Mavericks

Monta Ellis pense qu’il fait trop de passes, pourtant Dirk Nowitzki confirme

Mais où est passé le slasher si difficile à défendre qui se faisait un plaisir d’aller sanctionner sur la ligne des lancers ? Qui a récemment vu le contorsionniste exceptionnel qui peut mettre des lay-ups à 360 degrés dans la raquette ?

Fraîchement débarqué chez les Mavericks cet été, Monta Ellis avait promis qu’il deviendrait un joueur plus complet et collectif, notamment dans ses choix de passes et de tirs, des échos qui avaient été répétés par Mark Cuban le propriétaire mégalo, et qui avaient fait rire beaucoup de monde. Sauf qu’aujourd’hui, les rires se sont transformés en sourcils froncés, puisqu’Ellis fait… trop de passes. Avec un pourcentage au tir très moyen et des pertes de balles à foison, The Mississippi Bullett a en effet transpercé les feuilles de statistiques en voulant trop changer d’approche de jeu, au lieu de se rappeler pourquoi les Mavs ont souhaité s’attirer ses services.

« Je cois que je cherche trop à faire des passes… Je crois que je dois être plus agressif et attaquer le panier. Cela me permettra de voir comment les défenses réagissent, et du coup je pourrai mieux mettre mes coéquipiers en avant. »

C’est pourtant en tête de la Ligue qu’Ellis brille actuellement dans la catégorie des meilleurs passeurs lors de cette présaison. Mais si le joueur sait ce qu’il doit faire, il ne faut pas cependant tomber dans une surdose d’égocentrisme qui pourrait faire beaucoup de mal aux Mavericks. Le but est donc simple : rester naturel donc agressif, et ensuite s’adapter et laisser le jeu venir à lui.

« J’ai eu beaucoup de positions de tirs ouverts, et au final je décidais de faire une passe de trop. Je crois que la majorité de mes pertes de balles a eu lieu quand j’ai joué contre nature, en voulant faire la passe au lieu d’attaquer le cercle et agresser la défense. Je vais arrêter cela et recommencer à faire bouger les adversaires. »

Du coup, c’est Dirk Nowitzki en premier qui est venu soutenir son nouveau copain, en manque de repères pour ses premières minutes à Dallas. L’allemand souhaite que le garçon joue au basket de la meilleure façon qu’il sache, c’est-à-dire en profitant de bons écrans en tête de raquette pour mettre la pression sur la défense et s’incruster dans la peinture. Une capacité formidable qu’il partage par exemple avec Tony Parker, deux joueurs exceptionnels pour arriver sous l’arceau et forcer les défenseurs à commettre une erreur. Le MVP des Finales 2011 n’hésite donc pas à y aller sans les gants : redeviens agressif Monta Ellis !

« On veut tous qu’il soit agressif, car les passes viendront forcément s’il se créer des opportunités de scorer. C’est quand il les fera payer sur pick-and-roll que les défenseurs vont venir le doubler, et cela va espacer notre jeu : nos intérieurs vont rouler vers le panier et certains auront des tirs ouverts. Il est très bon pour s’infiltrer dans la raquette, donc on a besoin de lui ainsi, ses habitudes vont vite revenir ainsi. »

Un beau message de soutien de la part de la légende des Mavs qui espère vite retrouver les PlayOffs cette saison, une phase qu’il ne pourra pas atteindre de lui-même : Monta Ellis devra agresser dès cette semaine les défenses qui ne respectent plus sa capacité de pénétration.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top