News NBA

Paolo Banchero adore les freaks mais préfère le sien : « Tout le monde parle de Victor Wembanyama, mais Bol Bol est un monstre de la nature »

Bol Bol Wemby

Osée celle-là.

Source image : @ORLANDOMAGIC ON TWITTER & YOUTUBE

C’est un peu la tendance du moment : « Qui a le plus grand ? Quelle est la meilleure envergure ? Peut-il s’auto-jouer au baby-foot ? ». Tant de questions qui n’ont plus vraiment de rapport direct au basket, et dont la seule finalité est de savoir si ce freak-ci est plus « freaké » – et non friqué, rien à voir – que ce freak-là. Vous pigez ?

Difficile de lancer ce papier, il n’y a pas vraiment de contexte. On pourrait résumer l’affaire à une simple analogie : un enfant a un caramel au nougat (ça n’existe pas) et voit une confiserie devant laquelle sont amassés tous ses petits camarades. « Mais qu’est-ce que vous regardez les gars ? ». Fabricio, un petit roux du même âge, l’attrape par le bras et le tire vers une vitrine huilée par les traces de doigts. « Regarde, c’est le nouveau caramel au nougat 2000 ! Il paraît que son goût est mille fois plus onctueux que celui de l’ancien ». Vexé de voir son bonbon considéré comme “périmé” par ses camarades, l’enfant met un grand steak dans la nuque de Fabricio, puis lui dit : « N’empêche que tout ce qui vient après n’est pas forcément mieux. Votre caramel au nougat 2000 est probablement plein de sucre, de glucides, de matières grasses et de testicules de taureaux. Moi, je préfère largement l’ancien ». L’air snob, l’enfant se retourne puis prend le chemin de sa maison dans laquelle il restera enfermé trois jours pour y pleurer sous son oreiller. On a beau faire croire aux autres qu’on ne les envie pas, ce discours n’est souvent tenu qu’en apparence.

« Tout le monde parle de Victor, le Français. Je n’essaie pas de les comparer, mais Bol fait 2,18 m, il tire à 3-points, remonte le terrain, fait des passes et contre des tirs. J’ai l’impression que les gens l’oublient, mais Bol est un monstre de la nature. » – Paolo Banchero, pour Michael Scotto

Nul besoin d’épiloguer, Bol Bol est un monstre de la nature, Victor aussi, mais l’un a déjà 23 ans quand l’autre est tout fraîchement majeur. Si jamais Banchero a une dispo pour une soirée cassettes des highlights de Bol Bol à 18 piges, faites-le nous savoir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top