Suns

Devin Booker ne veut pas suivre la mode du load management : “C’est pas mon truc, j’ai 26 ans, je veux être sur le terrain”

Devin Booker 26 octobre 2022 pari

C’est ce qu’on aime entendre !

Source image : NBA League Pass

Alors qu’on a pris l’habitude depuis plusieurs années de voir des stars rater des matchs pour essayer d’être le plus frais possible au moment des Playoffs, Devin Booker n’est pas du genre à rester sur la touche quand il n’est pas blessé. Nouvelle preuve en ce début de saison, où l’arrière All-Star des Suns fait partie des joueurs ayant le plus de minutes au compteur.

Depuis l’ouverture de la campagne 2022-23, ils ne sont que cinq à avoir un temps de jeu plus élevé par soir que Booker : Luka Doncic, Mikal Bridges, Fred VanVleet, Donovan Mitchell et Anfernee Simons.

Voilà, c’est la liste.

Ensuite vient donc l’ami Devin avec ses 36,9 minutes par match. 36,9 minutes, le tout en 20 rencontres jouées cette saison, sans jamais en rater une seule. Autant dire que le load management – qui en gros consiste à prendre du repos en cours de saison pour se ménager – est un concept plutôt étranger au scoreur numéro 1 de Phoenix.

“C’est pas mon truc. J’ai 26 ans. Je m’entraîne dur. Je passe beaucoup de temps durant l’été pour m’assurer que mon corps est capable de supporter cette charge. Je veux être sur le terrain, je veux gagner des matchs de basket et faire ce que j’ai à faire pour aider l’équipe. J’ai toujours été comme ça.”

– Devin Booker, via The Athletic

On le sait, une saison régulière de 82 matchs, c’est long et usant. Encore plus pour une star comme Booker qui possède autant de responsabilités dans son équipe. Encore plus aujourd’hui sans Chris Paul, Cam Johnson ou encore Jae Crowder. Mais peu importe, Devin a grandi en regardant son idole Kobe Bryant et on sait tous que le Black Mamba n’était pas du genre à prendre des RTT.

Devin Booker ces quatre dernières saisons

  • 3 matchs ratés en 2019-20 (35,9 minutes en moyenne)
  • 5 matchs ratés en 2020-21 (33,9 minutes)
  • 14 matchs ratés (bobo à l’ischio, protocole COVID) en 2021-22 (34,5 minutes)
  • 0 match raté en 2022-23 (36,9 minutes)

Quand Devin Booker n’est pas blessé et qu’il est donc en capacité suffisante pour jouer, il joue. La durabilité qu’il montre cette année fait d’ailleurs partie des arguments qui expliquent pourquoi on le classe quatrième dans la dernière édition de notre Course au MVP. “The best ability is availability” a tendance à dire un certain LeBron James. Et aujourd’hui Book répond présent tous les soirs en matière de perfs et de leadership, permettant ainsi aux Suns d’être une nouvelle fois au sommet de l’Ouest (bilan de 14 victoires – 6 défaites) malgré les absences et autres turbulences ayant entouré la reprise.

Comme Booker le dit lui-même, il a actuellement 26 ans et est donc dans son prime physique, prime dont il veut profiter au maximum. Devin possède également un style de jeu moins risqué que d’autres, lui qui n’est pas le genre de joueur à se reposer sur des qualités athlétiques pour dominer. D-Book, c’est avant tout la technique, le footwork, et l’art du scoring, toutes ces choses qui permettent habituellement à un All-Star comme lui de durer.

Mais au final, ce qui le pousse vraiment à être sur le terrain le plus possible, c’est inspirer les jeunots. Encore et encore. Parce que comme le disait Kobe, elle est là la vraie marque des grands.

“À chaque fois que je me réveille, je suis reconnaissant par rapport à mon opportunité de jouer, et je ne perds jamais ça de vue, depuis que je suis un gamin voulant jouer en NBA. Et je ne perds pas de vue les gamins qui sont dans les tribunes et qui me regardent peut-être pour la première fois.”

– Devin Booker

___

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top