Grizzlies

Ja Morant n’a pas le temps : 49 points à 17/26 au tir face à Houston, la NBA peut trembler

Deuxième victoire en deux matchs pour les Grizzlies, qui ont pu une nouvelle fois s’appuyer sur un Ja Morant en mode extra-terrestre face aux Rockets. Le meneur de Memphis est en feu sur ce début de saison !

Pour les stats XXXXL d’un marsupilami et de sa bande, suivez le lien magique. 

Au moment de faire la preview des Grizzlies, une question nous est venue à l’esprit. Ja Morant peut-il encore franchir un nouveau palier ? Si on en croit ses deux premiers matchs de régulière, il a l’air d’avoir bien envie d’y arriver, on dirait même qu’il a sacrément les crocs le petiot. Un petit 34/9 face aux Knicks ? Parfait pour préchauffer et dérouiller tout le corps et sans donner l’impression de forcer. Contre Houston ? On parlera plutôt d’une démonstration, une masterclass, un premier message envoyé à la concurrence. Oui Ja Morant est là pour sortir du lourd et il va attirer les projos cette année en tabassant chaque équipe qui croisera son chemin. Les Rockets avaient pourtant fait le boulot derrière un Jalen Green bouillant (33 points) et les protégés de Stephen Silas étaient même en tête avant le début du dernier acte. Mais quand on tombe sur un phénomène comme Ja Morant, il faut s’attendre à se prendre la foudre à tout moment. La fiche de stats donne le tournis : 49 points, 8 passes, 17/26 au tir et 5/6 du parking. Le petit détail qui tue, il l’a fait en à peine… 31 minutes. WTF ?!

Alors que Memphis doit faire sans Jaren Jackson Jr. mais aussi Dillon Brooks blessés, Ja Morant a donc décidé de prendre les choses en main et de gérer la boutique en solitaire ou presque. Si les Grizzlies ont encore pu s’appuyer sur un collectif solide, c’est quand même Ja qui maintient les siens dans la rencontre, et c’est encore lui qui pousse dans le money time pour faire le gap, le tout avec un style à la fois spectaculaire et aussi très propre. On en parle de son chasedown block sur Green dans le money time ? Il aurait pu aller enlever les toiles d’araignées du plafond… Nous voilà donc après deux matchs et Morant tourne donc à 41,5 points de moyenne (56% au tir dont 67% du parking !) et plus d’un point à la minute. C’est juste flippant, y’a pas d’autres mots.

On connaît quelqu’un qui semble vouloir s’inviter dans la course au MVP cette année et s’il continue comme ça, il va vite éteindre le débat. Memphis enchaîne, Ja est insensé, et c’est tout le Tennessee qui sourit jusqu’aux oreilles. On se demandait si les Grizzlies avaient eu une année parfaite avec des planètes qui s’alignent mais la bande à Taylor Jenkins compte bien prouver qu’elle est plus que jamais dans la discussion pour aller chasser le titre. Avec un capitaine de cette trempe, elle peut certainement se donner le droit de rêver.

Ja Morant est en feu et il emmène les Grizzlies sur ses épaules. 2ème victoire en deux matchs pour Memphis, 2ème perf monstre pour la star locale, le tout avec des cadres sur la touche. Nos amis les oursons vont bien, merci pour eux. 

Source texte : StatMuse

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top