Timberwolves

Rudy Gobert tease son association avec Karl-Anthony Towns : « J’ai toujours aimé jouer avec un autre intérieur dominant »

Rudy-Gobert-27.09.22

Tu m’étonnes. Le dernier intérieur “dominant” avec lequel il a joué s’appelait Romain Duport. Et il n’était pas dominant.

Source image : Youtube/NBA

Fraîchement débarqué chez les Minnesota Timberwolves, Rudy Gobert a pris la parole à l’occasion du traditionnel Media Day. Et franchement, cela donne terriblement envie de le voir associé à Karl-Anthony Towns.

Ca y est, on y est, ça commence à sentir la poudre et on entend déjà les bruits des sneakers qui glissent sur le parquet. La NBA n’a pas encore officiellement repris, mais si les 30 previews en 30 jours ne vous suffisent pas, il y a plein de déclarations croustillantes à aller dévorer du côté des franchises et de leur traditionnel Media Day. Hier, c’était au tour des Minnesota Timberwolves de passer devant le micro, avec un Rudy Gobert suffisamment bavard pour teaser la saison à venir. Le natif de Saint-Quentin a évoqué son adaptation au roster de Chris Finch, son envie de rester lui-même, de gagner en tant que leader d’équipe, et évidemment… son association avec KAT.

« Au Jazz, je jouais avec 4 ailiers. Mais j’ai toujours aimé jouer avec un autre intérieur dominant, parce que je sais faire des passes, jouer sur short roll, dans différentes situations… Les gens ne le savent pas, mais je peux trouver mes coéquipiers, les rendre meilleurs. » – Rudy Gobert

Cette association, depuis l’annonce du trade, chacun a imaginé et controversé autour de ce qu’elle pourrait donner. On va voir Rudy bouger différemment, sans pour autant changer de registre (il n’en est pas capable, et ce n’est surtout pas ce qu’on lui demande). Le scoring a beau ne pas être son fort, jouer avec un second intérieur dominant créera de l’espace dans les petits périmètres (possible jeu en triangle ?). On a vu de belles séquences à l’Euro lors desquelles Rudy et Vincent Poirier se sont servis mutuellement, sans pour autant connaître une grande réussite sous le cercle. Il lui faudra progresser dans le jeu de passe, histoire que KAT – monstre de finition – conserve ses moyennes offensives, si précieuses à l’équipe.

« Pour moi cette équipe n’a pas de limite. Quand on regarde le roster, le talent qu’il a, c’est incroyable. J’ai de la chance d’être entouré de gars qui peuvent tout faire. Maintenant, on doit prendre les bonnes habitudes, travailler, et s’améliorer tous les jours. » – Rudy Gobert

Rudy Gobert n’est pas le seul enthousiaste à l’orée de cette saison 2022-23. Lui aussi présent au Media Day, Anthony Edwards a raconté une petite anecdote assez amusante qui en dit long sur l’impact de ce trade, comme rapporté par le journaliste Dane Moore présent sur place.

« Je dormais quand le trade a été annoncé. Je me suis réveillé et j’ai vu 10 appels manqués de Karl-Anthony. » – Anthony Edwards

Les Minnesota Timberwolves entament un nouveau cycle avec l’arrivée de Rudy Gobert, et tout le monde semble hyper excité de son arrivée dans le cinq de départ. On a hâte de voir ce que ça va donner, et jusqu’où les Wolves peuvent aller au sein d’une Conférence Ouest bien relevée (comme chaque année quoi).

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top