Lakers

Anthony Davis a claqué une ligne de stats inédite : 37 points, 21 rebonds, 5 interceptions et 5 contres face aux Suns, du jamais vu en NBA !

Injouable depuis plusieurs matchs, Anthony Davis a encore été monstrueux sur le terrain des Suns. Malheureusement pour les Lakers, cela n’aura pas suffi pour arracher la victoire… On en connaît un qui n’aura pas volé sa douche.

Pour les stats détaillées de cette rencontre, c’est juste ici. 

37 points, 21 rebonds, 5 interceptions et 5 contres… Mais qu’est-ce que c’est que ces chiffres encore ? Même sur 2K c’est pas évident d’aller les choper ceux-ci. Pourtant, c’est bien ce qu’a réussi Anthony Davis cette nuit sur le parquet des Suns. Une ligne de stats qu’on ne voit pas tous les matins en matant la box score. D’ailleurs, c’est simple, personne ne l’a jamais vu celle-ci. Enfin, si on en croit les archives de notre chère NBA. Depuis 1973, date à partir de laquelle les contres et les interceptions ont été collectés par la Ligue, aucun joueur n’avait sorti de tels chiffres. Shaquille O’Neal, Kareem Abdul-Jabbar, Karl ou Moses Malone, Charles Barkley, Tim Duncan et on en passe, AUCUN joueur n’a réussi ça. C’est donc tout simplement une nouvelle page dans les annales de la Grande Ligue.

C’est aussi la confirmation que Unibrow est tout simplement dans une autre dimension en ce moment. Sur les 4 derniers matchs, Davis tourne à 35,5 points, 18,3 rebonds, 2,3 steals et 2,5 contres, le tout à 62% au tir. Pardon ? Bilan de L.A. sur ce passage, 3 victoires et une défaite donc car malheureusement pour les Purple and Gold, perf historique et victoire ne sont pas allées de pair cette nuit, la faute à Devin Booker et Mikal Bridges notamment.

C’est en tout cas un excellent signal pour la suite de la saison de L.A. AD semble revenir à son meilleur niveau, et il est tout simplement sur la base de sa meilleure saison statistique depuis son départ de New Orleans, soit 4 ans en arrière. Maintenant, on connaît le talent du bonhomme et sa capacité à dominer outrageusement des deux côtés du parquet mais la grande question qui reste est de savoir si son corps peut tenir sur la durée. Cette nuit encore, l’intérieur s’est tenu l’avant-bras gauche suite à une mauvaise chute et ce sont des images qui font toujours stresser quand on connaît la régularité du garçon à rendre visite à son toubib. Si les Lakers veulent encore croire à une saison avec des Playoffs au bout, il faudra de toute façon sortir de nouvelles masterclass pour faire la dif’, encore plus lorsque LeBron James est en civil. Les espoirs de L.A. sont plus que jamais entre les mains du Brow.

Anthony Davis a été vaincu cette nuit mais il a aussi été grand, immense et même historique. Dans la grisaille qui entoure L.A. en ce début de saison, le rayon de soleil AD fait bien plaisir à admirer. 

Source texte : NBA History

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top