Lakers

Pat Beverley suspendu 3 matchs pour son tampon sur Deandre Ayton : chassez le naturel, il revient au galop… et surtout dans le dos

Pat Beverley va gentiment ranger les baskets pour foutre des tongs lors des 3 prochains matchs des Lakers. Le pitbull de Los Angeles est suspendu par la NBA après sa vilaine faute sur Deandre Ayton lors du dernier match face aux Suns. Pat agressif c’est la routine, Pat suspendu aussi.

Pat Beverley est un synonyme du mot “suspendu”.

On ne vous refait pas l’historique des frasques du pote de Russell Westbrook tout simplement parce qu’il faudrait la journée. Des Rockets aux Clippers en passant par les Wolves et donc les Lakers, le pitbull a montré les dents à plusieurs reprises, ce qui lui a valu quelques soucis avec la Ligue. Amemdes, suspensions, le bougre s’en moque tant qu’il défend les membres de son crew. Le meneur est clairement ce genre de type qui a inspiré la création de la fameuse maxime “lui, vaut mieux l’avoir dans son équipe que contre”. Depuis son arrivée chez les Lakers et sa bromance avec Russell Westbrook, Pat Patrouille se tenait à carreau et on a eu le malheur de le penser apaisé.

C’était sans compter sur un déplacement à Phoenix, voyant Deandre Ayton pavaner autour d’un Austin Reaves à terre, les fils du cerveau de Pat Beverley se sont à nouveau emmêlés. Il n’a trouvé rien de mieux que de se lancer comme un frelon dans le dos du Cactus pour le faire tomber. La faute n’est vraiment pas maligne et heureusement que l’intérieur des Suns se relève sans bobos. Au final, c’est Patou qui trinque avec une suspension de 3 matchs sans salaire signée par tonton Adam Silver.

Le communiqué du patron précise bien que la sanction se base “en partie sur l’historique des actes antisportifs de Beverley”. Le meneur des Lakers paye donc pour son CV de catcheur. Et il ne remettra pas les pieds sur un terrain avec le 1er décembre face à Portland. Pour lui, peu importe, il avait annoncé après la rencontre qu’il avait rempli sa mission de défendre ses coéquipiers coûte que coûte. Son geste avait d’ailleurs bien plu aux Lakers, de Russell Westbrook à Darvin Ham, tout le monde louait alors la mentalité du zinzin… forcément certains Cactus ont grincé des dents. Bref, Pat Beverley a renforcé son lien avec les Suns et si on suit la logique après Chris Paul et Deandre Ayton c’est une altercation avec Devin Booker qui nous attend au prochain match. Même s’il ne changerait rien à ses actes, le meneur avait tout de même reconnu sa faute après le match :

“Évidemment, c’est malheureux que ce soit arrivé en antenne nationale, mais vous me connaissez, peu importe ce qui se passe, je suis un grand fan de la protection de mes coéquipiers […] Je suis un homme de devoir. Je mets mon maillot, je m’engage pour mon équipe, pour une ville et c’est ma devise “

3 matchs sur le banc et sans salaire, Pat Beverley paye pour un geste vraiment pas malin et c’est tout à fait normal. Du côté des Lakers, personne ne le blâmera, il se pourrait même qu’une telle réaction lui permette de cimenter encore plus sa relation avec ses coéquipiers et les fans de Los Angeles. 

Sources Texte : NBA Communications, Spectrum SportsNet.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top