Timberwolves

Karl-Anthony Towns absent 4 à 6 semaines : l’intérieur souffre d’une élongation au mollet, comme si les Wolves pouvaient se le permettre

Karl Anthony Towns

« Quand je reviendrai il sera encore là l’autre grand machin ? »

Source image : NBA League Pass

C’est la finalité que l’on redoutait. Sorti cette nuit dans le 3e quart-temps contre Washington, Karl-Anthony Towns souffre d’un bobo à la jambe qui – selon les médecins – l’éloignera des parquets jusqu’en 2023. Coup (très) dur pour Minny.

On pensait que la défaite à Washington était la goutte d’eau, elle n’a finalement rempli que le vase aux trois quarts. D’après les informations d’Adrian Wojnarowski et Shams Charania, la radiographie passée par Karl-Anthony Towns lui aurait révélé une élongation au mollet droit. Gros mince mais petit ouf : ce n’est pas le tendon d’Achille comme le laissaient à penser les images de sa sortie, dents grinçantes et bras autour des coéquipiers. L’intérieur triple All-Star prend ainsi la direction de l’infirmerie pour y faner pendant 4 à 6 semaines. Un coup du sort au timing exécrable pour les Wolves (10-11) qui restent sur trois défaites consécutives : un vieux revers à Charlotte, puis 137 points encaissés contre les Warriors, avant d’en manger 142 hier soir dans la capitale. Pile-poil également au moment où son association à Rudy Gobert commençait à faire parler. Les deux intérieurs se neutralisent dans leurs mouvements offensifs et peinent pour l’instant à chatouiller les gros morceaux adverses. Avec la mise en retrait de son coéquipier jusqu’en janvier 2023, peut-être Rudy parviendra-t-il à s’intégrer avec plus de… fluidité aux systèmes d’attaque de Chris Finch. Il n’y a de toute façon plus que ça à faire : tirer un bénéfice de ce coup du sort, et prier pour qu’au retour de Towns, les Wolves aient un bilan à l’équilibre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top