Jazz

Lauri Markkanen sur une autre planète face aux Suns : 38 points à 15/18 au tir, fallait bien ça pour résister à un immense Devin Booker

#Monstre.

Source image : NBA League Pass

Sur une série de trois défaites consécutives, le Jazz voulait profiter de la venue des Suns pour reprendre son début de saison aussi kiffant que surprenant. Mission accomplie, avec dans le rôle de patron Mister Lauri Markkanen. Le Finlandais a été in-jou-able pour permettre à Utah de résister à Devin Booker (49 points). 

Après avoir vu Lauri Markkanen enchaîner les dingueries à l’EuroBasket, on s’est dit qu’il pouvait potentiellement enchaîner par une grosse saison NBA sous son nouveau maillot d’Utah, avec plus de responsabilités offensives sous la main. Pour le moment, c’est exactement ce qu’il fait. Et ça dépasse même nos espérances.

Déjà auteur d’un début de campagne calibre All-Star au milieu des belles perfs du Jazz, Markkanen a tout simplement explosé cette nuit contre Phoenix.

  • 38 points (record en carrière)
  • 15/18 au tir dont 2/3 à 3-points
  • 6/8 aux lancers-francs
  • 6 rebonds
  • 3 passes
  • 1 interception

Vous avez dit All-Star ?

Dans une ambiance de feu à Utah, le Finlandais a clairement joué comme un mec qui mérite de participer au match des étoiles en février prochain. Une performance XXL qui a permis aux Mormons de s’imposer 134-133 au terme d’un match fou, et ainsi repartir de l’avant après trois défaites dans lesquelles Lauri s’était montré un peu plus discret. Symbole de tout ça : l’énorme shoot de Markkanen sur la tronche de Devin Booker himself à 40 secondes de la fin pour donner trois points d’avance à Utah.

Symbole parce que ce tir montre non seulement à quel point le Finlandais était sur un nuage cette nuit, mais symbole aussi parce que Booker n’a pas eu d’autre choix que de s’incliner malgré une prestation encore plus folle sur le plan statistique (49 points, 8 rebonds, 10 passes). Désolé Devin, c’était la soirée de Lauri, et plus généralement du Jazz car aussi grand soit-il, Markkanen n’a pas tout fait tout seul pour porter Utah vers la win.

Avec lui, il y a eu Jordan Clarkson avec ses 20 points. Il y a eu un Mike Conley qui s’est relancé des deux côtés du terrain après ses dernières prestations foirées. Il y a eu les efforts toujours hyper précieux de Jarred Vanderbilt, la contribution de Collin Sexton et surtout de Malik Beasley en sortie de banc, ce dernier étant en feu total sur ce match (27 points à 7/13 à 3-points). Bref, un énorme effort collectif derrière Lauri, avec les deux-trois stops qu’il faut dans le money-time pour valider la win.

“Notre banc est incroyable. Les remplaçants nous aident à rester dans le match, surtout quand les titulaires ont du mal. Et on essaye d’être là pour eux. C’est la force de notre équipe. On a un vrai banc avec des joueurs qui sont prêts à jouer.”

– Lauri Markkanen après le match

Soirée rêvée donc pour le Jazz, et victoire précieuse avant un double déplacement pas des plus faciles à Portland et chez les Clippers.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top