Nets

Ben Simmons va rejouer au basket-ball après 469 jours de disette, cette nuit à 1h30 face aux… Sixers !

Ben Simmons Nets 30 septembre 2022

« HEEEEEEE’S BAAAAAACK ! »

Source image : YouTube / Nets Kingdom

« HEEEEEEE’S BAAAAAACK ! ». Sonnez le tocsin, avertissez femmes, enfants et restaurateurs, fermez les portes de l’église et chassez le chat du voisin au tuyau d’arrosage : 469 jours après son dernier match de basket-ball, Ben Simmons va rejouer. C’est ce soir (cette nuit) à 1h30 contre les Sixers (double plaisir) sous les projos du Barclays Center.

L’attente fut moitié moindre, la sensation est la même. Le 9 janvier dernier, Klay Thompson tapait son grand retour après 941 jours passés à l’infirmerie pour y soigner les plus enquiquinantes blessures qu’un basketteur puisse subir. En ce 3 octobre, on souhaite à Ben Simmons de rerégler son curseur avec la même réussite que le Splash Bro l’a fait. D’un point de vue individuel, Klay avait réussi son retour avec 17 points et un poster en 20 minutes de jeu. Sur le plan collectif, il était – cinq mois plus tard – champion NBA avec les Warriors.

Le dernier souvenir de Ben Simmons sur un parquet NBA remonte au 21 juin 2021, quand notre ami snobait un dunk ouvert avec les Sixers en plein Game 7 contre Atlanta. Élimination, tempête médiatique, déclas de Doc Rivers et Joel Embiid : vous connaissez la chanson. S’ensuivit une saison 2021-22 de polémiques et de controverses durant laquelle l’Australien est resté au placard. On a d’abord évoqué un mal-être mental, puis – à son arrivée à Brooklyn en février dernier – les pépins physiques ont pris le relai. Mais voilà, 469 jours après la malheureuse soirée de Benny – bien mieux vécue par Trae Young – l’heure est venue de remettre le facteur sur le vélo. À l’orée de la saison 2022-23, dans le cadre d’un match qui compte pour du beurre, Ben Simmons va enfin se tester dans le système Nets. L’ironie de la situation fait que les Sixers joueront en face. À quoi s’attendre du côté de Ben ? Le first pick de la Draft 2016 reste sur une saison 2020-21 à 14.3 points à 56% au tir dont 30% à 3-points (oui oui), 7.2 rebonds, 6.9 assists, et 1.6 interception. À son départ de Philly, Sean Marks lui a probablement demandé d’emmener ses qualités de défenseur dans le bagage, lui qui candidatait légitimement pour le trophée de DPOY 2020-21. Ce soir, on attend de lui qu’il joue juste, propre, sans réel souci de production statistique : style de l’ombre qu’il maitrisait parfaitement avant de traverser le désert.

 Pour ce qui est du reste du casting, toujours d’après les informations de Kristian Winfield du New York Daily News, Seth Curry et T.J. Warren sont out pour la rencontre. Si Seth pourrait disputer le quatrième match de pré-saison, Warren (blessé au pied) ne sera quant à lui réévalué que dans un mois. S’ajoute à cette info un complément signé Alec Sturm, journaliste pour le Daily Nets, qui annonce également les présences de Kevin Durant et Kyrie Irving cette nuit. On se dirige donc vers le premier match du Big Three 2.0 de Brooklyn : une situation loin d’être évidente en début d’été, quand KD et Kyrie demandaient à se faire la malle. Côté Sixers – et bien que le Daily Nets souligne qu’ils devraient jouer – on attend toujours des infos sur les disponibilités de Joel Embiid, James Harden et Tyrese Maxey. S’ils répondent à l’appel peu enivrant de la pré-saison, cette rencontre gagnerait en enjeux jusqu’à mériter son statut de « test ». Oui, un bon test pour les starlettes de la Conférence Est, et le premier rodage d’une association Kyrie Irving – Kevin Durant – Ben Simmons dont l’on attend énormément. Ce week-end, Patty Mills parlait de « jour et la nuit » pour imager la différence de mentalité entre ce nouveau groupe et celui de la saison passée. On se demande maintenant à quel niveau les Nets vont-ils fixer le curseur sur l’échelle allant de principal contender, à équipe dissipée par les polémiques. Premier bout de réponse cette nuit à 1h30 sur l’appli NBA.

On ne tient plus en place, il va falloir s’inonder de tisane pour trouver le sommeil en après-midi avant cette nuit de fête. On pense déjà à la poignée de main entre Benny et Doc Rivers *le rédacteur frissonne*.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top