Raptors

OG Anunoby a éteint Donovan Mitchell : victoire pour les Raptors, et une victime de plus pour le… meilleur défenseur de la Ligue ?

OG Anunoby 29 novembre 2022

Moi ? DPOY ? Vas-y hein.

Source image : YouTube

La tendance est désormais une info à part entière, jouer OG Anunoby revient à se mettre des grands coups de tête dans un mur en béton et espérer ne pas saigner. En moins imagé ? Disons que le jeune ailier des Raptors a passé un cap énorme en défense cette saison, et que cette nuit c’est Donovan Mitchell qui en a fait les frais.

Les stats maison du verrou collectif posé par les Dinos c’est juste ici

Donovan Mitchell restait sur une série de 121 matchs à plus de dix points en saison régulière.

Cette nuit il a croisé la route d’un certain OG Anunoby, RIP la belle série.

Plutôt vernis les Raptors en ce moment. Plutôt vernis, car en plus d’avoir récupéré récemment l’intégralité de leurs forces vives (Pascal Siakam, Scottie Barnes, Gary Trent Jr. et Fred VanVleet ont tous les quatre squatté l’infirmerie en novembre), Nick Nurse peut se targuer de posséder dans son roster la crème de la crème des two-way players. Son nom ? OG Anunoby, soldat du roi pour vous servir.

Vous voulez connaitre la meilleure ? En plus d’être pour la majorité des observateurs… le favori dans la course au trophée de DPOY, le jeune (25 ans) ailier anglais nous lâche également sa meilleure saison offensive en carrière et porte son équipe par vents et marées. Un level… All-Star ? Peut-être bien car, on y vient, OG est également le meilleur défenseur de son équipe et probablement de la NBA toute entière cette saison.

Car on ne compte plus les âmes aspirées depuis le 20 octobre, postes 2, 3 voire 4 au besoin, et cette nuit c’est donc le pauvre Donovan Mitchell qui s’est fait reprendre de volée par le garde des sceaux de la Scotiabank Arena. Les stats de Spida ? D’un mec qui tourne habituellement à 30 pions par match ? 8 points, à 3/11 au tir, et des cauchemars qui arrivent en courant.

On passera rapidement sur le 1/11 au tir d’Isaac Okoro, même pas besoin de défendre car IO se débrouille très bien pour louper ses shoots, mais Donovan Mitchell, lui, a donc pris de plein fouet la virulence actuelle d’OG, lequel symbolise à merveille cette franchise des Raptors dans laquelle tout le monde fait le boulot, dans laquelle personne ne tire la couverture à lui.

88 points encaissés par les Raptors, face à une armada capable de tellement mieux habituellement ? Ne cherchez pas plus loin la raison, elle a les initiales les plus stylées du 416 et du 905.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top