Blazers

Anfernee Simons, le diamant des Blazers qui veut aider Portland à rebondir

Anfernee Simons

“Coucou la NBA, je vais tout péter.”

Source image : Youtube

Dans la sombre saison 2021-22 de Portland, une lumière est apparue pour maintenir un minimum le sourire des fans et l’intérêt de regarder ce qu’il se passe chez les Blazers : l’ascension d’Anfernee Simons. L’arrière de 23 ans a plus que doublé sa moyenne de points en un an et a décroché un beau contrat pour s’installer durablement dans la franchise de l’Oregon.

Malgré une saison à jeter à la poubelle – sans oublier de faire le tri sélectif – les Blazers et leurs fans peuvent se réjouir d’avoir vu Anfernee Simons prendre son envol. Profitant notamment de l’absence de Damian Lillard, blessé aux abdominaux, le dunkeur fou de Portland est sorti de sa bulle pour montrer au monde son talent et son potentiel qui visiblement ont peu de limites. Le joueur d’1m91 tournait à 7,8 points en 17 minutes sur le parquet en 2020-21, lors de sa troisième saison. L’année dernière, dans ce contexte de saison cataclysmique et de tanking, Simons a récupéré un temps de jeu considérable après le départ de C.J. McCollum aux Pelicans et l’arrêt de travail de Dame. 30 minutes en moyenne passées sur le parquet, pour un total de 17,3 points et 3,9 passes à 44% aux tirs dont un excellent 40% du parking ! Il a également claqué son record en carrière dans une victoire (c’était assez rare cette saison pour être souligné) face aux Hawks : 43 points à 9 sur 16 du parking, avec 7 passes décisives en prime pour montrer qu’il sait aussi lâcher la gonfle. Une performance qu’il avait d’ailleurs dédiée à son grand-père, décédé un jour plus tôt d’un cancer. De quoi se mettre le public de Portland dans la poche et envoyer un message à la Ligue. Il était d’ailleurs devenu le plus jeune joueur de l’histoire de la franchise à planter 40 pions, pas rien quand même. Le bondissant Simons – gagnant du concours de dunks (bien nul) de 2021 – a même reçu quelques voix pour le vote du joueur ayant eu la meilleure progression : il finira huitième de ce classement, derrière Ja Morant, Dejounte Murray, Darius Garland et autres pépites dont les équipes ont gagné plus de matchs que les Blazers.

Imaginez-vous être un joueur de NBA quelconque (vous en avez déjà rêvé de toute façon) et devoir défendre sur Damian Lillard toute une soirée. Relou, en effet. Maintenant imaginez-vous qu’il soit associé avec un ovni athlétique qui peut envoyer des bobinettes du parking à haut pourcentage. Encore plus relou. C’est pourtant ce à quoi doivent s’attendre les futurs adversaires de Portland. Les Blazers ont en Anfernee Simons un diamant qui commence à se polir sérieusement et qui devrait d’ici peu faire oublier le départ de McCollum. EXTRÊMEMENT rapide sur ses changements de rythme, de direction, et ses crossovers, Simons peut et va devenir une arme hyper dangereuse sur pick and roll. Logiquement associé à Lillard sur le backcourt des Blazers dès la rentrée, il va pouvoir profiter des espaces que va libérer Dame qui est un master en matière de création, et inversement. Ant, comme on l’appelle aussi, va lui pouvoir soulager Lillard et le trouver dans des coupes ou derrière l’arc. Leur association en fait saliver plus d’un (en attaque en tout cas, en défense un peu moins…), y compris le premier intéressé :

“Ça va être sympa, ce sera notre première vraie saison associés dans le cinq de départ. Je suis impatient, je pense qu’on va causer beaucoup de problèmes.”

– Simons à propos du backcourt des Blazers à la rentrée, au micro de @Buckets

Le talent de Simons n’a d’égal que son humilité sur le terrain, lui qui est pourtant capable de performances dignes de ton joueur préféré. Drafté directement du lycée sans passer par la fac, Ant avait planté 37 points dans un match à seulement 19 ans dès sa première année. Dès lors, les Blazers ont su que ce gamin était spécial. Il le confirme depuis maintenant un an, et on espère tous que ça ne va pas s’arrêter de sitôt. En tout cas les Blazers comptent bien sur lui pour faire le show à Portland et faire remonter les Blazers dans la hiérarchie du Wild Wild West, aux côtés de Damian Lillard d’abord et peut-être ensuite à sa place. Il a en effet sécurisé le sac cet été en signant dès le début de la Free Agency un contrat de 100 millions de dollars sur 4 ans. Le gosse n’a que 23 ans, et on dirait bien que cette année sera l’année de la confirmation pour lui dans une équipe qui veut se remettre dans le droit chemin des Playoffs, après avoir recruté Jerami Grant, Gary Payton II et le rookie Shaedon Sharpe, lui aussi très prometteur.

Anfernee Simons fait partie du présent ainsi que du futur des Trail Blazers, et il fait surtout partie de cette nouvelle génération de joueurs talentueux au possible qui vont ravager les boxscores pendant quelques années. Sans dire que Portland aille très loin cette saison, on s’attend à ce que Simons continue son ascension, que ce soit vers le cercle – on vous a dit que c’était un athlète de fou ? – ou dans le cœur des fans de l’Oregon. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top