Bulls

Les 5 grandes questions des Chicago Bulls sur la saison NBA 2022-23 : les Taureaux peuvent-ils relancer la hype de l’an dernier ?

Bulls 29 décembre

Le genre d’image qu’on a vu pas mal en début de saison dernière, mais beaucoup moins à la fin.

Source image : YouTube

Chaque saison NBA apporte son lot d’interrogations et d’intrigues. C’est tout le temps la même chose, à quelques jours de la reprise. Quel joueur va performer ? Quel coach sera viré ? Qui suis-je ? Dans quelle étagère ? Où courge ? Pour chacune des 30 franchises, nous avons sélectionné les 5 grandes questions édition 2022-23, et le siège du jour est attribué aux Chicago Bulls.

Combien de matchs sans Lonzo Ball cette saison ?

Opéré du genou en janvier dernier à cause d’une déchirure du ménisque, Lonzo Ball n’a toujours pas joué au basket depuis alors qu’initialement il ne devait rater que six à huit semaines. Et à vrai dire, on ne sait toujours pas à quel moment il pourra retrouver les parquets. Les nouvelles de l’intersaison ont de quoi inquiéter, Lonzo étant repassé sur le billard tout récemment après avoir déclaré qu’il ne pouvait “ni courir ni sauter”. Le scénario de la saison blanche n’est clairement pas à écarter, même si les Bulls préfèrent se montrer optimistes et imaginer un retour après plusieurs mois de rééducation. Nous aussi on l’espère, tout comme l’ensemble de la Bulls Nation, car Ball fut l’une des principales raisons de l’excellent début de saison des Taureaux l’an passé à travers sa défense, ses qualités de playmaker et ses banderilles de loin.

Nikola Vucevic sera-t-il plus à l’aise en année 3 ?

Si l’une des priorités de Billy Donovan cette année est de beaucoup plus utiliser Nikola Vucevic, c’est parce qu’il a bien conscience que le pivot monténégrin a connu une saison 2021-22 pas facile à Chicago. Les stats du bonhomme restent certes solides (17 points – 11 rebonds de moyenne, mais une adresse à 3-points qui a chuté à 31%) mais il a pas mal galéré pour vraiment trouver sa place autour des LaVine, DeRozan, Ball et Cie. Pour espérer jouer les premiers rôles dans une Conférence Est hardcore, les Bulls auront besoin d’un Vooch mieux impliqué et qui pèse plus des deux côtés du terrain en comparaison à la saison dernière. Aspect important à garder en tête, le pivot de 31 ans entre dans une année contractuelle cette saison et qui dit année contractuelle dit forcément motivation supplémentaire pour cartonner.

Quelle rotation sur la ligne arrière ?

Cette question en implique automatiquement une autre : qui va remplacer Lonzo Ball dans le cinq majeur cette saison ? Le sophomore Ayo Dosunmu a un vrai coup à jouer après une campagne rookie séduisante où il a notamment démarré 40 matchs en tout dont un certain nombre aux côtés de Zach LaVine et DeMar DeRozan. Autre candidat potentiel : Alex Caruso. Utilisé majoritairement en sortie de banc l’an passé, le divin chauve était néanmoins une pièce essentielle du collectif des Taureaux, notamment en défense où il a fait des misères aux backcourts adverses avec Lonzo. Pouvant être utilisé sur les postes 1 et 2, avec et sans ballon, Caruso pourrait bien avoir les faveurs de Billy Donovan tellement il est capable d’impacter positivement son équipe des deux côtés du terrain. Coby White est également dans le mix, tout comme le vétéran Goran Dragic qui est arrivé cet été. Le camp d’entraînement et la pré-saison devraient permettre au coach des Bulls d’y voir un peu plus clair et ainsi d’établir une vraie hiérarchie sur la ligne arrière derrière Zach LaVine.

Patrick Williams va-t-il enfin exploser ?

On a plutôt kiffé ce que Patrick Williams – quatrième choix de la Draft 2020 – a montré lors de sa campagne rookie, notamment sur le plan défensif. Problème, sa saison sophomore a été tronquée par un gros bobo au poignet et Patoche n’a ainsi disputé que 17 matchs au total. Pas idéal pour lancer sa carrière NBA. Néanmoins, on a envie de retenir les deux-trois grosses performances qu’il a sorties en fin de saison l’an passé, performances qui représentent peut-être un aperçu de grandes choses à venir. Établissant son record en carrière au scoring lors du dernier match de régulière avec 35 pions contre les Wolves, Pat a également atteint la vingtaine de points à deux reprises au cours de la série de Playoffs du premier tour largement dominée par Milwaukee. Certes au milieu de tout ça il y a eu également des trous d’air offensifs mais au moins ça montre que Williams possède en lui cette capacité de devenir un véritable two-way player. Peut-il assumer plus de responsabilités en attaque et ainsi apporter un soutien offensif supplémentaire à Chicago depuis le poste 4 ?

La hype de début de saison 2021-22 sera-t-elle de retour ?

Les Bulls étaient l’une des plus belles stories de la NBA fin 2021. 24 victoires en 34 matchs au 1er janvier, en tête de la Conférence Est, un DeMar DeRozan en mode MVP, les recrues Lonzo Ball et Alex Caruso qui transforment contre toute attente Chicago en forteresse… bref c’était le scénario rêvé dans la Windy City, et c’est toute une ville qui a repris vie derrière ses Taureaux. La suite on la connaît, elle ne fut pas très glorieuse entre les bobos et la chute au classement. Mais les Bulls veulent aujourd’hui repartir de l’avant en se souvenant justement de ses premières semaines magiques de la saison dernière. Chicago est de retour au complet mis à part le cas Lonzo Ball, l’effectif est armé pour être compétitif là tout de suite et y’a des jeunots qui ont les moyens ainsi que les opportunités pour franchir un gros cap. Suffisant pour relancer la hype de l’an passé ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top