Heat

[Debrief] Game 4 : Le big three reprend la main

Grâce à sa victoire sur le parquet de San Antonio sur le score de 109 à 93, Miami récupère l’avantage du terrain. Le Heat aura retrouvé son Big Three pendant ce match ce qui lui aura permis de dominer des Spurs qui ont semblé émoussé, à l’image de Parker en deuxième mi-temps.

Le TP show pour démarrer

Début de match assez étrange. C’est retour vers le futur à l’AT&T Center. Après un 4/4 d’entrée les Spurs se retrouvent rapidement devant. Tony Parker lève toutes les interrogations liées à sa blessure. Le bonhomme est en grande forme et il le montre. Avec 11 points dans ce premier quart, il donne le ton et ses coéquipiers le lui rendent bien. Après voir établi un nouveau record des finales NBA avec 16 tirs primés réussis lors du Game 3, les Spurs reprennent sur la même cadence.  Leonard, Green et Neal réussissent leurs trois shoots derrière l’arc pour donner un avantage de 10 points à San Antonio. Le Heat n’a pas retenu la leçon. Le choix de faire démarrer Miller ne semble pas être des plus judicieux. Temps mort Spoelstra. Les Spurs commencent alors à commettre des turnovers. Et ils le doivent à une défense du Heat retrouvée. Et pour les Floridiens, quand la défense va, tout va (mieux).  LeBron et Wade ont alors la possibilité de courir et d’utiliser leur formidable jeu de transition. À cela, vous pouvez ajouter quelques mouvements au poste d’un King qui avait retrouvé sa couronne et vous pouvez voir que le Heat est bel et bien dans le match. Après un 14-2 infligé par les hommes de Spoelstra, Tony Parker vient stopper l’hémorragie. Le quart temps se clôt finalement sur le score de 29-26 avec Miami qui aura shooté à 61% pendant cette période.

Le King retrouve sa couronne

Avec une défense agressive et un LeBron retrouvé, le Heat est de nouveau dangereux. L’écart se creuse peu à peu pour finalement osciller autour des dix points. Et c’est bien le King qui est à l’origine de cette avancée. Sorti de son état léthargique du Game 3, LeBron s’excite et se montre bien plus agressif, se retrouvant notamment régulièrement au poste. Il profite également de la bonne défense du Heat pour jouer en transition. Le Heat semble au-dessus. Cependant Miami ne parvient pas à conserver son avantage dans les derniers instants du quart. Les Spurs remontent leur déficit dans les deux dernières minutes pour revenir à égalité et rentrer au vestiaire sur le score de 51 partout. Parker et James dominent le match avec 15 points chacun. Le King finira avec 32 points à 15-25, 11 rebonds et 4 assists, une ligne de stats plus digne du quadruple MVP et qui vient répondre à sa prestation médiocre lors du Game 3.

Oh Oui Kawhi

Après un début de mi-temps où chaque équipe s’est rendu coup pour coup avec notamment des Dwyane Wade et Kawhi Leonard toujours aussi en forme. Diaw continue d’apporter son QI basket avec de bonnes passes et coupes. Une véritable guerre des tranchés s’initient. On sort casques, frontales, et autres baïonnettes, baisse la tête rentre les épaules, et on va au combat. Et au sortir de cette guerre, personne ne sort vainqueur. Les blocks pleuvent, les shoots manqués aussi. C’est Miami qui profite de l’après-guerre, du moment où l’on panse ses blessures et où l’on espère que l’opposition ne saura en profiter. Avec un Wade toujours aussi virtuose dans ce match, et un LeBron enfin retrouvé, le Heat récupère un avantage de 5 points. Les deux stars peuvent s’appuyer sur un Bosh qui continue à faire le taff et un Chalmers toujours aussi précieux dans le corner. Malgré deux trois points inscrits par les maîtres artilleurs des Spurs Green et Neal, Miami parvient à conserver un avantage de 5 points à la fin du quart temps. 81-76

 

Wow, Way of Wade

Avec huit points inscrits dans les quatre premières minutes du dernier quart dont un panier très longue distance inscrit pas Gary Neal, les défenses reprennent le dessus sur les attaques. Chose qui avait jusque-là été plutôt rare. Et puis Wow, à savoir Way Of Wade ! Alors que LeBron prend du bon temps sur lebord du terrain, Dwyane Wade prend les choses en main. Il fait la différence pour donner à son équipe jusqu’à 11 points d’avance. Il est vraiment à un niveau auquel on ne l’avait plus aperçu depuis longtemps. Flash is back ! Avec 32 points à 14-25, 6 interceptions, 6 rebonds et 4 assists, il aura noirci la feuille de stat comme personne. Quand Parker et Duncan font leur retour sur le parquet, l’écart est déjà creusé. Le cœur n’y est plus chez les Spurs, et la victoire est quasi assurée pour le Heat. La messe est dite. Interrogé sur ce qui a fait la différence chez le Heat pour venir à bout de cette défense des Spurs, Wade a répondu :

« On en a parlé entre nous hier. Offensivement, nous n’avons pas trop réfléchi, nous avons juste joué au basket. Nous avons commencé par bien défendre. Nous savions que gagner le match passerait par la défense. Etre là quand ils appellent la balle et leur faire prendre des shoots difficiles. »

Et pour ainsi dire le travail a été bien fait de ce point de vue. En forçant 19 turnovers et en imposant un petit pourcentage de 44% à l’attaque des Spurs, le Heat aura bien su s’atteler à bien défendre avant d’attaquer.

Les chiffres : los Tres amigos dominent le Big Three

Avec 85 points à eux trois, LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh ont véritablement dominé le match de la tête et des épaules. Face à eux l’opposition présentée par le présumé Big Three texan aura été loin d’être suffisante. Duncan, Ginobili et Parker ont en effet cumulé 40 points soient moins de la moitié que les trois hommes forts du Heat. Il faudra que l’argentin soit un peu plus consistant à l’avenir, lui qui est la grosse déception de cette série (5 points à 1-5, 3 rebonds, 2 turnovers en 25 minutes de jeu). Parker qui s’est totalement éteint en seconde période aura sans doute été pénalisé par sa blessure aux ischios.

Il y aura donc bien un sixième match à Miami le 18 juin. En attendant, les deux équipes se retrouveront à l’AT&T Center dans deux jours pour une nouvelle bataille. On attend de voir quels visages nous présenteront les deux équipes tant les matchs se suivent et ne se ressemblent en rien. On alterne les vainqueurs depuis le début de la série mais c’est désormais monnaie courante avec le Heat qui nous avait habitué à ça en finale de conférence. Victoire des Spurs dans 48h ?

Les Highlights

 [youtube width= »560″ height= »315″ video_id= »XNZA_I5V0kY »]

Le calendrier (tous les matchs sont dans la nuit à 3h heure française)

Match 1 : Jeudi 6 Juin, San Antonio @ Miami : Victoire des Spurs 92 à 88
Match 2 : Dimanche 9 Juin, San Antonio @ Miami : Victoire du Heat 103 à 84
Match 3 : Mardi 11 Juin, Miami @ San Antonio : Victoire des Spurs 113 à 77
Match 4 : Jeudi 13 Juin, Miami @ San Antonio : Victoire du Heat 109 à 93
Match 5
 : Dimanche 16 Juin, Miami @ San Antonio
Match 6* : Mardi 18 Juin, San Antonio @ Miami
Match 7* : Jeudi 20 Juin, San Antonio @ Miami

 

 

2 Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top