Dossiers NBA

[Draft] Trey Burke : Petit par la taille, grand par le talent

Finaliste malheureux du Final Four avec Michigan, Trey Burke est l’une des attractions de cette Draft 2013. Le meneur de 20 ans a montré tout au long de la saison NCAA sa capacité à prendre le jeu à son compte dans les moments chauds. Malgré tout, sa relative petite taille (1,83m) devrait lui poser des problèmes face à des joueurs plus physiques en NBA. Gros plan sur l’un des talents de cette classe 2013. 

Son profil

Meneur de jeu, 20 ans (né en 1992), 1,83m, 77 kgs.

Statistiques en 2012/2013 avec Michigan – 18,6 points à 46,5 %, 6,6 passes décisives.

Comparaison : Chris Paul, Kemba Walker

Ses qualités

Freshmen avec Michigan, Trey Burke a même été élu meilleur joueur de l’année cette saison. Une distinction mérité tant le meneur originaire de Colombus (Ohio) a pris les commandes durant toute la saison. Durant la March Madness, il a bien failli créer la surprise en compagnie de Tim Hardaway Jr. Burke a une énorme confiance en lui, qui se voit dans sa manière de gérer l’équipe,. Il est passé au travers en demi-finale mais a su répondre présent en finale, malgré la défaite.

Il dispose également d’une belle vision de jeu. De plus, son shoot est très fiable tant à deux points, qu’à 3 points. Vous l’aurez compris, Trey Burke est un meneur complet. 

Ses défauts

Relativement petit (mesuré à 1,83m au Draft Combine), Trey Burke va faire face à des meneurs d’un tout autre calibre (d’un point de vue physique) en NBA, d’autant plus que le poste  n’est pas dépourvu de talent depuis quelques années. Sa sélection de shoots est parfois hasardeuse, il devra donc être plus rigoureux dans ses choix sur les parquets NBA. 

Il perd également trop de ballons pour un meneur de jeu (2,2 l’année dernière), même si ce défaut est à relativiser car il n’aura certainement pas toutes les clés du jeu, quelques soit sa franchise l’année prochaine. Enfin, il n’a pas rassuré sur son niveau défensif, étant parfois un peu passif par séquences. A lui de montrer qu’il est capable de jouer de manière intensive des deux côtés du terrain.

Sa position dans la draft

« J’entends dire partout que je serai entre la deuxième et la sixième place », raconte-t-il lors d’une émission de radio relatée par USA Today. « C’est à peu près tout ce que j’entends maintenant donc je suis vraiment pressé d’être le mois prochain. »

Deux équipes seraient particulièrement intéressées par un top point-guard : Orlando et New Orleans. Trey Burke étant annoncé comme le meilleur meneur de cette classe, il serait logique qu’il se retrouve dans l’une de ces deux équipes (même si elles disposent déjà de Jameer Nelson et Greiviz Vasquez). Comparé à Chris Paul (rien que ça) pour son côté gestionnaire, Trey Burke rappellerait de jolis souvenirs aux fans des Pelicans. Néanmoins, ces deux franchises disposent respectivement des 2ème et 6ème choix et d’autres joueurs plus « NBA Ready » comme Ben McLemore (que l’on annonce en 2ème position à Orlando) ou Alex Len (du côté de New Orleans pour l’associer avec Davis) pourrait être préféré au meneur de Michigan.

Après avoir joué pour Michigan, Trey Burke se verrait bien sélectionné par les Pistons en 8ème position, à moins que les Kings qui veulent faire du ménage dans leur roster ne le choisissent en septième position (en cas d’échange d’Isaiah Thomas).

Le pronostic de TrashTalk

Jameer Nelson n’a pas l’avenir devant lui, et dans son optique de reconstruction déjà bien avancée, Orlando pourrait bien être séduit par le jeune meneur si Ben McLemore ne leur convient pas. Quant à Detroit, la déception liée aux premières saisons de Brandon Knight pourrait leur donner envie de choisir l’ex-meneur de Michigan, d’autant plus qu’il ne cache pas son envie de rejoindre les Pistons. 

« Vraiment, ça aurait été génial. Jouer pour les Pistons, ici dans le Michigan, là où j’ai déjà joué pour les Wolverines, ça serait merveilleux, j’aimerais bien être là-bas. »

Chez TrashTalk, nous le voyons entre la 2ème et la 8ème place, du côté d’Orlando, New Orleans, Sacramento ou Detroit. 

Pour finir, Draft Express nous a concocté une vidéo de 16 minutes sur lui, régalez-vous. 

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »MqhtnEvjsf8″]

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top