Bulls

Le joueur qui va faire cliquer sur les Chicago Bulls : Alex Caruso, parce que le CaruShow c’est vraiment trop chaud

Alex Caruso 05.10.22

Tout le monde aime Alex Caruso

Source image : Youtube

Si tous les joueurs des Chicago Bulls vont nous donner envie de cliquer cette saison, on avait envie de faire un focus sur celui qui pourrait rentrer dans notre cœur et nous pousser à mater les hommes de l’Illinois sur la saison NBA 2022-23. Mesdames et messieurs, voici votre petite dose d’Alex Caruso.

Le CaruShow, c’est le nom qu’on a donné aux performances d’Alex Caruso avec les Lakers et notamment dans la bubble d’Orlando en 2020, perfs qui lui ont valu une bague de champion tout de même, et qui nous ont offert des highlights à la pelle. Dunks sauvages, contres ravageurs, passes délicieuses, tirs clutchs… Celui qui assume sa calvitie nous a régalé et est très vite devenu le chouchou des fans des Lakers. Depuis, il a rejoint Chicago et rebelote : la Bulls Nation l’adore, l’adule presque, et elle en redemande. Le nom Carushow est resté, il faut dire que c’est un spectacle à lui seul, et qu’il possède une qualité souvent appréciée chez les fans : le grit ou hustle comme on dit outre-Atlantique, la capacité à se dépasser à tout moment, pas pour combler des lacunes en termes de talent mais bien pour que celui-ci transparaisse à chaque match. Un mec qui ressemble un peu à monsieur tout le monde, qu’on pourrait croiser chez le boulanger tous les matins mais qui le soir va claquer des dunks sur la tête de P.J. Tucker ou Victor Oladipo pour ne citer qu’eux.

Mais Alex Caruso, ce n’est pas qu’un show permanent, sinon il y a fort à parier qu’il ne serait plus en NBA à l’heure actuelle. Outre sa grinta, c’est un joueur qui apporte sa défense et son intelligence de jeu, ses interceptions ultra-importantes, sa capacité à jouer off-ball. Et tout cela s’est ressenti la saison passée quand il a dû laisser ses coéquipiers orphelins pendant près de la moitié de la saison. Les Bulls, qui avaient commencé l’exercice très fort avec 27 victoires et 11 défaites, sont finalement entré en Playoffs avec un bilan de 46 victoires et 36 défaites. Soit un bilan négatif sur la deuxième partie de saison, pendant qu’Alex Caruso manquait 41 matchs. Coïncidence ? Absolument pas. Caruso est un joueur qui rend les autres meilleurs, qui fait gagner des matchs par son abnégation et son talent. En plus de nous offrir un show à chaque sortie, évidemment.

Les Taureaux se sont envolés haut la saison dernière, avant de se brûler les ailes et de redescendre sur Terre. Si Alex Caruso avait passé toute la saison sur les parquets ils auraient pu se rapprocher un peu plus du Soleil, et pourquoi pas rester tout là-haut. Attention, il est de retour, et c’est parti pour le (Caru)Show.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top