Heat

Kyle Lowry a tout donné à Washington : 24 points, 15 passes, 10 rebonds en 51 minutes, manquait juste le happy end

Kyle Lowry Miami Heat 19 novembre 2022

Kyle Lowry aura tout donné.

Source image : NBA League Pass

Leader d’une équipe du Heat décimée par les blessures, Kyle Lowry a réalisé un énorme match sur le terrain de Washington. Il aura juste manqué la victoire pour valider une soirée magnifique. 

Pour la box score maison de cette rencontre, c’est par ici. 

L’hécatombe se poursuit pour la bande à Erik Spoelstra. Déjà diminué au moment de rendre visite aux Raptors, le Heat a encore atteint un nouveau palier de déprime en matant son injury report. SEPT, c’est le nombre de joueurs que pouvait aligner le coach de Miami cette nuit à Washington. Et le pire dans l’histoire, c’est qu’il ne restait pas que la crème de la crème. Voyez par vous-même.

Heat 19 novembre 2022

Voilà donc Kyle Lowry avec Max Strus et Caleb Martin en lieutenants plus des joueurs du bout du banc pour faire face à une équipe des Wizards au complet et qui reste sur 5 victoires en 6 matchs. Honnêtement, on misait pas grand-chose sur les copains de Sud Plage.

Et puis voilà qu’arrive la surprise. Solidaires, agressifs, prêts à se battre les uns pour les autres, avec une défense de zone qui fonctionne bien, les joueurs de Miami donnent la leçon à Washington. Au centre de tout, il y a Kyle Lowry. Rotation à sept oblige, le vétéran a été contraint d’assumer un énorme temps de jeu (51 minutes sur 53 possibles !) et il a répondu aux attentes avec un triple-double tout aussi XXL : 24 points, 15 passes, 10 rebonds mais aussi 2 contres. C’est tout simplement son meilleur match de la saison et est-ce que ça ne serait pas un de ses meilleurs depuis qu’il est arrivé au Heat tout court ? La question mérite d’être posée.

Imaginez un peu, sans l’égalisation de Kyle Kuzma pour envoyer tout le monde en prolongation, Miami aurait battu Washington et on ne parle pas de la version B ou C du Heat, on est plus proche de la version P. Mais avec un Kyle Lowry exemplaire et qui donne tout, des petits jeunes qui se montrent (Jovic, Orlando Robinson, le money time de Highsmith !), on n’est pas passé loin de l’exploit du jour et c’est déjà dingue comme accomplissement. Vu le scénario, la victoire aurait été méritée mais il aura manqué une petite dose d’énergie supplémentaire, un petit brin de chance pour arracher la décision au moment où le souffle manquait. Le Heat aura eu deux tirs de la gagne et les aura ratés. C’est le jeu, la défaite est au bout mais les motifs de satisfaction sont là côté South Beach.

Au bout de l’effort, Kyle Lowry aura tout tenté pour offrir à Miami une victoire inespérée. Malheureusement pour Pat Riley, sa jeune escouade aura manqué de jus en bout de match et ce sont les Wizards qui l’emportent, s’évitant par la même occasion une défaite qui aurait été sacrément gênante vu les circonstances. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top