Nets

Les Nets repoussent les Raptors au bout du money time (109-105) : Pascal Siakam a été immense, mais Kyrie Irving a eu le dernier mot

Kyrie Irving Nets 22 octobre 2022

Kyrie Irving, monsieur Money Time pour les Nets face aux Raptors.

Source image : NBA League Pass

Giflés à la maison par les Pelicans lors du premier match de la saison, les Nets ont retrouvé le goût de la victoire cette nuit en triomphant des Raptors au bout du suspense. Un succès qui va faire du bien dans les têtes des hommes de Steve Nash. 

Pour la boxscore maison, c’est par ici. 

Attendus au tournant après la grosse désillusion de l’opening night, les Nets savaient qu’ils devaient montrer un bien meilleur visage. S’en prendre 130 à la maison, et un -22, contre une équipe qui n’est pas considérée comme un cador  du championnat, ça la fout quand même sacrément mal. Opération rédemption donc pour Kyrie Irving, Kevin Durant ou encore Ben Simmons face à un concurrent direct dans la course aux Playoffs à l’Est, Toronto. La bande à Nick Nurse entendait confirmer après son succès inaugural contre les Cavs et les joueurs de l’Ontario se sont donnés des raisons d’y croire. Le grand bonhomme des Canadiens est comme souvent Pascal Siakam. VanVleet a été celui qui fut choisi parmi les All-Stars l’an passé, Scottie Barnes est annoncé comme le futur leader de cette équipe mais Spicy P reste le boss des Dinos et il le prouve. Tellement facile dans tous les compartiments du jeu, l’intérieur camerounais a régalé de bout en bout, sanctionnant les faiblesses des Nets dans la raquette et s’imposant comme la plaque tournante des siens. La feuille de stats est bien noircie : 37 points, 13 rebonds, 11 passes (15/21 au tir !) et une bonne dose de regrets de ne pas voir la victoire au bout.

Pourtant, cette victoire elle était prenable ce soir mais le jeu des runs a finalement souri à Brooklyn dans une fin de match irrespirable où chacun a eu l’occasion de l’emporter. Les Raptors mènent de 10 ? Les Nets recollent. Les Nets mènent de 10 ? Les Raptors recollent. Comme l’impression d’être dans une partie de Tic tac boum (pour ceux qu connaissent) en mode, « je veux pas la victoire, toi prends là ». Si les sourires sont côtés des hommes en noir, c’est aussi que Kyrie Irving a mis les ingrédients pour (30 points dont 13 dans le dernier acte). Intenable dans le money time et auteur de plusieurs gros shoots, Uncle Drew a fait oublier sa mauvaise perf de l’autre soir face aux Pels et permis d’ouvrir le compteur des Nets cette saison. On n’oublie pas non plus un très bon Nic Claxton dans la peinture mais aussi Royce O’Neale, soldat de l’ombre et auteur d’un tir à 3-points bien clutch au bout du suspense. Tout n’a pas été parfait, loin de là, mais Brooklyn respire déjà beaucoup mieux.

Les Nets ont battu les Raptors avec les tripes et ils s’offrent leur première victoire de la saison. De bon augure avant d’aller rendre visite à un Ja Morant qui marche sur l’eau en ce début de saison. Toronto, de son côté, se prépare pour un double affrontement à South Beach face au Heat. Début de calendrier bien hardcore pour les protégés de Nick Nurse. 

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top