Dossiers NBA

Preview Southeast Division : Grand Schtroumpf et ses disciples

Au cœur d’une conférence Est toujours plus compacte, une division résiste encore et toujours à toute forme de suspense. Cette saison, l’Empire du Heat entrera ainsi dans sa quatrième année de règne dans le Sud-Est américain, pour ne pas dire la Ligue dans son ensemble. Une domination outrancière du King et ses sbires qui tend à faire oublier la lutte des petits poucets, dans les tréfonds du tableau. Depuis son hamac paisiblement tendu entre deux palmiers de Miami Beach, TrashTalk sort mojitos et cacahuètes pour vous offrir son pronostic de la Southeast Division.

[Jean-Mi] Finalement, la saison prochaine ne nous réservera sûrement aucune surprise. Le Heat en tête de sa division et de la NBA, pendant que les autres équipes s’entretueront dans l’espoir de descendre Sa Majesté de son trône. C’est du déjà vu. Tous les ans c’est comme ça, et il n’y a aucune raison que ça change.

[Domi] Tu vas peut-être un peu vite en besogne. La lutte semble se resserrer à l’Est et on risque de serrer les fesses à l’American Airliness Arena au printemps prochain. Bon après, je t’accorde que la lutte interne au sein de la Southeast semble déjà écrite. Un énième strapontin en PlayOffs et une déroute au premier tour pour Atlanta, une « spéciale PSG 2007-2008 » pour les – apprentis – magiciens de la capitale et une leçon de tanking par Messieurs Steve Clifford et Jacque Vaughn, maîtres conférenciers dans les universités de Caroline du Nord et de Floride.

[Jean-Mi] Le Heat aime les moments chauds. Ils gagneront l’Est sans souci à mon goût. Mais je te trouve bien méchant avec les Wizards. Ils sont jeunes, et ont certainement envie de jouer au basket après leurs dernières saisons manquées. On attend en plus l’explosion de John Wall et de Bradley Beal, qui peuvent faire de grandes choses ensemble.

[Domi] Ah ça, c’est vrai qu’on a pu voir Jean Mur bien à l’aise avec son fouetté de poignet durant l’été… C’est pas avec un comportement comme ça qu’il va aider la Maison Blanche à contenir un nouveau shutdown si tu veux mon avis. Mais le récent coup de poker de D.C. pourrait peut-être faire mouche en apportant une vraie belle rotation dans la peinture entre Nenê et Gortat. Kévin Séraphin, qui a déserté l’équipe de France cet été pour se concentrer sur son jeu, appréciera l’attention de ses dirigeants à n’en pas douter.

[Jean-Mi] Par contre la saison risque d’être bien longue pour les pauvres Magic et Bobcats. Chaque match sera important. Mais je ne les vois pas faire du tanking pour autant, à moins que les joueurs n’aient vraiment aucune fierté. En tout cas, c’est une bonne chose pour Oladipo. Le jeune meneur Floridien va pouvoir taffer toute la saison, sans pression, pour prendre les rênes de l’équipe.

[Domi] D’autant plus que la route vers le titre de ROY s’est clairement dégagée depuis les blessures de C.J. McCollum et de Trey Burke. Je crois en ce garçon et en la jeunesse du Magic. Cette saison sera bien sûr laborieuse mais pourrait servir de fondation pour Jacque Vaughn, avant de retrouver les joies de la post-saison peut-être plus tôt que prévu. C’est pas comme ces chatons qui semblent errer dans les limbes de la Ligue depuis le siècle dernier. J’ai déjà hâte de connaître quel péquenaud MJ va bien pouvoir nous dénicher avec l’un des trois premiers picks de la prochaine Draft…

[Jean-Mi] Ça c’est clair, les Bobcats, c’est vraiment mauvais. Finalement ce serait pas plus mal pour eux de tanker la prochaine saison. Avec la pépite Canadienne Andrew Wiggins en tête d’affiche, les Cats pourraient enfin sortir de la mouise dans laquelle ils se sont fourrés depuis le départ de Gerald Wallace. Pourtant, ils possèdent plusieurs joueurs bourrés de talent ! Il leur manque juste un banc, et l’envie de gagner. Et ça, ils ne doivent plus vraiment savoir ce que c’est les pauvres.

[Domi] Et encore, tu connais pas la dernière ! Comme s’ils n’avaient pas assez la poisse, Al Jefferson a décidé d’apporter sa petite pierre à l’édifice. Toujours l’esprit d’équipe celui-là ! Tiens, et en parlant de collectif, t’as des nouvelles de celui des faucons d’Atlanta ?

[Jean-Mi] Effectif moyen, pas de réel leader, pas de banc… Je peux continuer longtemps comme ça. Ils perdent leurs meilleurs éléments sur les dernières années, sans recruter pour remplacer si ce n’est Paul Millsap. Pourtant ils parviennent toujours à accrocher les PlayOffs, avant de se faire sortir dès le premier tour bien gentiment. C’est toujours la même chose. Aucun renouveau dans cette équipe, une sorte de routine s’est installée, et la position de la franchise dans cette ligue ne semble pas déranger les dirigeants, qui la regardent bêtement se faire balader de tous les côtés comme une balle dans un match de tennis.

[Domi] Et pourtant, certains y croient ! Si je ne suis pas persuadé qu’un staff made in Spurs et des diamants bruts de décoffrage comme Dennis Schröder suffiront pour accéder à un septième tour de manège consécutif, la Géorgie devrait rapidement connaître des jours meilleurs. Patience donc !

[Jean-Mi] La patience, la patience… le Heat n’en a pas, lui ! Avec la possibilité de voir son Big Three exploser l’été prochain, c’est maintenant ou jamais pour les Floridiens : aller chercher le Threepeat ! Pour les autres ça devrait être une saison bien longue. Tout vient à point à qui sait attendre comme on dit. J’espère pour eux qu’ils n’attendront pas trop longtemps. Quoique certains, ça fait un bail qu’ils patientent… C’est ça la NBA : des saisons au top niveau, d’autres dans le ventre mou du classement… Pas facile tous les jours !

Écrit en collaboration par Émile (a.k.a. Jean-Mi) et Benoît (ou Domi, pour les intimes).

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top