Raptors

Pascal Siakam : le franchise player des Toronto Raptors vise les sommets et il a les qualités pour y arriver

Pascal Siakam Raptors 16 janvier 2022

Salade tomates oignons avec beaucoup de sauce épicée chef stp

Source image : NBA League Pass

Désormais installé comme l’un des meilleurs joueurs de NBA, Pascal Siakam rêve plus grand et veut aujourd’hui faire partie du meilleur cinq de la Ligue. Une belle ambition pour un joueur qu’on adore et qui va encore devoir s’arracher pour permettre aux Raptors de jouer le haut de tableau de la Conférence Est.

Pascal Siakam a sûrement connu l’une des plus belles ascensions de la planète basket ces dernière années. L’une des plus inattendues également. Sélectionné en 27ème choix de la Draft 2016 et après deux premières saisons intéressantes mais loin d’être légendaires, le Camerounais a littéralement explosé et est désormais l’un des joueurs qui comptent le plus en NBA, dans un rôle de franchise player pour son équipe. Ce rôle de numéro 1, il l’endosse depuis le départ de Kawhi Leonard après l’année du titre en 2019. Naturellement, Spicy P a pris les rennes des Raptors, bien épaulé par Fred VanVleet, pour permettre à la franchise canadienne de rester compétitive chaque année, malgré son affaiblissement. Ce n’est pas compliqué : dès le départ de Kawhi, Siakam est devenu All-Star pour la première fois de sa carrière. Une saison pleine d’étoiles fauchée par le Coronavirus qui, lors du lockdown, a complètement empêché Pascalounet de passer du temps sur les parquets, faute d’envie et de motivation. À l’image de son retour dans la bulle d’Orlando, la saison suivante fut décevante, les Raptors finissant douzièmes de la Conférence Est avec un Siakam beaucoup moins impactant et incisif qu’auparavant, avec une adresse du parking assez flinguée (21,4 points à 29,7% à 3-points contre 22,9 points à 36% du parking la saison précédente).

Mais en bon leader, Siakam a redressé la barre l’année dernière en envoyant des stats de All-Star, sans pour autant être convié au prestigieux événement, laissant FVV représenter à Cleveland la bonne saison des Dinos. Le Camerounais a cependant vu son nom être inscrit dans la troisième équipe All-NBA en récompense de son énorme exercice 2021-22 : 22,8 points, 8,5 rebonds, 5,3 passes et 1,3 interception, avec une adresse de cochon : 49,4% dont 34,4% du parking. Une année plus que réussie que ce soit individuellement ou collectivement puisque les Raptors sont allés chercher la cinquième place à l’Est mais sont ensuite tombés la tête haute en Playoffs face au monstre Joel Embiid. Pour cette nouvelle saison, Pascal Siakam a des ambitions bien plus hautes,  en particulier pour lui, et il les a dévoilées lors du Media Day.

“J’ai été All-NBA, j’ai été All-Star. Je veux être un top 5 dans la Ligue. Je veux être l’un des meilleurs et je vais faire tout ce qui est possible pour y arriver.”

D’aucun penseraient, à juste titre, que ce plafond n’est pas atteignable pour Siakam, qui fait tout de même partie des joueurs un ton dessous des superstars qui, elles, peuvent prétendre à une telle place hiérarchique en NBA. Mais n’est-ce pas là ce qu’on doit attendre d’un franchise player, une confiance en soi inébranlable et sans limites fixées au préalable, quitte à ce que ce soit un peu “trop” ? Sûrement. Siakam doit être le main guy de l’équipe canadienne et doit assumer le beau contrat que Masai Ujiri et compagnie lui ont offert en 2019. La montée en puissance de Scottie Barnes devra évidemment faire évoluer son rôle dans l’équipe au fil du temps. Avec un potentiel pareil, le rookie de l’année 2022 le poussera forcément sur la touche un jour ou l’autre, que ce soit dans un rôle de second ou bien hors de l’équipe dans le pire des cas. Mais d’ici là, les clés de l’équipe sont bien dans sa popoche et si ça peut lui permettre d’aller chercher une nouvelle sélection All-NBA ou une place dans le top 5 NBA, même sur une courte période, on signe de vive main. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas aller chercher quelques places dans la course au MVP ?

A quoi ressemblera la saison 2022-23 de Pascal Siakam ?  Le costume de héros et une place parmi le top 20 des meilleurs joueurs ? Top 15 ? Top 10 ? Toronto qui fait la surprise et qui truste le tout haut de la Conférence Est ? C’est tout ce que souhaite Spicy P et c’est compliqué de ne pas le soutenir dans cet effort.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top