelle victoire (110-100) des « nouveaux Kings » sur le terrain des Clippers cette fois-ci. En sortie de banc, Isaiah Thomas inscrit 27 points et fait tourner en bourrique la défense des protégés du Doc. Greivis Vasquez, pas en forme au tir (0/5) apporte sa vision et sa capacité à gérer le tempo (12 passes décisives). Ce Sacramento appliqué en attaque et motivé en défense a tenu le match face à un Chris Paul pourtant présent (23 points), un Jamal Crawford toujours aussi incisif (17 points, 6 passes) et un Deandre Jordan qui avait démarré la rencontre par deux gros dunks et qui la finira avec 12 points, 9 rebonds et 3 contres. Si les Clippers font partie des favoris à l’Ouest, il sera très intéressant de suivre le parcours de ces Kings qui peuvent véritablement être LA surprise de cette saison.

Enfin voilà, plus que trois petits jours et la NBA reprendra ses droits. Le Chicago-Miami et le Clippers-Lakers de mardi prochain feront office d’entrée en matière pour ce nouvel exercice. La trêve a été longue, trop longue (comme tous les ans), la pré-saison a été un peu ennuyeuse (comme tous les ans) avec ces « vrais-faux matchs d’échauffement », mais ça y est, les choses sérieuses vont pouvoir commencer. Dans 3 jours, le coup d’envoi de 7 mois et demi de matchs sera donné et ce, pour notre plus grand bonheur. Vivement Mardi !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top